Bonjour,
En voyage à partir d’un de mes corps subtils, je me retrouve témoin d’une scène digne d’un scénario d’horreur. Je peux dire là que je tiens un pitch intéressant.
Lors d’une fête organisée par des jeunes dans une grande et belle maison sur deux niveaux, un groupe de cinq se retire dans une des pièces et décide de jouer à une jeu de cartes qui s’appelle Noise.
Ils s’installent autour d’une table ronde sous un lustre dans une des salles à manger située au rez de chaussé, les règles sont simples, il faut lancer une quantité de cartes en l’air qui devront passer par le lustre pour retomber en intégralité sur la table, si une carte touche le sol une carte monstre est déposée sur la table et aspire tout ou partie des gains du lanceur.
Si deux monstres se retrouvent sur la table, il s’en suit un duel entre les deux propriétaires des cartes. Le duel est tiré au hasard dans la boîte à duels du jeu et celui qui gagne remporte le monstre de l’adversaire. Au cours de tous les duels, les joueurs peuvent utiliser les arcanes de pouvoirs de leurs cartes monstres.
Lancer des cartes dans les airs quand on est sobre en calculant leur trajectoire c’est plutôt facile alors le jeu se fait lorsque les participants sont déjà enivrés, ça rajoute du piment pour la gestion de l’équilibre et aussi pour la tenue des duels. Les gains sont calculés sur la base des valeurs de cartes droites tombées sur la table. C’est le produit de toutes les cartes droites et les gains aspirés font perdre le total équivalent des cartes.
Maintenant que je vous ai expliqué les bases de ce jeu qu’avons nous ensuite? 
Les jeunes entrés dans la pièce en braillant s’installent autour de la table, c’est une jeune fille qui donne le signal à la fin du tirage au sort de l’ordre de passage et le jeu commence.
Le premier, un jeune homme plutôt sûr de lui avec sa mèche blonde à la Justin Bieber lance ses cartes, il est assez habile malgré l’alcool, ses cartes traversent bien le lustre et sont presque intégralement retombées sur la table à l’exception d’une qui glisse hors du jeu à la dernière minute et se retrouve par terre: premier monstre exposé, heureusement il ne perd pas grand chose, le monstre ne lui prend que le tiers de ses gains.
Pendant qu’ils sont entrain d’hurler de rire face à la drôle de chance de leur copain, mon regard est conduit à l’étage.
Tout y est silencieux, les pièces sont plongées dans la pénombre et l’atmosphère commence à s’alourdir. Mon regard est bas, au niveau des pieds comme une camera qui filme le décor en étant près du sol. On dirait que je cherche la source de cette énergie qui a d’un coup densifié l’atmosphère. Je me déplace à reculons et entre dans une pièce qui m’évoque une chambre et je sens un tissu qui me traverse avant de le voir devant moi, je suis toujours en vision près du sol. 
Plus aucun son ne se fait entendre, j’ai reculé dans un coin de la pièce face à la porte que quelqu’un dont je ne vois pas encore le visage vient de fermer. La forme se déplace vers la fenêtre de la chambre pendant que mon regard remonte la silhouette. Elle est tout en muscle et je le devine même à travers cette grande robe qui ressemble en tout point à celle que Belle portait pour danser avec la Bête. Je suis stupéfaite quand je vois le visage: c’est une version féminine de la bête qui se tient devant moi et surtout c’est exactement la carte monstre qui a été tiré au début du jeu…
Alors Noise va faire apparaître tous les monstres qui tomberont dans le jeu? Quelles seraient les conséquences de telles apparitions? Je sens un carnage à venir.
En partant de là je me pose une autre question et si au final ce n’est pas la Bête qui avait retrouvée forme humaine mais que Belle s’était elle aussi transformée ? Quand on se lie à une personne monstre ou pas, devenons-nous quelque part comme elle?
Belle journée
 
  • Face à l’immensité…

    Bonjour, Je vous invite aujourd’hui au coeur du cosmos en tant que pur esprit. Il y …
  • En toute fluidité

    Bonjour, La vie est une partie de poker. Il y a des règles de jeu à connaître et il y a l&…
  • La carte des mondes: Les dimensions hautes

    Bonjour, L’Art appartient au domaine des dimensions hautes. Je ne parle de l’a…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
  • Lune bleue

    Bonjour, Une lune bleue? « Oui ma chère enfant. Une lune bleue pour une nouvell…
  • Me myself and I

    Bonjour, Tout part d’un rêve assez banal dont je ne me souviens pas exactement dans …
  • Xanthar

    Bonjour, Ce soir là le but de méditation était de travailler sur ma porte magnétique et de…
Charger d'autres écrits dans Rêves et voyages astraux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Debrief de retour

Bonjour,  « Alors comment était ta reprise ? » me demande Ariel Horr…