Bonjour, 
Aujourd’hui je vais vous parler d’une question qui m’a été posée par ma propre conscience et qui je le sais est la question que nombreux se posent autant pour eux que pour tous les médiums : et si tout ce dont je parle n’était qu’une pure invention?
Ah…ça pique, questionner la réalité de ses propres expériences spirituelles…d’ailleurs s’agit-il de spiritualité ou d’un esprit particulièrement créatif? Je crois bien que les psychologues cartésiens classeraient ce que les médiums peuvent partager comme expériences comme étant des états psychotiques doublés de dédoublement de personnes ce qui se traduirait par affabulation.
Je discutais avec une personne cartésienne qui par contre est en couple avec une personne qui a ses croyances et vous savez quoi? Non ce n’est pas un sujet de discorde mais quand il en parlait on sentait qu’il se disait juste que tant que ça ne lui fait pas de mal alors il n y a pas de problème,  c’est son truc à elle…hum sans aucun jugement de ma part j’ai compris qu’il ne servait à rien de lui dire que hey tu sais quoi ?! Ça existe ce que tu prends pour une blague et je peux te le montrer ici et maintenant et bam! Je le transpose dans un autre univers et le ramène…
Il finirait dans un asile et en plus je ne sais faire ça qu’avec un corps subtil…
En tout cas face à cet exemple très banale je me suis encore posée cette question : où est la vérité, comment matérialiser ce que je sais ?
Est-ce que je sais vraiment quelque chose? Est-ce que je ne me crée pas toit ça pour donner un sens à ma vie, pour avoir la sensation d’être en quête de quelque-chose?
Plus j’observe et plus je réalise à quel point on peut se faire chier dans notre vie au point de chercher à vivre quelque chose de palpitant, d’exhaltant…ne serais-je pas sujette à ce genre de délire?
Je ne vais pas revenir en long et en large sur les capacités du cerveau mais comme avec un curseur et selon les circonstances nous sommes capables de beaucoup de créativité et très souvent notre esprit ingénieux crée des couches pour gérer des traumatismes en associant les rêves qui sont un terrain de jeu pour le subconscient,  on a en nous tout un système d’autogestion d’informations réelles ou non, elles sont traitées.
Vous imaginez un peu…si nous avons tous une imagination fertile, ce que nous « percevons » en est le résultat…
C’est comme quand on dit pour passer une porte il faut l’avoir vue…  il y a des portes partout mais quelle idée nous faisons nous d’une porte ? Tant qu’on voit l’objet et non la fonction on attendra forcement une forme particulière mais parfois pour appréhender la fonction il faut projeter une forme. 
C’est par exemple l’une des raisons pour lesquelles tout le monde en pensant aux portes du paradis ou de l’enfer voit une grande barrière en fer forgé sombre en enfer et d’or pour le paradis alors qu’en restant sur la fonction de passage, on peut percevoir autre chose. Je sens pointer des exceptions,  ce qui confirmerz la règle. 
Est-ce que ce qu’on perçoit à ce moment là est la réalité ou une autre couche plus sophistiquée de notre propre mécanisme intérieur?
C’est après une succession de remise en question de la réalité de ce qu’on voit qu’on fini par admettre trois choses: vouloir prouver aux autres que c’est vrai conduit à se créer davantage de projections, la forme peut changer selon la perception mais pas la fonction et la dernière chose c’est la foi qui permet de de construire une base solide, c’est notre phare dans la nuit.
Nous évoluons sur tous les plans de notre existence ce qui implique que la réalité des choses évolue. Un exemple tout bête avant pour moi les anges avaient des ailes aujourd’hui je n’en vois pas un seul avec. Les ailes sont synonymes d’élévation spirituelle, cette croyance est ancrée dans l’inconscient collectif au travers des religions, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, il fallait montrer la différence entre le peuple qui marche dans le désert et les esprits élevés qui le guident…
La foi dont je parle c’est la constance que nous arrivons à trouver. Le schéma est toujours le même mais les variables changent et dans toute équation il y a toujours une constante. Quand on s’accroche à cette constante on peut passer par tous les états et savoir comment les appréhender et apporter la réponse à la question du début.
C’est toujours par rapport à soi même qu’il faut voir les choses, si d’autres y adhèrent c’est parce qu’ils se sentent interpellés mais prenez garde à ceux qui veulent connaître votre réalité pour la transposer à la leur. Ce désir de se rapprocher davantage de votre réalité peut souvent engendrer des névroses et on devient parfois sans le savoir la cible de certains qui se sentent trahis quand votre réalité change.
Belle journée 
 
Charger d'autres articles liés
  • Acceptez que vous n’êtes pas prêts

    Bonjour, Atteindre certains objectifs peut demander un temps considérable qu’il est …
  • Quel est votre désir?

    Bonjour, On ne nous demande rien d’autre que de vivre chaque instant de nos vies, de…
  • Le déclencheur

    Bonjour, Qu’est-ce qui vous donne la force de continuer quand bien même tout semble …
Charger d'autres écrits par jaoni
  • Et si demain vous n’étiez plus là?

    Bonjour, Autant on arrive plus ou moins à programmer les naissances autant la mort échappe…
  • Sur les chemins de vérités

    Bonjour, Croyez-vous parce qu’on vous dit ou alors parce que vous arrivez à vous per…
  • Logique et intuition

    Bonjour, J’ai pensé pendant longtemps que j’avais la meilleure recette de tira…
Charger d'autres écrits dans Enseignements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Calme et Silence

Bonjour,  Alors que j’étais sur le point de m’endormir il y a quelques jours j…