Bonjour,
J’ai repris le dessin principalement pour arriver à reproduire ce qui le venait à l’esprit et je peux vous assurer qu’il a fallut que je refasse une petite pause tellement c’était efficace. J’aime carnet qui a déjà beaucoup d’esquisses mais le soucis c’est qu’à peine je commence que d’autres arrivent, il faut que je trouve un moyen de discipliner tout ça. 
Ça peut simplement passer par la focalisation sur une chose. C’est en cela que consiste la visualisation à la base 
Au départ j’avais besoin d’être en méditation pour me plonger complètement maintenant je peux être entrain de marcher dans la rue et une superposition se fait 
Je me souviens pour exemple d’un jour où j’arrivais à un coin de rue chez moi j’ai commencé à entendre les sabots d’un attelage de chevaux claquer sur le pavé. Après le son c’était l’image. C’était impressionnant comme expérience,  je voyais des gens traverser la rue, des bottes de foin dans les calèches, des harangueurs de foule, le sol boueux, des personnes qui séchaient leur linge…l’instant d’après retour au bitume.
Il y a une règle que j’observe rigoureusement maintenant depuis que j’ai compris à quel point les projections peuvent altérer une vision, elle se décompose en deux : on ne force pas une vision et on n’anticipe pas le déroulement.
Avec ces deux rappels en tête,  je peux me poser comme je le sens et sois procéder à un questionnement,  plus utiliser pour la nuit soit je zappe jusqu’à ancrer une fréquence.
Il est important de se rappeler au réveil l’objectif de la nuit. Ce n’est pas un rêve prémonitoire qu’on fait à ce moment là on a simplement procédé à une sorte de voyance si c’est un sujet à traiter ou un voyage,  tout dépend du but qu’on s’est fixé.
C’est un sens qui se développe si on le travaille. Le  » je vois des choses depuis je suis petite « est vrai jusqu’à un niveau mais il ne suffit pas de voir, il faut comprendre ce qu’on voit, c’est là que réside le travail.
Nous sommes tous capables de faire travailler notre imagination ça implique que nous sommes capables de donner à l’esprit le catalogue de symboles qu’on comprend et les associations qu’on fait, c’est le point de départ. Ensuite sur le chemin on enlève les béquilles au fur et à mesure.
Je vous propose un petit exercice de visualisation parce que toit part de ça.
Visualisez un désert de sable fin. Au milieu de ce désert visualiser une oasis, avancez vers elle et inspecter un peu les lieux,  sans rien anticiper ensuite le vent se lève dans le désert,  sentez le à travers les feuilles des arbres autour de vous et sur votre peau. Il souffle de plus en plus fort et vous l’entendez siffler dans vos oreilles l’air est de plus en plus humide et d’un coup la pluie se met à tomber. Sentez l’eau sur votre visage ruisseller sur votre corps.
La suite c’est à vous de l’écrire suivant l’expérience que vous vivrez à partir de là. Le but est de vous montrer comment vos sens peuvent être sollicités dans une vision et comment vos émotions peuvent varier parce que oui que ressentez vous devant le déchaînement des éléments dans ce lieu?
Belle journée 
 
  • La vie que tu mérites

    Bonjour, La vie que tu mérites ne t’est pas donnée sur un plateau, elle s’obti…
  • Rituel, important ou pas ?

    Bonjour, « Tu n’as pas fait de rituel pour l’équinoxe cette année.&…
  • L’éclosion

    Bonjour, Vous avez l’impression d’être dans un étau?  Installez-vous confortab…
Charger d'autres articles liés
  • L’accès au royaume des morts

    Bonjour, « Dis à tes semblables de ne plus chercher à communiquer avec les défu…
  • L’harmonie en soi

    Bonjour, Nous expérimentons à chaque instant des facettes différentes de notre personnalit…
  • Petite gaffe

    Bonjour, Ma vision s’ouvre sur une terre désolée, il y a un vent qui souffle dans ce…
Charger d'autres écrits par jaoni
  • L’harmonie en soi

    Bonjour, Nous expérimentons à chaque instant des facettes différentes de notre personnalit…
  • La métaphore des flammes jumelles

    Bonjour, « Alors tu ne crois plus aux histoires de flamme jumelle? »…
  • Main positive

    Bonjour, Je vous propose aujourd’hui une petite activité qui s’intitule: trouv…
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Un commentaire

  1. Celia

    30 octobre 2020 à 14 h 54 min

    Bonjour Liliane,

    Merci pour le partage de cet exercice !
    La claire-vision est un des sens avec lequel j’ai le plus de mal, j’ai beaucoup plus de facilité avec la claire-audience et le clair-ressenti. D’ailleurs, je me base toujours sur ce dernier pour faire émerger la vision, comme tu le proposes dans ton exercice, en ressentant le vent.

    J’ai été très surprise par les résultats du mien : dans mon oasis, des baobabs et une toute petite mare d’eau claire, à laquelle je bois. Aucune autre verdure, je vois quelques petits oiseaux blancs qui nichent dans leurs cimes et boivent à la mare. Un crocodile les chasse de la mare et je n’ose plus m’en approcher. Quand il pleut, de l’herbe se met à pousser partout et des fritillaires se mettent à fleurir un peu éparpillé. Je m’approche d’une fritillaire, je ressens la même solitude que la fleur, qui fleurit seule dans l’herbe. Quand je la cueille, je ressens une profonde tristesse et je m’assois contre un baobab pour pleurer, la fleur contre mon coeur.
    Retour à la réalité pas franchement agréable, avec la tristesse au coeur.

    Quand tu dis  » il ne suffit pas de voir, il faut comprendre ce qu’on voit, c’est là que réside le travail », cela me parle à 300%, comme avec les rêves. Je vais souvent voir les symboliques des éléments individuels et là où ça pêche pour moi, c’est d’arriver à faire un lien entre les éléments et de voir le schéma global.
    Ici, je suis allée voir le baobab ( l’arbre à palabres, l’arbre de la vérité), la fritillaire (je n’ai rien trouvé hormis une histoire avec arrogance et larmes), le crocodile.
    Et le crocodie, ça pique (d’après le blog de sylvie) : « Vous êtes une personne terre à terre et réaliste. Vous ne croyez pas à certaines choses qui vous semblent aussi fausses qu’extravagantes. De ce fait, vous n’êtes pas en mesure de vous voir tel que vous êtes et cela fait que vous n’êtes pas non plus en mesure de voir ce qui vous conviendrait réellement. » Et pourtant, je crois à l’âme, à la Source, à la magie, aux guides, aux ancêtres, aux voyages astraux, à la médiumnité… Aquoi je ne crois pas et auquel je devrais croire ? Lol.

    Et pour toi, ça ressemblait à quoi ?

    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le secret de l’éternité

Bonjour,  « Vogues tranquille, Vogues paisible La joie se donne et se prend, al…