Bonjour,

Je vais évoquer aujourd’hui un sujet qui malheureusement touche un nombre impressionnant de personnes sans distinction de race, de classe sociale et qui en occident a pris davantage d’ampleur avec le mouvement New Age.

C’est vrai que depuis un certain temps je tape un peu sur ce mouvement même si je souligne toujours qu’il est compréhensible de tomber dans cette doctrine parce qu’elle est réconfortante et cultive une certaine estime de soi, important comme besoin à dépasser. Je tiens à préciser que le but est de montrer les portes qu’elles peuvent créer en vous.

Ailleurs, pour les personnes qui sont très ferventes dans leurs croyances religieuses peuvent également rencontrer ce problème. Il s’agit du phénomène d’autel humain. On peut au début croire qu’on parle avec un esprit divin alors qu’en réalité c’est un mirage animé par une entité aux desseins douteux ou même une personne incarnée par le biais d’un maléfice.

Alors c’est vraiment une chose incroyablement bien pensée et en écrivant l’exemple qui m’est venu c’est celui du film d’animation Vice versa. Je vous laisse aller  voir la bande annonce pour ceux qui ne connaissent pas.  Le principe d’un autel humain consiste à installer dans la psyché d’une personne une porte qui donne accès au contrôle total de sa vie et qui ouvre la personne à un dialogue clairement audible entre elle et les personnes ou entités qui ont pris place dans son système moteur.

Oui je sais à quoi ça ressemble : le chaneling ou canalisation. Très souvent les chanels sont victimes de ce phénomène en réalité mais sont tellement à fond sur leur affaire surtout avec toutes les manifestations qu’ils peuvent avoir que croire qu’ils vivent une forme de possession ne leur effleure pas l’esprit. 

Comment reconnaître cela? Ça peut être facile parfois quand c’est un autel destiné à détruire une personne en lui infligeant les pires douleurs quand elle ne fait pas ce qui est attendu d’elle. On remarque bien le changement comportemental de la personne, qui pouvait être sûre d’une chose à l’instant et juste après renier son sang parce qu’on a « appuyé » sur le bouton. C’est un exemple.

Il y a ensuite des cas variant en complexité. Celui des chaneling a plusieurs degrés de complexité. Il y a le cas où les entités se servent de la personne pour se maintenir dans les vibrations terrestres, vous le constatez avec celles qui s’intéressent un peu trop aux petites affaires futiles  humaines.

D’autres encore se servent des chanels en mêlant leur énergies à leurs aura afin de capter par personne interposée l’aura des autres  et s’implanter en eux , ça devient une petite colonie. Visible chez les chanels qui généralement atteignent beaucoup de personnes mais dont les suiveurs n’évoluent pas ou stagnent  et même connaissent une certaine régression, ils ne voient les choses que par le prisme de ce que leur dit le Chanel.

Un autre cas c’est celui du Chanel qui ne pense plus par lui-même où tout est affaire de « mes guides disent que… ». Proche de celui-là il y a celui où c’est l’égo du Chanel qui est flatté pour combler le besoin d’estime de soi. Il ne faut pas confondre l’action d’un guide qui encorage et celle d’un autre qui dit de belles choses pour remonter le morale d’une personne sans rien proposer de concret qui soit en ligne avec une relle élévation. 

Il y a encore plus de cas mais le but n’est pas de faire un livre du moins pas pour aujourd’hui.

Je ne dis pas que vos guides ne doivent pas parler de la pluie et du beau temps avec vous mais retenez que si il ne parle pas de grand chose que ça ou qu’il vient même donner des réponses aux questions que vous n’avez pas posé, prenez la peine de redéfinir votre espace de souveraineté. Rester autonome dans votre esprit.

Belle journée 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Energies et Manipulations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Dans le lac

Bonjour, « Tu veux qu’on écrive ensemble petite fille ? » me d…