Bonjour,
Alors que je suis entrain de me préparer à dormir, j’entends avec insistance « les bains d’Assouan ». Je suis intriguée par autant d’insistance d’autant plus que je ne comprends pas d’où ça me vient à cet instant là mais très vite, des images commencent à se former dans mon esprit et me voici plongé l’espace d’un instant dans une époque lointaine.
Je pensais que cette ligne temporelle s’était activée pour que je suive le cheminement d’une personne ou du moins le mien mais il n’en était rien. En réalité toute l’expérience avait un but informatif.
Lorsque tout le décor s’est mis en place, je regardais ce qui à l’époque était sans doute une banale scène de vie dans un souk. Entre les étales de poudres de cuisine en tout genre, les badauds dans les allés et les commerçants qui faisaient leur maximum pour attirer les clients, il y avait dans une ruelle à l’écart de tout ce dédale une maison de soins destinée à une clientèle féminine exclusivement.
Les soins qui y étaient prodigués étaient bien au dessus des moyens des femmes des champs. C’était le lieu de rencontre des femmes de la bourgeoise, des épouses des riches commerçants et de leurs filles. Lieu qui servait également de cadre par excellence pour observer les jeunes filles qu’on voulait marier.
Mon attention s’est portée sur un bain dans lequel était plongée une très belle jeune femme. Elle avait un teint hâlé, les yeux tirés en amande par son khôl qui ne craignait pas l’eau, ses cheveux étaient d’un noir profond mais brillant. Il était évident qu’elle prenait particulièrement soin d’elle et qu’elle ne comptait pas à la dépense.
Elle prenait un bain au lait d’ânesse avec des pétales de roses. Juste après celui-ci, l’une des servantes des lieux l’a emmené vers une sorte de lit de massage et là allongée la jeune femme recevait sur elle un grande quantité d’huile de roses tiède.
Je voulais tellement être à sa place …je pouvais sentir le parfum délicat de la rose qui remplissait l’endroit. Elle s’est ensuite fait masser longuement. 
Ce lieu était un véritable lieu de bien-être, très raffiné. On pouvait également venir là pour prendre le thé et manger des dattes ainsi qu’une bonne variété de desserts et pâtisseries entre femmes.
Le bien-être est un art de vivre. Revenue à mon époque je réalise à quel point ce genre de moment est important et à quel point ça me manque. Entre les grossesses et les restrictions, il m’est devenue compliqué de me faire bichonner et en plus de ça le port du masque met une une barrière qui donne la sensation d’être dans un milieu médicalisé alors qu’on vient pour vivre une expérience des sens. Vivement qu’on n’ait plus à le mettre.
Qu’à cela ne tienne, prendre du temps pour soi permet de renouer avec sa propre intimité, c’est un moment de dialogue avec soi-même au cœur duquel on se fait la cour alors n’hésitez surtout pas dès que vous en avez la possibilité ou alors et c’est préférable ainsi, rajoutez dans votre agenda ce genre de moment pour vous.
Belle journée 
 
  • En attendant la nouvelle année

    Bonjour, Plus que quelques jours et c’est la nouvelle année qui commence mais bien s…
  • Les choix et leurs raisons

    Bonjour, Ah j’hésite. Cheveux lisses ou coiffure nappy? Même Axel ne veut pas rentre…
  • On se pose

    Bonjour,  C’est dimanche et par ici c’est un dimanche de pluie. Plus que tous …
Charger d'autres articles liés
  • Retour de choc

    Comprendre le retour de choc

    Bonjour, Une personne qui réalise un rituel malveillant c’est à dire dans le but de …
  • Esotérisme

    En poésie : Si

    Bonjour, Je vous partage aujourd’hui ce magnifique poème de R.Kipling dont le titre …
  • Comment-avoir-des-connaissances-spirituelles

    Comment avoir la connaissance spirituelle ?

    Bonjour, Quand vous voulez faire du bricolage au fond de votre jardin par un bel après-mid…
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Dans l'astral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le verbe s’est fait chaire…

Bonjour, Je me préparais à me coucher quand un cantique en ma langue maternelle m’es…