Bonjour,
Comprendre les leçons de la vie ou un enseignement nécessite parfois de faire preuve d’une grande flexibilité d’esprit. En effet ils, les enseignements sont là pour nous aider à travailler sur nos croyances c’est à dire soit à les changer, soit à les faire évoluer.
 Ce n’est pas la même chose. Changer de croyance implique qu’au départ celle que nous avions n’était vrai, si on reste très terre à terre, et faire évoluer une croyance ça veut dire qu’on l’élargit, on lui donne plus de sens, on l’enrichit.
Que ce soit donc par la lecture ou par l’expérience,  un enseignement a plusieurs niveau de lecture et généralement plus il est complexe plus il est imagé.
Pourquoi l’image ou la métaphore? Parce que les images parlent au subconscient et elles vont directement l’impreger sans interprétation mais avec la compréhension de l’essence de l’enseignement ou de la valeur qu’elle vous inculque.
Avant d’arriver à sa destination finale, le subconscient, l’enseignement passe par notre conscience, par notre mental et va subir des interprétations multiples qui dépendent souvent de notre prédisposition à cet instant ou encore de notre état émotionnelle.
Ainsi donc quand un enseignement est donné sous la forme d’une métaphore, d’une histoire … ce que vous comprenez est très variant. Quand vous êtes touché ou ressentez cette chaleur dans votre cœur, vous courez très vite à la conclusion que vous avez compris le fond de l’histoire mais vous n’y êtes pas toujours.
On est touché parce que ce qu’on entend vient rejoindre une croyance profonde et j’ai dit plus haut que les croyances peuvent être amenées à changer ou à évoluer.
Imaginons que vous êtes entrain de travailler sur la confiance en soi, une croyance associée peut-être par exemple qu’il faut savoir se fier à soi quelque soit les circonstances . Vous lisez par exemple ceci: la vie est faite de choses qu’on peut faire et de celles qui sont hors de notre portée le plus important est de savoir qu’on peut atteindre nos objectifs peut importe ce que les autres veulent nous faire croire.
De prime à bord ça parle de confiance en soi mais pas que. Ça veut dire également qu’il faut savoir être honnête envers soi-même et  reconnaître ce qui est à notre portée et ce qui demande un travail particulier. En plus de cela ça veut dire aussi que si vous avez l’honnêteté de réaliser qu’un objectif n’est pas à votre portée, faites vous suffisamment confiance pour le changer sans vous sentir jugé par le regard des autres parce qu’il s’agit uniquement de vous et de votre vie.
Il faut comprendre également que le soir venu après avoir fait semblant toute la journée parce que vous n’arrivez pas à assumer ce que vous voulez pour vous-même, c’est vous qui faites des mauvaises nuits pas les autres du moins pas par rapport à vous. Celui qui importe donc le plus c’est vous.
Je suis maintenant sûre que vous pouvez trouver d’autres interprétations pour cette pensée là.
Je vais quand même illustrer avec un exemple. Quand je commancais mes leçons de conduite je suis partie pour faire une boîte manuelle, j’avais peur de la route entre autre et j’avais du mal à gérer les passages de vitesse. Un moniteur m’a dit de passer à la boîte automatique que je n’y arriverai pas. Je l’ai très mal pris et vécu et je me suis entêtée sous le prétexte que j’avais confiance en moi et que je pouvais y arriver avec du travail.
Il m’a fallu deux échecs à l’examen et 4ans, je ne parle même pas de l’argent que j’y ai laissé pour comprendre que je n’avais pas le bon objectif. En étant enfin honnête envers moi-même j’ai compris que je voulais ce permis pour prouver à ce moniteur que j’étais capable et bien évidemment quand les motivations ne sont pas bonnes et qu’il y a vraiment quelque chose à travailler à travers une expérience, on se heurte à un mur et ça fait mal.
J’aurai pu l’avoir mon permis en boîte manuelle mais à côté de cette histoire de confiance en soi mal placée, je devais comprendre ce que représente conduire une voiture pour moi. Je viens tout juste de le comprendre. Avant je me disais simplement que conduire m’apporterait une grande autonomie et maintenant ma croyance a évolué. En plus de l’autonomie, c’est une preuve que je reprends le contrôle de ma propre vie, compte tenu de mon expérience personnelle et avec mes enfants aujourd’hui, je le fais pour nous faciliter la vie.
J’ai repris des heures de conduite en boîte automatique cette fois-ci et s’est encore présenté mon problème égotique du début. Cette fois-ci je suis enceinte et je voulais tellement avoir mon permis étant enceinte pour en mettre plein la vue que mon premier bilan s’est soldé par un recalage. Au moins je n’ai pas été envoyé à l’examen. Mais vous savez quoi? il m’a fallu cette fois 1h de temps pour comprendre que je n’avais pas la bonne  motivation et quand j’ai enfin compris ce qui me motivait cette fois-ci, tout est devenu plus limpide et mon appréhension de la route a disparu, oui parce que malgré les heures prises elle était toujours là.
Il ne suffit pas de se fixer des objectifs, il faut savoir ce qui vous motive. Parfois sur le moment vous ne comprenez pas la leçon à apprendre, ce n’est pas grave, prenez conscience que vous butez sur quelque chose et au lieu de vous débattre pour passer surtout quand vous vous êtes déjà mis en tête que vous devez absolument réussir à y arriver et que c’est soi disant une preuve que vous croyez en vous, demandez-vous pour quelles raisons vous voulez absolument y arriver.
Les raisons tournées vers l’ego attireront toujours de la souffrance et celles tournées vers la vérité de l’âme vous libèreront. Ça marche autant pour les objectifs que vous voulez atteindre que pour les cas où émotionnellement une situation vous laisse comme perdu et désorienté.
Mettez du sens dans vos objectifs, ne vous contentez pas juste de dire les choses sentez que vous avancez vers elles, chaque jour, personne n’a jamais dit que ça se ferait en un éclair mais si vous arrivez à comprendre très vite quand ça bloque et à faire ce qu’il faut, vous passerez de 4ans à 1h comme je l’ai fait.
Belle journée 
  • La métaphore des flammes jumelles

    Bonjour, « Alors tu ne crois plus aux histoires de flamme jumelle? »…
  • La peur de vivre

    Bonjour, On parle beaucoup de la peur de la mort mais très peu de la peur de vivre. La vie…
  • En toute fluidité

    Bonjour, La vie est une partie de poker. Il y a des règles de jeu à connaître et il y a l&…
Charger d'autres articles liés
  • L’accès au royaume des morts

    Bonjour, « Dis à tes semblables de ne plus chercher à communiquer avec les défu…
  • L’harmonie en soi

    Bonjour, Nous expérimentons à chaque instant des facettes différentes de notre personnalit…
  • Petite gaffe

    Bonjour, Ma vision s’ouvre sur une terre désolée, il y a un vent qui souffle dans ce…
Charger d'autres écrits par jaoni
  • L’harmonie en soi

    Bonjour, Nous expérimentons à chaque instant des facettes différentes de notre personnalit…
  • La métaphore des flammes jumelles

    Bonjour, « Alors tu ne crois plus aux histoires de flamme jumelle? »…
  • Main positive

    Bonjour, Je vous propose aujourd’hui une petite activité qui s’intitule: trouv…
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Jouer pour le plaisir ou pour gagner ?

Bonjour, « Depuis que tu as montré ce jeu à Axel, il y joue et gagne plus facil…