Bonjour,
Atteindre certains objectifs peut demander un temps considérable qu’il est préférable de ne pas quantifier en début de quête. Cela permet d’éviter la déception face à l’échec.
Il arrive que malgré toute la volonté du monde des choses ne passent pas soyez tranquilles ce n’est pas nécessairement parce que vous les faites mal mais c’est parce que vous n’êtes pas prêt pour la suite.
On ne voit pas souvent les implications, la suite d’un succès. Imaginez un peu ceci: vous jouez au loto tous les jours en espérant remporter le plus grand jackpot puis un jour vous avez la bonne combinaison et vous voilà multimillionnaire. L’euphorie passe puis viennent les multiples sollicitations : votre folie intérieure, la famille, les voisins, les associations, les amis qui d’un coup sont plus nombreux que vous ne pensiez, les entreprises de placement…les médias….bref vous vous retrouvez au centre de toutes les attentions.
Vous ne vous êtes pas préparé à ce grand changement dans votre vie, vous avez à peine pensé à comment le vivre dans la suite : en moins de cinq ans vous reviendrez à la case départ et parfois plus misérable encore.
Quand j’étais plus jeune avec des cousines on jouait à un drôle de jeu: imagine que… Le jeu consistait à s’imaginer dans une situation et de se comporter tel que l’indique la situation. Par exemple il y avait un qui était drôle,  imagine que tu es la première dame du pays, comment tu marcherais? 
Quand on y pense ce jeu de rôle qui pouvait se borner à un critère simple qu’une façon de marcher faisait aussi appel à la gestion de l’attitude et de ce qu’on projeterait  vers les autres. Aucune de nous n’est proche d’être première dame du moins pour le moment mais ce jeu nous a permis d’une manière subtil d’inscrire un comportement en nous: pas besoin de devenir première dame pour se comporter avec une certaine classe. Ça nous a inculqué la culture d’un certain chic parce que pour nous être première dame était synonyme de chic et classe.
De la même manière certains jeux violents ont prédisposé certains à la violence autant verbale que physique. Tout ceci pour dire que si vous n’êtes pas préparé pour quelque chose et même si vous désirez celle-ci ardemment,  elle peut se faire attendre pour votre bien.
Quand on n’arrive pas à imaginer ce que c’est une vie heureuse comment peut-on arriver à l’atteindre? Comment peut-on la reconnaître quand elle est là? Comment peut-on l’assumer? 
Il faut donc avoir l’humilité d’accepter que vous n’êtes pas à recevoir trop de lumière dans votre vie. Ça ne veut pas dire que vous devez abandonner mais vous allez plutôt inscrire en vous la notion du bonheur en vous imaginant par exemple comment vous le vivrez ou quelles sont les changements dans votre vie qui vous conduiront à ce bonheur là, comment les accueillir et comment les assumeriez-vous?
Si vous ne savez pas voir les changements dans vos vies et les joies qu’ils peuvent vous apporter vous aurez du mal à voir le bonheur s’installer dans votre vie et quand c’est le cas vous n’êtes donc pas prêt pour ce que le bonheur apportera dans votre vie.
Votre bonheur ne fera pas toujours celui des autres au contraire, il attirera souvent des convoitises mal placées et si vous ne vous êtes pas préparé à certaines éventualités vous allez tout perdre en un rien de temps. 
Les choses se présentent un peu comme si le bonheur existait en un point précis mais il se construit tous les jours et c’est donc tous les jours qu’il faut apprendre à le reconnaître, à l’accueillir et à savoir vivre avec c’est ainsi qu’il grandira et portera les fruits d’abondance dans vos vies.
Belle journée 
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Pour mieux profiter du voyage.

Bonjour,  « Comment te sens-tu en cette fin de semaine ma belle enfant ? &…