Bonjour,

Il y ‘a une chose qui est particulièrement difficile à vivre et récurrente que l’on soit en quête de soi ou pas c’est le manque d’amour de soi. Il s’accompagne généralement d’un sentiment d’insécurité intérieur, du besoin de se protéger pour ne pas souffrir si les autres se détournent ou à l’inverse la tendance à chercher constamment une présence extérieure pour se rassurer. En plus de ce sentiment, le manque d’amour de soi se traduit aussi par celui qu’au final nous ne méritons pas l’amour mais que c’est une récompense du travail sur soi qu’on aura fait ou des services qu’on aura rendu aux autres. Il y a aussi cette croyance profonde selon laquelle nous ne sommes pas dignes d’être aimé parce que nous ne sommes pas assez bien, que nous ne méritons pas l’Amour qu’on reçoit.

Il faut se rappeler que l’Amour est une énergie qui met à nue, il faut s’y abandonner et se laisser porter. Certaines personnes qui ne s’aiment pas en réalité voient l’amour comme une faiblesse, pensent qu’on est moins décisif et moins enclin à la fermeté par exemple, ce n’est pas le cas. L’énergie d’Amour procède différemment, elle transmute automatiquement lorsqu’on est en sa présence et on peut se dire qu’une situation est bien trop étriquée et ternie par des énergies basses ou que dans un lieu les énergies sont trop viciées et qu’il faut nécessairement la force pour réétablir l’ordre mais en réalité,  l’Amour est La force par excellence qui transforme irrémédiablement les énergies en place.

Pourquoi s’aimer est si difficile? D’abord comment peut-on ne pas s’aimer? L’Amour est quelque chose que nous cherchons et de ce fait cela implique qu’on ne le ressent pas pour nous-même si ça avait été le cas, ce ne serait pas une quête parce qu’en réalité quand on s’aime on sait reconnaître l’Amour au dehors de nous et chemin faisant on devient Amour, on le vibre et on l’attire naturellement. Cela est naturel chez les enfants, ils sont des miroirs parfaits mais en premier lieu, ils ne se posent pas la question.

Le manque d’Amour pour nous-même entraîne des schémas de vie dans lesquels on s’organise du mieux qu’on peut pour combler le vide. C’est une grande souffrance: ce qu’on arrive pas à trouver en soi on le cherche à l’extérieur. Ce schéma de vie conduit à la quête incessante de l’Amour, de l’attention des autres, de la présence des autres, de l’attachement des autres et aux autres en faisant écho à la blessure d’abandon à laquelle elle est reliée.

Comment arrive-t-on à dépasser le manque d’Amour de soi? Commencez par apprendre à prendre du plaisir en étant seul, faites connaissance avec vos propres désirs et envies. Suivez ce dont l’enfant en vous a besoin parce que c’est dans la prime enfance que ce sentiment s’installe et il est de bon ton de vous reconnecter à cette part de vous pour savoir ce qui la bridé, savoir comment ce sentiment est né et comme il ne vous le dira pas dès votre première rencontre, solliciter le pour savoir ce qui lui ferait plaisir. Progressivement vous saurez d’où est parti le malaise

Si vous avez déjà fait ce chemin et que vous voulez savoir quoi faire par la suite, sachez qu’à partir du moment où vous connaissez l’origine du problème, vous devez l’accepter et faire la paix avec la douleur qui s’était encrée. Concrètement, comme je disais plus haut la blessure associée est l’abandon, ça veut dire par exemple que si quand vous étiez enfant vous avez eu le sentiment de ne pas être assez bien, que votre père a quitté votre mère ou se discutait avec elle à cause de vous, que votre père ne répondait était distant et pleins d’autres exemples du genre, arrivez à accepter que tout cela n’etait pas votre faute que vous étiez en demande d’attention mais qu’aujourd’hui vous comprenez que cette attention il faut l’avoir pour vous même parce que personne ne peut vous aimer plus que vous même.

C’est un travail de patience. Chaque fois que vous serez dans une situation d’attente de l’autre de manière générale rappelez-vous que cette attente va vous causer de la souffrance et que vous méritez mieux que ça, ensuite portez votre attention sur vous et demandez à votre enfant intérieur comment vous pouvez le satisfaire.

S’aimer soi-même c’est aussi s’accepter tel qu’on est, dans nos perfections et nos blessures, surtout dans nos blessures parce qu’en travaillant à les guérir vous accédez directement aux piliers émotionnels de votre vie. 

Belle journée 

 

 

  • La loi du genre

    Bonjour, Le thème que je vais évoquer aujourd’hui pourra en blesser certains mais pe…
  • Le refoulement

    Bonjour,  D’où viennent vos angoisses? Comment les calmer? Les angoisses sont le rés…
  • Avoir la Foi

    Bonjour, Vous êtes à un point précis de votre vie à cause des choix que vous faites sur la…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Quand votre silence remue

Bonjour,   Pourquoi les gens pensent qu’il faut toujours répondre devant la provocat…