Bonjour, 
S’il y a une chose que j’ai en horreur c’est des personnes qui se victimisent. Je trouve que ce sont les pires manipulateurs qui existent et je n’ai aucune compassion pour elles.
Qu’on soit claire, il est admissible de voir la détresse chez une tierce personne et de vouloir l’aider mais là où je ne suis absolument pas d’accord c’est quand on tend la main et que la personne veut prendre tout le bras et même tout le corps.
La victimisation est une sorte de vampirisation. On pense souvent que le vampire énergétique c’est une personne calculatrice de chacune de ses actions pour atteindre son objectif mais on oublie souvent que même les personnes qui se victimisent font partie de la catégorie des vampires énergétiques.
À l’inverse des calculateurs qui semblent plus fort mentalement, les autres utilisent leur fragilité pour s’accrocher aux personnes qu’elles considèrent puissantes.
C’est un profil psychologique qui doit être accepté par les concernés parce que la fragilité émotionnelle dont elle souffre les conduit à avoir des comportements auto destructeurs, à se sentir jugé en permanence, à toujours rechercher l’approbation extérieure.
Chaque contrariété, chaque contre temps est transformé en stress qui paralyse et tout de suite on réclame l’aide d’autrui et ce pour dans toutes les situations de la vie. La fragilité émotionnelle est telle que rien en fait n’aide de façon pérenne parce qu’à chaque nouveau challenge c’est retour à la case départ.
Une personne qui se victimise ne voit pas les bons côtés au milieu d’une situation « difficile » et de ce fait elle ne sait pas faire la bascule émotionnelle qui permet de trouver l’état d’esprit qui permettra de trouver la solution.
Il existe une grande quantité d’outils qui aident à sortir de là fragilité émotionnelle mais la plus efficace c’est le travail de la confiance en soi.
Les principales blessures liées à ce type de comportement sont les blessures d’abandon et de rejet. Elles sont communes à de nombreux profils psychologiques toutefois à des proportions différentes mais dans le profil du jour, elles sont particulièrement fortes et exacerbées à la moindre contrariété.
Le besoin d’appartenir à une catégorie de personnes fragiles quelque soit la fragilité leur offre le panel de personnes qui voteront à leur secours avant de comprendre la profondeur de leur mal être. Ils ont peur de la vie, peur de vivre, peur d’être submergé par la vie et c’est plus facile pour eux de trouver qu’il y a un problème plutôt que de voir que c’est eux le problème.
Certains cas sont plus graves que d’autres et on a des personnes qui sont capables du pire, de se suicider tellement ils ont la sensation de ne rien valoir, de ne pas être à leur place, de ne pas être à la hauteur des challenges ou qu’ils ne comptent pour personnes.
Leur montrer de l’affection ou pas ? Quand on est face à ce type de profil, on marche sur les œufs parce qu’on ne veut surtout pas déclencher l’apocalypse mais c’est à ce moment là qu’on se fait vampiriser. Il leur faut donc dans leur vie des personnes qui soient d’un naturel calme et passive pour contrebalancer leurs émotions qui peuvent être destructrices.
Je reviens sur la confiance en soi un moment pour insister sur son importance et sur le fait que ce n’est pas une chose qu’on acquiert en un claquement de doigts, elle se travaille tous les jours et il y a toujours des phase de mise à l’épreuve comme à l’école. On n’apprend pas pour oublier, on apprend pour restituer au bon moment. 
En classe on a le cours et les exercices d’applications, à l’examen on peut avoir la chance qu’un exercice vu en classe revienne mais généralement c’est quelque chose de différent et c’est à l’élève de reconnaître la leçon vue pas à l’enseignement de venir la lui rappeler en pleine salle d’examen.
C’est la même chose avec la vie. Il y a ce qu’on apprend, ce qu’on nous dit, les astuces qu’on nous donne pour dépasser certaines situations,  la vie se charge d’en présenter d’autres et c’est à vous de faire jouer votre expérience. Comme à l’école il y a des exercices qui sortent du cadre du cours et ce qui est demandé à l’élève ce n’est pas tant de trouver la solution mais de développer une logique hors du cadre prédéfini.
C’est à travers des événements inattendus ou dont on ne connaît pas au premier abord le moyen de s’en sortir qu’on développe de nouvelle aptitude et qu’on se rend prête pour des challenges supérieurs, c’est dans ces moments là qu’on gravi les marches de la pyramide d’ascension.
Ce n’est pas dans les situations connues qu’on évolue mais dans celles qu’on maîtrise moins et si à chaque fois que vous êtes dans une situation que vous semblez moins maîtriser vous demandez de l’aide alors vous ne serez jamais prêts pour d’autres étapes d’évolution, vous aurez atteint votre plafond de verre.
Pourquoi j’ai donc en horreur les personnes qui se victimisent? C’est simple, ça ne fait avancer personne, ce n’est entraînant pour personne au contraire ça maintient tout le monde en place, le statut quo. 
J’ai travaillé jusqu’ici à briser mes chaînes et mon parcours n’a pas été lisse ni facile, ce n’était pas la grande aventure ludique avec pleins de petits cailloux sur le chemin et un cahier des charges bien défini avec des dates pour chaque chose. Il y a eu des passages à vide, des traversés de désert mais quand on sait ce qu’on veut, les vents et les tempêtes ne nous arrêtent pas. Je n’accepte donc pas qu’on veuille me remettre des chaînes, ah ça non.
Il faut de la détermination pour aller de l’avant dans la vie et plus encore quand les choses ne vont pas bien, c’est à ce moment là qu’on déploie ce qu’on a et on a toujours quelque chose dans notre boîte à outil. Une personne qui pense qu’elle n’a même pas de boîte à outils est une menteuse, il n’y a pas d’autres mots et nous avons vu que le mensonge crée une réalité avec ses distorsions. Arrêtez donc de vivre dans votre mensonge et acceptez de relever les défis d’évolution qui vous sont proposés autrement restez assis et acceptez de ne pas avancer dans votre vie, ça aussi c’est un choix.
Vouloir du changement c’est une chose et être acteur du changement en est une autre. Personne ne peut se substituer à vous. 
Il est évident que pour certains, il y a besoin d’avoir un traitement chimique accompagné d’un suivi psychologique pour forcer la personnalité à sortir des ces comportements parce que les thérapies classiques ne suffisent pas seuls. 
J’avais du mal à comprendre la prise d’antipsychotiques mais je vois maintenant que pris dans un certain contexte, ils aident à accélérer le travail après bien sûr il faut toujours éviter la dépendance, ce ne sont que des béquilles mais ça encore il faut arriver à s’en souvenir.
Qu’il soit clair je ne suis pas entrain de faire une prescription médicale mais pour se faire aider, il faut admettre qu’on est malade et bien plus qu’on ne le prétend et que ce qu’on a relève d’une thérapie différente. Pas d’apitoiement donc.
Belle journée 
 
  • Annonce

        Salut, Si vous avez besoin de me contacter, dirigez vous vers la page Consultation.  V…
  • Devant la porte des ombres

    Bonjour, Je vous propose une méditation aujourd’hui autour de la porte des ombres. J…
  • Ce que vous devez savoir sur la Vie

    Bonjour, Beaucoup trop de personnes se font de fausses idées sur comment se passe la vie. …
  • C’est quoi la Lumière?

    Bonjour, La question en titre m’a été posée sur la page Facebook et je me suis dit q…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

6 Commentaires

  1. passeuse

    17 juin 2021 à 12 h 58 min

    Coucou Liliane
    je comprends ton ressentie!!!
    Néanmoins, il ne faut pas oublier que ces personnes sont avant tout , des personnes qui souffrent , des personnes mal a des!!
    On ne se victimise pas sans raison !!
    Il y a derrière, une grosse souffrance psychologique qui a de multiples sources !!
    Des blessures d’abandon, oui, de rejet oui !!
    Ces personnes ne s’aiment pas !!
    Elles ne le peuvent pas _ au premier abord!!
    Tendre la main, si on le peut nécessite de pouvoir supporter leur part d’accroche envers soi !!
    Et pour cela, il faut pouvoir être dans une totale abnégation, dans une totale compassion et dans un puissant flux d’Amour
    qui passera au dessus de leur mal être !!
    Chercher la cause , le pourquoi du comment est un premier pas vers la guérison .
    Ma maison de soin a accueilli bon nombre de personnes dans ces cas là _ avec toujours une renaissance et un succès au bout!
    Bien à toi
    Enjoy

    Répondre

    • jaoni

      17 juin 2021 à 13 h 19 min

      Bonjour Passeuse,
      Ce que tu dis me fait sourire. C’est bien parce qu’on a suffisamment d’Amour en nous qu’on essaye d’aider certaines personnes mais pour aider une personne qui se victimise, il faut un minimum qu’elle arrive à le reconnaître…c’est de ça dont il est question.
      Comme je dis souvent je ne suis pas wonderwomen, du coup je ne me donne pas la mission d’apporter une transformation qui n’est pas ouvertement souhaitée et quand c’est le cas la guérison se fait.
      Belle journée

  2. Alexandre

    16 juin 2021 à 14 h 28 min

    Bonjour Liliane,
    Ton article est très intéressant . Je pense qu’on est tous un peu victime a un moment où a un autre de notre vie, après ce qui importe c’est la façon dont on rebondit Perso, c’est souvent la volonte et la colère qui me fait avancer. Je ne dis pas que je réussi tout ou que je préfère toujours le status quo,mais j’avance tout de même(même si grogne souvent lol). Ton. Parallèle entre victimisation et troubles psychiatriques est fort intéressant;en fait, ce qu’il faut savoir c’est que les anxiolytiques style deroxat ou Xanax ne sont que des palliatifs et certaines personnes deviennent de véritables junkies a cause de ceux ci. Comme le disait Sophie herfort dans son livre « jack l’éventreur démasqué » une personnalité plus sombre et noire apparaît alors sous l’effet conjugué de l’ alcool, la drogue et la rancune mélangées . Ce livre est très intéressant car il résout un mystère très ancien. Le voyant médium Michel genovese a d’ailleurs confirme cette thèse sur son blog. Alors imagine ce type de personne pratiquant la magie et on a la un cocktail détonnant et explosif. Explosif car ce type de personnes à des réactions imprévisibles et dangereuses . Bref, tu l’auras compris ce sont des personnes à éviter bises

    Répondre

    • jaoni

      16 juin 2021 à 15 h 38 min

      Bonjour Alexandre,
      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Il y a le risque de dépendance et bien sûr les profils sont divers et variés toutefois comme je le souligne tous ceux qui se victimisent ne sont pas forcément des sujets de psychiatrie et il existe bien de vraies victimes, à ne pas négliger.
      Belle journée

  3. Emilie

    16 juin 2021 à 13 h 19 min

    Coucou Lilianne,
    C’est amusant comment tu passes du phénomène de victimisation aux questions de santé mentale !

    Répondre

    • jaoni

      16 juin 2021 à 15 h 42 min

      Coucou Emilie,
      En même temps certains cas relèvent vraiment de la psychiatrie. Il y en a qui ont vraiment besoin d’être suivis de cette manière là pour les aider au mieux.
      Belle journée

Répondre à Alexandre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le cœur

Bonjour,  Quand on ne sait plus, le cœur sait Quand on ne voit plus, le cœur voit Quand on…