Avis aux lecteurs. 
Cet article traite d’un sujet qui ne me concerne pas directement, je vais très bien.
Bonjour, 
Elle se tient en face de moi derrière une grande assiette en une matière ressemblant à du cuivre de laquelle s’élève une flamme bleue. C’est une femme d’un certain âge, les flammes qui dansent font voir les rides sur son visage sous un angle différent à chaque fois.
Elle me fait penser à une de ces prêtresses amérindiennes mais je réalise que ce n’est qu’une apparence qu’elle prend pour que mon attention soit focalisée sur cet instant.
Elle m’a invité dans ce lieu que je ne fais que deviner pour me parler…pour qu’on se rencontre. Elle c’est la Gardienne de l’Âme mais laquelle?
« La tienne ma jeune enfant »
Alors mon âme a une gardienne? 
« Je veille sur ta porte, celle qui conduit à ton trône,  celle qui mène à ton Âme primordiale. Je suis ici pour continuer le serment que j’ai fait lorsque la flamme d’âme que tu es s’est détachée pour suivre cette incarnation,  de t’assurer mon aide quand tu voudrais te connecter à ton essence primordiale. »
Quelque chose m’échappe…au fil des incarnations je pensais que c’était la même âme qui évoluait pour retourner à la Source , est-ce que l’âme est différente suivant les incarnations?
« Elle est différente parce qu’elle renouvelle à chaque incarnation les lignes dont elle aura besoin , elle est la même parce que ce n’est qu’une face de l’essence qui s’exprime pendant une incarnation. Chaque fois le gardien de la porte peut changer et son rôle est d’assurer que le lien est maintenu quelque soit les expériences vécues pendant l’incarnation.
Quand une âme se perd comme tu en as rencontré, ce n’est pas seulement le gardien qui a failli à son devoir mais c’est plus que ça. C’est une lutte de garder la connexion parce que les écueils peuvent prendre forme dans vos vies, nous autres n’avons pas le droit d’intervenir dans vos expériences mais nous sommes là chaque fois que vous cherchez qui vous êtes. 
Ce n’est pas la porte qui vient à vous ni son gardien mais c’est vous qui vous présentez. »
Tu as parlé des écueils, il s’agit de quoi?
« De toutes les entités,  les énergies,  les êtres qui volent les âmes ou les détournent. C’est un combat qui se situe sur plusieurs dimensions de vôtre être.  Ce n’est pas de bon ton pour tous que les énergies que vous êtes soient privilégiées grâce au système des incarnations. Il faut pour les autres déployer des forces pour vous atteindre ce qui implique de sacrifier leur énergie potentiel. »
Je ne suis pas sûre de bien comprendre.
« L’incarnation met un voile sur vous qui détourne l’attention des traqueurs de base. Ce voile peut être ensuite intensifié pour parer aux attaques des plus téméraires. Mais il y a souvent des fluctuations dans l’énergie qui créent des zones plus fragiles que d’autres , ce sont les aléas des expériences que vous avez, de votre personnalité,  de votre mental, de votre ego. 
Une âme incarnée a un point d’ancrage dans la matière,  c’est votre corps. L’ancrage c’est comme les racines pour un arbre. Plus elles sont profondes, plus il est difficile d’arracher l’arbre. Quand elle se désincarne, elle passe d’un pôle dense à un pôle plus subtil et de même que la gravité ramène toute chose sur le sol, de même l’énergie d’aspir ramène l’âme vers sa terre après la vie, sur place l’attend son point d’ancrage qui aura été fortifié par ses actes.
Si donc ce point n’est pas suffisamment fort, le pont peut être dévié, c’est ainsi que se perdent des âmes.
Pendant l’incarnation, vous faites des incursions dans l’astral pendant votre sommeil et pas que et à ce moment là également vous passez d’un corps à un autre suivant la dimension et la vibration. Si vos corps ne sont pas fortifiés et que vous rencontriez des traqueurs , vous risquez des attaques , des marquages,  des possessions. »
Peu importe la puissance spirituel ?
« Peu importe la puissance. Les dimensions sont des énergies en mouvement à des fréquences diverses , vous même en tant qu’êtres incarnés,  vous créez des fluctuations dans vos énergies suivant vos bagages karmiques et du moment,  conscients ou non, peu importe votre puissance vous pouvez faire face à ces traqueurs. »
Comment éviter d’être traqué alors?
« Ce n’est pas ça la question. La véritable question est comment se débarrasser d’un traqueur? »
Ah…ok comment ?
« Il n’y  a pas qu’une seule façon. Prenons donc l’exemple que tu as en tête. 
Ça prendra un temps relatif si tu veux mettre à plat tous les mécanismes qui génèrent de l’énergie dont il se nourri sans compter qu’il peut très bien influer sur ton processus de conscientisation vu qu’il est très près de toi.
Le moment présent est la réponse à beaucoup de question, l’observation n’est pas dénuée d’actions. Observer sans chercher à agir directement sur la cause du problème,  c’est comme détourner son attention d’un enfant turbulent alors qu’on va vers lui, on détourne son attention pour qu’il ne réalise pas ce qu’on fait réellement. Le regard ne se fait pas que de face mais aussi en périphérie.
Il n’a pas le droit d’hameçonner un incarné,  même si plusieurs le font ce n’est pas pour autant qu’ils en ont le droit. »
Mais il a l’air très fort…
« Il l’est. Mais il n’est pas sur sa dimension, ce qui le rend vulnérable c’est ce dont il se nourri, il faut donc l’en priver sans que cela ne soit marqué c’est contre lui, il faut utiliser une diversion.
Il s’acharnera et fera tout pour attirer l’attention, c’est le signe qu’il est perturbé. Le rituel de dégagement devra faire appel à des gardiens de porte de sa dimension et ça il pourra le voir donc il ne faut pas lancer ce rituel avant d’avoir mis l’entité hors de la porte du mental. Sans ancrage énergétique,  il sera plus facile de demander l’ouverture de la porte de sa dimension pour l’y renvoyer.
Rappelle toi que les gardiens ne font qu’ouvrir et fermer des portes ils ne rentrent pas directement dans les conflits.
Ce n’est pas un gardien qui l’a laissé passer, il a trouvé un passage et le reste s’est fait »
Il  y a des éléments qui permettent d’endormir un peu ce genre d’entités ou même de faire un voile en soi?
« Endormir une entité c’est bien possible. C’est en fait une boucle temporelle ralentie que tu crées et dans laquelle tu l’enferme. C’est une méthode qui demande la maîtrise de sortie temporelle. 
Mais à ton regard c’est compliqué alors il existe une façon simple qui de mon observation est moins efficace ce sont les fumigations. Faire brûler des encens spécifiques tels que la sauge , l’eucalyptus permet de purifier les lieux et pacifier le mental. Ainsi tu peux avoir une certaine accalmie.
Pour ce qui est du voile en soi, ce n’est pas très conseillé, tu risques de t’y perdre. « 
Et un labyrinthe?
« Ce n’était qu’un film mon enfant et de plus qui te construirait ce labyrinthe? Ce n’est pas une projection qui cesse d’exister quand tu te réveille mais une entité qui peut voir ce que tu vois. »
J’ai encore pleins d’autres questions ,cette fois dirigées vers la suite maintenant que je suis face à toi , je vais les mettre dans un autre article.
« Bien évidemment,  c’est pour ça que nous sommes là « 
Merci
Belle journée 
 
 
 
 
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Dans l'astral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La course du Soleil

Bonjour, « Je ne suis pas une ombre, Je suis un astre, Je ne suis pas des moind…