Bonjour, 
Vous faites des emplettes et voilà vous tombez sur cette superbe paire de chaussures sur laquelle vous craquez littéralement. Elle n’a cependant rien à voir avec ce que vous avez l’habitude de mettre mais le vent du changement siffle en vous et rien ne vous empêchera d’acheter cet article.
Viens maintenant le moment de la porter. Vous avez attendu une occasion particulière pour briller et jusqu’ici vous n’avez fait que des essayages mais nous savons tous que pendant les essayages on ne fait que spéculer sur la tenue du pied dans une nouvelle chaussure et surtout de notre capacité à tenir la route.
Vous avez voulu vous sentir différent alors avec votre nouvelle paire de chaussures vous passez au milieu des gens en vous rengorgeant un peu et ce qui va suivre concerne davantage la gente féminine.
Le sol sous vos pieds change, il y a pleins de cailloux et les 14cm de talon sans plateforme que vous croyiez maîtriser commencent à prendre le dessus sur vous et sur votre élégante démarche. Des pas loupés commencent à remplacer des pas chaloupés et sans le bras salvateur d’un passant vous auriez fini les genoux au sol après le dernier faux pas.
Décidément aussi belle soit-elle vous ne maîtrisez pas la démarche. Le changement viendra doucement avec un peu plus d’apprentissage.
Là ce n’est que l’exemple d’une paire de chaussures, j’aurai pu faire la même avec une chemise pour ne pas laisser les hommes en reste ce qui importe c’est la finalité. Le vêtement ou la paire de chaussures en eux mêmes ne sont pas des dangers mais la manière de les porter, de se tenir avec qui fait tout la différence.
Il en est de même avec les forces cosmiques. Elles sont à la disposition de tous mais faudrait-il encore les maîtriser pour bénéficier pleinement de leur potentiel. Comprenez bien ceci, il.ne s’agit pas de contrôler ces forces mais bien de les maîtriser.
Le contrôle fait référence à un besoin de domination, on pose une sorte de chape au-dessus de quelque chose alors que la maîtrise n’enlève rien à l’essence de la chose mais témoigne de la connaissance dans la sagesse de cette chose.
Quand on veut contrôler des forces ou quand on manque de maîtrise, c’est à ce moment là que les accidents surviennent. Elles peuvent prendre le dessus sur nous, nous dépassez complètement, une vraie tornade qui s’abattrait d’où l’importance d’une bonne connaissance de soi, de la force manipulée et de quel degré de manipulation peut-on se contenter.
Tout d’abord en signe de rappel, l’énergie n’est ni bonne ni mauvaise alors ne pensez pas que les forces que vous direz lumineuses ne peuvent pas vous détruire. Vous voyez le soleil? Il est super pour notre planète mais essayez de le regarder les yeux nus… ça fait mal pas vrai?
Avant de maîtriser les énergies à l’extérieur,  il faut savoir les reconnaître et les maîtriser en soi. Nous sommes un mélange d’énergie du cosmos et nous sommes fait de la même matière que lui. Il ne sert à rien d’essayer de faire bouger la flamme d’une bougie si on ne sait pas faire vaciller le feu en nous.
Chacun des aspects de notre être doit donc passer au creuset de la connaissance pour en tirer le suc bénéfique qui nous met en résonnance avec la force cosmique ciblée. De cette manière on n’est pas sous le joug d’une énergie mais on s’en sert à volonté parce qu’on a établi le lien à nous.
Une personne qui essaye de prendre le contrôle vous donnera l’illusion d’avoir le savoir et la maîtrise de l’énergie sollicitée mais en réalité dans bien des cas, c’est la force en question qui maîtrise la personne. 
Belle journée 

5 Commentaires

  1. dj34450

    4 avril 2020 à 14 h 50 min

    Très joli blog.
    Qui a dit « la vertu convertit tout en bien ; le vice convertit tout en mal » ?

    Dernière publication sur Vie intérieure : ...la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent...

    Répondre

    • jaoni

      4 avril 2020 à 16 h 15 min

      Bonjour,
      Merci.
      Je ne sais pas.
      Belle journée

  2. jaoni

    20 mars 2020 à 7 h 36 min

    Merci Lara :)
    Beau début de printemps à toi

    Répondre

  3. Bluebird

    19 mars 2020 à 13 h 57 min

    Oups :  » m’accompagnaient »
    :)

    Répondre

  4. Bluebird

    19 mars 2020 à 11 h 39 min

    Bonjour Liliane,

    Pensées vers toi, vers vous.
    J’espère que tu vas bien et que tu profites tranquillement de derniers jours de grossesse, dans le cocon de ton foyer.

    Avec la clôture du blog de Sylvie et ta pause (tellement normale !) je mesure combien vos 2 blogs l’accompagnaient en profondeur, jour après jour.

    Les transformations et les enseignements spirituels se poursuivent intensément pour moi en cette période de confinement. J’ai l’impression que ça touche tout le monde autour de moi , avec des réalignements, des recentrages, des « déclics », chacun dans son chemin de vie.

    Quelle intense et étrange expérience collective!

    Je voulais te dire ma gratitude, et la connexion de coeur toujours vivante…

    (Et plein de bonnes ondes à tou.te.s par ici !)

    Bises, Lara

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Il faut se nourrir

Bonjour,  « Comment te sens-tu ce soir? » Me demande Ammiriah  Je su…