Bonjour,
Autant on arrive plus ou moins à programmer les naissances autant la mort échappe quelque peu aux opérations prédictives. Non pas qu’il soit impossible de savoir par la voyance par exemple et quand cela est utile, à quelle période le chemin s’arrête ici, mais la porte de sortie aime toujours autant faire des mystères.
Quand elle se présente peu sont ceux qui l’accueillent comme une vieille amie avec le sentiment d’avoir bien vécu et de partir sans regrets au contraire, nombreux sont ceux qui la craignent parce qu’ils se rendent compte qu’il leur manque quelque chose.
J’ai horreur du masque et dans mon état encore plus j’ai besoin respirer de l’air frais pas un air réchauffé par ma respiration. Revenant des courses il y a quelques jours j’ai croisé une voisine qui allait prendre l’ascenseur comme moi. Elle portait son masque et n’ayant pas le mien, elle m’a fait comprendre qu’elle ne peut pas monter avec moi.
J’étais réellement amusée … elle m’a dit qu’elle est une personne vulnérable, elle a 83 ans elle fait attention. J’ai eu fou rire intérieur quand je lui ai répondu que moi je suis enceinte et que je fais d’autant plus attention. Il faut croire que porter la vie est moins flippant qu’être vieux.
Cette histoire m’a fait réaliser à quel point même rendu à un certain âge, certaines personnes ne sont pas prêtes à partir. Non mais…à son âge elle craint la mort? Elle est à l’article de la mort alors que moi je porte la vie et ce n’est pas la vie à venir qu’elle voulait préserver mais le filet de vie qui lui reste. J’étais vraiment amusée.
Il m’arrive de penser et si demain je ne suis plus là alors la question qui suit c’est est-ce que jusqu’ici je suis contente de la vie que j’ai eu? C’est à chacun de répondre à cette question pour que le moment venu vous partiez sereins. 
Quand on se pose ce genre de question, on fini par réaliser ce qui est finalement inutile et ce qu’il ne faut plus tarder à faire comme vivre selon ses principes et non ceux des autres, arrêter de prétendre être et être réellement,  ne pas attendre demain pour profiter des petits plaisirs que la vie offre aujourd’hui.
Belle journée 
  • Digital painting

    Bonjour, Depuis quelques temps je me suis mise au dessin de manière plus régulière et je m…
  • Le paradis perdu

    Bonjour, Rassurez-vous je ne suis pas d’humeur nostalgique mais la discussion avec S…
  • Le Sommeil et la Mort

    Bonjour,  La mort est à la vie ce que le sommeil est au jour qui vient. Je me souviens il …
Charger d'autres articles liés
  • Ce beau 16 Octobre

    Bonjour,  Ça y est mon fils est né… Une vraie joie, une belle surprise lorsqu’…
  • La relation avec le Divin

    Bonjour, Il y a plusieurs manières de vivre sa relation avec le Divin mais il est davantag…
  • Pose toi une minute

    Bonjour, À toi qui me lis aujourd’hui, je vais te demander une chose: pose toi une m…
Charger d'autres écrits par jaoni
  • Pose toi une minute

    Bonjour, À toi qui me lis aujourd’hui, je vais te demander une chose: pose toi une m…
  • La peur de vivre

    Bonjour, On parle beaucoup de la peur de la mort mais très peu de la peur de vivre. La vie…
  • Comment sortir de la spirale infernale?

    Bonjour, Vous avez jusqu’ici fait au mieux pour faire attention à vous, à comment vo…
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Un commentaire

  1. Alexandre

    15 septembre 2021 à 14 h 40 min

    Bonjour Liliane,
    Ton article résonne particulièrement en moi. J’ai affronte deux fois la mort l’année dernière et me suis prépare à l’accueillir. Le livre qui en parle le mieux est le roman « l’étranger »d’Albert Camus. Quand l’infirmière m’a annoncé que j’avais un oedème pulmonaire et que cela pouvait l’être fatal , j’ai accepté cette éventualité et bizarrement un sentiment de paix profond m’a envahi. La deuxième fois, ,
    L’appréhension lors de mon examen sur une possible embolie était la mais je sais que je partirai en paix le moment venu. Le seul souhait que j’ai serait que mes chattes Lilith et chipie m’accompagnent. Je profite donc actuellement des petits plaisirs de la vie malgré une insuffisance cardiaque assez prononcée (presque 45%).
    Le plus marrant, c’est que mon entourage a plus peur de ma mort que moi d’ou leur recommandation de perdre un peu de poids. Dans ce cas, je leur réponds que ça ne changera rien à la finalité et que je m’y suis prépare. Cela clos invariablement la discussion. Je pense que peu de personnes accueillent la mort comme une vieille amie car cela incite à poser la question qu’ai je fait de ma vie? D’autre part, j’ai constaté que mes chattes me protègent car j’ai fait un rêve hier dans lequel j’étais cambriolé la nuit et mes chattes me protégeaient. Je pense qu’une personne de mon entourage a voulu s’en prendre à moi via un petit rituel. Je l’ai renvoyé évidemment à l’expéditeur. Tout ça pour dire , que si mes chattes m’accompagnaient dans la mort je ne pourrais rien demander d’autre tant elles me sont chères bises

    Répondre

Répondre à Alexandre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Ce que veut le cœur

Bonjour,  Fin de semaine intéressante, j’ai atteint mes objectifs. J’ai étalé …