Bonjour,
Il y a des leçons qui prennent toute une vie pour être comprises, des expériences qui prennent autant de temps avant d’être digérées.
On peur croire à tord que nous sommes durs de la feuille mais la vérité c’est que très souvent ce qu’il y a à comprendre touche plusieurs part de nous et qu’il ne sert à rien de courir.
Vouloir à tout prix avancer, gérer certains états conduit à faire un travail bâclé sur soi-même alors qu’en fait c’est en vivant d’autres choses qu’on arrive à comprendre pourquoi on a moins bien vécu certaines situations.
On peut donc dire que certaines rancunes sont tenaces simplement parce que la compréhension n’est pas encore faite et que ça prendra le temps qu’il faudra.
Nous vivons une drôle d’époque. C’est la course à l’éveil, à l’écoute se soi et les raccourcis sont légions si bien que « prendre son temps » ne veut plus rien dire surtout si ce temps correspond à plusieurs décennies. On intellectualise les choses , on veut trouver des processus qui donneront les mêmes réponses pour tout le monde.
Il y a une forme de standardisation de l’évolution de masse qui s’installe progressivement et l’image de la salle de classe dans laquelle chacun évolue selon sa compréhension se transforme peu à peu en un camp de redressement où tout le monde doit apprendre la même chose, au même moment et répéter comme un perroquet.
Laisser le temps faire son œuvre et on vous donne l’impression que vous êtes lent et immature, que vous auriez dû comprendre depuis le temps. Eh bien non. Faire la paix avec le passé, cicatriser émotionnellement peut prendre du temps et il vaut mieux laisser faire pour éviter des complications plus tard.
On ne sait pas quand est-ce qu’on partira alors pourquoi vouloir courir pour accomplir sa « mission de vie »? On peut se faire des plans sur la comète aujourd’hui et ne plus être là le soir venu, à quoi cela aura-t-il servi?
Vivre simplement sa vie sans se voir comme le rouage le plus important du système est une belle façon de remplir son incarnation. C’est parce que nombreux se prennent au sérieux et parfois pour le nombril du monde que ceux qui sont encore complètement démunis ont l’impression de ne pas être à la hauteur sans savoir qu’ils ont tout à découvrir et des raisons de s’émerveiller.
Nous avons nos lots de blessures et le sentiment d’insécurité face à la vie peut être ravivé à la moindre occasion jusqu’à ce qu’on comprenne que ce qui se passe à l’extérieur de nous, que ce que nous pensons subir des autres est juste la réponse à ce que nous croyons mériter même s’il ne nous est jamais venu à l’esprit d’exprimer ouvertement ou consciemment de telles choses vis à vis de nous-mêmes.
Il y a vingt ans j’étais en classe de 3ème et pendant les épreuves sportives du brevet, j’ai vécu une expérience qui m’a pris du temps à comprendre: vingt ans.
Pendant l’épreuve de course de fond, j’avais été placée dans le couloir intérieur et mes copines au couloir extérieur mais quand le départ a été lancé tout le peloton s’est déversé dans les couloirs intérieurs y compris mes copines en me bousculant au passage.
À ce moment là je me suis sentie tellement seule au monde et je vivais tout ça comme une violence et une violation sur moi. Autant dire que j’ai mal vécu ce moment et j’ai gardé ça à l’esprit. À cela s’est ajoutée la croyance selon laquelle personne ne m’aime puisqu’à la moindre occasion ceux qui se disent mes amis sont capables de retourner leur veste. Bien d’autres choses encore et plus profondément je ne peux me fier à personne.
J’étais à une période de ma vie où je pensais que j’avais confiance en moi et donc que je pouvais très bien m’en sortir sans ses « vilaines copines » mais lorsque tout ce ressentiment s’est installé j’ai réalisé à quel point j’avais du mal à tisser des liens, le réaliser est une chose en venir à bout était une autre paire de manche à tel point que le fait de voir des copines se disputer ne faisait que renforcer ce sentiment.
Les difficultés que j’ai eu à établir des rapports humains et amicaux sincères n’étaient que la partie visible de l’iceberg. Tout cela cachait bien d’autres souffrances et peurs intérieures qui m’ont pris du temps à comprendre et à guérir et cela m’a pris vingt ans pour comprendre que si je connaissais les règles de la course j’aurai compris pourquoi tout le monde basculait vers l’intérieur et que mes copines elles aussi avaient dû jouer des coudes pour ne pas être soufflées par le peloton. 
J’ai pourtant regardé des compétitions et même l’automobile, j’ai joué à Grand Tourismo et c’est un classique que de prendre les virages par l’intérieur pour gagner du temps mais ça m’a pris du temps pour faire le lien.
Choisir à qui se fier veut dire que malgré tout il y a des personnes fiables et en suivant son cœur, son intuition et en observant on garde les idées claires.
Vingt ans plus tard je me demande maintenant si je dois les appeler pour le leur dire. Si j’étais sur un lit de mort ça n’aurait pas semblé bizarre mais je vais le faire pour boucler définitivement cela.
Laisser le temps faire son œuvre parce qu’au delà de ce que vous voyez, il y a souvent bien d’autres choses qui ont besoin d’émerger pour que la guérison se fasse pleinement.
Belle journée 
 
  • Annonce

        Salut, Si vous avez besoin de me contacter, dirigez vous vers la page Consultation.  V…
  • Photo L'etoile d'argent HD WEB-600x300

    Voyage au coeur de soi

    Bonjour, je m’appelle Liliane , je vous souhaite la bienvenue sur mon blog… Je…
  • Se préparer pour réussir

    Bonjour, Celui qui sort de chez lui doit se préparer avant pour ne pas être surpris une fo…
  • Résolution

    Bonjour, C’est fou de vouloir écrire et de n’avoir rien qui se détache au mili…
  • Trouver sa semence

    Bonjour, Nous venons tous au monde avec notre propre semence. Il y en a qui la découvre pl…
Charger d'autres articles liés
  • Se préparer pour réussir

    Bonjour, Celui qui sort de chez lui doit se préparer avant pour ne pas être surpris une fo…
  • Résolution

    Bonjour, C’est fou de vouloir écrire et de n’avoir rien qui se détache au mili…
  • Trouver sa semence

    Bonjour, Nous venons tous au monde avec notre propre semence. Il y en a qui la découvre pl…
Charger d'autres écrits par jaoni
  • Résolution

    Bonjour, C’est fou de vouloir écrire et de n’avoir rien qui se détache au mili…
  • Quand l’Univers répond

    Bonjour, J’ai perdu un article que j’ai pris du temps à écrire tout ça parce q…
  • Il se passe quoi au travail ?

    Bonjour, J’ai eu des nouvelles du travail et ce n’est pas la fête pour tout le…
Charger d'autres écrits dans Enseignements

Un commentaire

  1. Alexandre

    7 avril 2021 à 16 h 46 min

    Bonjour Liliane,
    Mitterrand disait : »il faut laisser le temps au temps ». Quand tu parles de l’uniformisation de la pensée, la crise sanitaire que l’on traverse en est le meilleur exemple. Certaines personnes se vaccinnent manu militari et incitent les autres a le faire faisant fi du libre arbitre des autres. Perso, les vaccins me semblent dangereux , ne serait ce que le manque de recul sur les effets secondaires de ceux ci. Ayant ete sauve de justesse en décembre dernier d’un risque de thrombose et donc d’embolie (car mes reins étaient bloqués) je ne suis pas pressé de me faire vacciner surtout si il s’agit de l’astrazeneca . Comme je le disait en plaisantant a ma grand mère , rends toi compte j’ai risque la thrombose sans être vacciné si ce n’est pas miraculeux ça , mdr blague à part, comme tu le dis fort justement quand on risque de partir rapidement, prendre conscience de la valeur du temps est essentiel. S’agiter ne sert a rien . La plupart des personnes spirituelles que j’ai côtoyé ne se focalisaient pas sur leur mission de vie, ils étaient tout simplement. La sagesse et l’initiation se développent sur toute une vie. En fait, nous sommes en apprentissage constant …bises

    Répondre

Répondre à Alexandre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Ce qu’on donne on le reçoit

Bonjour, Alors là… nous avions parlé de surprise venant d’Axel et je ne m&rsqu…