Bonjour,
Tout part d’un rêve assez banal dont je ne me souviens pas exactement dans lequel j’ai un comportement tout à fait humain. Ma conscience commence à basculer mais je ne suis pas lucide, je suis dans un état qui me permet d’observer sans agir cette part de moi qui évolue en sachant exactement ce qu’elle fait et ce qu’elle cherche pour le cas présent.
Je suis en lévitation à la sortie d’un train dans une gare plutôt calme et je dois trouver une personne qui s’appelle Yaya, je suis entrain de le tracer en suivant un type qui est descendu du train. Ma conscience humaine essaye de prendre le relais au moment où j’entre dans ce qui ressemble à une salle de classe mais je suis tout de suite assaillie par la peur alors l’autre part de moi reprend le relais et traverse un mur qui la conduit dans un couloir avec un porte pleine de verrous.
C’est là, nous l’avons trouvé…enfin elle l’a trouvé moi je suis passager dans ce navire. Pendant un bref instant je suis dans cet état brumeux caractéristique de  » j’étais quelque part mais je ne sais plus où » que j’ai souvent au réveil puis je reviens dans la scène au moment où elle est entrain de convaincre Yaya de la suivre, elle a fait sauter les verrous de façon discrète…franchement c’est du propre. Je sors pour vérifier que personne ne vient avant de l’emmener, une folle dingue surgit de je ne sais où et manque d’alerter ceux qui ont enfermé Yaya, elle est vite mise sur le côté mais ne pouvant pas sortir d’où je suis arrivée, je pense à ouvrir une porte dimensionnelle  pour le ramener chez lui parce qu’il n’est sur sa dimension d’origine.
Mais pendant que le vortex lumineux apparaît ma part humaine refait éruption en mode « mais je ne sais pas faire ça!!!! »…si ma cocotte mets toi sur le côté et regarde toi faire!!!!! Trop tard il est entrain de se refermer et pas le temps d’en ouvrir un et je découvre que je suis bel et bien capable de visualiser un lieu et d’y arriver avec Yaya. J’ai demandé à être dans l’endroit qui correspond à Yaya, l’endroit d’où il vient.
Nous sommes arrivés près d’un arbre autour il n y avait pas grand chose mais on l’attendait. L’endroit m’a fait penser à un pays du Sahel, le Sénégal précisément, je ne sais pas trop pourquoi. Les retrouvailles étaient si chaleureuses, ça faisait plaisir de voir cette joie des retrouvailles. Est-ce qu’il y a un impact dans la réalité? Je n’en sais rien mais toujours est-il qu’à ce moment là j’étais gagnée par la sensation d’avoir fait quelque chose de bien et pour moi c’est bien assez.
Je réalise que parfois il n’est pas utile d’être lucide dans certaines situations dans l’astral en tout cas pas tant qu’on ne peut pas réfléchir avec la même clarté que la part de nous qui évolue sur ces dimensions là mais tout du moins l’observer permet d’en apprendre davantage sur ce que nous sommes capables de faire quand certains voiles mentaux sont levés.
Belle journée
 
Charger d'autres articles liés
  • Acceptez que vous n’êtes pas prêts

    Bonjour, Atteindre certains objectifs peut demander un temps considérable qu’il est …
  • Quel est votre désir?

    Bonjour, On ne nous demande rien d’autre que de vivre chaque instant de nos vies, de…
  • Le déclencheur

    Bonjour, Qu’est-ce qui vous donne la force de continuer quand bien même tout semble …
Charger d'autres écrits par jaoni
  • D’où viens-tu?

    Bonjour, Je suis actuellement en vacances et on peut dire que je retrouve plus facilement …
  • Des guides! Des guides! Des guides

    Bonjour, Il y a une croyance très répandue selon laquelle les guides seraient là pour nous…
  • En toute objectivité

    Bonjour, Il est souvent intéressant d’aller voir un peu ce qui se dit sur certains s…
Charger d'autres écrits dans Dans l'astral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Encore une heure…

Bonjour,  Ce n’était pas long du tout, une semaine c’est trop court. «&n…