Bonjour,
Je vais mieux, j’ai bien écouté Ammiriah et j’ai fait ce qu’il fallait faire. Bon ça ne fait qu’un jour mais c’est déjà ça de pris et super de pouvoir retrouver la forme.
Quoiqu’il en soit ce n’est pas tant de ça que je voulais vous parler aujourd’hui, non pas que le bien-être ne soit pas important mais le sujet aujourd’hui c’est la distance entre soi et la communauté.
J’ai déjà évoqué ce point ici en parlant de la notion de d’appartenance à un groupe. Je reviens sur ce point parce qu’ à diverses occasions il m’a été donné de me rendre compte que le fait d’avoir un profil ou un autre fait qu’on s’attende à ce qu’une personne prenne position d’une façon précise.
Vous voyez très bien où je veux en venir , vous avez une quantité d’exemples peu importe le domaine.
Je vais prendre l’exemple de l’origine dans son ensemble qu’elle soit raciale ou éthique.
Loin de moi l’envie de lever un dialogue sur l’égalité raciale parce que tout simplement je n’en vois pas l’intérêt mais j’observe avec beaucoup d’étonnement à quel point certaines personnes se concentrent sur ce que j’appelle le mauvais cheval.
Les plateformes d’expression se sont tellement multipliées depuis le temps qu’au lieu de les utiliser pour s’enrichir intelligemment, il y a encore des personnes qui passent le temps à s’attarder sur des choses qui ne font pas avancer comme le fait de se faire traiter de singe.
Je tiens juste à rappeler pour ceux qui ont oublié leur leçons sur l’évolution, je ne prends même pas le pan de l’évolution selon certains courants, eh bien chers tous nous sommes des singes et nous continuons de partager un patrimoine génétique avec cette race de primate.
Alors quand je vois des personnes crier à l’injustice parce qu’ils se font traiter de singe, j’ai davantage de peine pour elles parce que ça se voit qu’elles veulent tellement appartenir à autre chose.
Quand ces mêmes personnes continuent de pointer les autres du doigt comme étant les responsables de leur misère intérieure, je me demande juste si elles comprennent le sens du mot révolution ou même réveil.
Parce que voilà les mots que vous allez lire comme arguments, « nous sommes en plein réveil » oui bien dormi?
Et c’est là que certains t’obligent presque à t’insurger comme eux contre les agresseurs et la suite c’est quoi?
Je me souviens quand Barack Obama a été élu président des États-unis une grande partie de la population noire a cru que ça y est leur malheur était fini…j’ai halluciné. Des gens s’attendaient même à ce qu’il développe le village de son père au Kenya…Ils ont oublié qu’il était avant tout président des Américains et de tous les américains pas seulement d’une partie de la population et que le reste bah…c’est le reste.
Il ne saurait avoir de reveil pour quiconque si la première question ou même la première réaction est de chercher les coupables de notre trop long sommeil. On se réveille pour sortir du lit à moins d’avoir tout gérer déjà et de prendre consciemment son temps pour quitter le lit sinon on n’est pas différent de ces enfants qui braillent à leur réveil attendant que quelqu’un vienne les chercher.
Vous attendez des excuses, un mea-culpa de la terre entière, laissez moi rire. Vous n’avez pas encore compris l’enjeu réel derrière tout ça.
Vous ne voyez même pas ce que vous avez conservé malgré les sévices et vous ne voyez pas ce que vous pouvez en faire, non vous attendez peut-être que vous soit rendu ce qui vous a été pris. Le mauvais cheval.
Vouloir exister et être respecté ça se comprends mais c’est en se respectant soi-même qu’on y arrive. En cherchant la connaissance on s’élève au-dessus des quolibets et de toutes les langues pendantes qui ne savent rien faire d’autres que se plaindre du fait que les autres les ont blessé.
Nous avons tous une histoire, nous appartenons tous à l’histoire et nous la racontons comme nous le voulons mais arrêtons de nous raconter des histoires.
Je me fous dans ma vie de tous les jours de savoir que les premiers pharaons étaient noirs et que cela a été effacé de l’histoire mais ce qui m’intéresse c’est de comprendre l’ingéniosité des égyptiens pour construire leurs pyramides, j’ouvre tellement mon spectre de compréhension que j’admets qu’ils ont certainement maîtrisé des lois cosmiques pour travailler avec la gravité et si c’était le cas quelles sont-elles ?
Il faut miser sur le bon cheval pas une furie.
Il y a tant à dire sur ce sujet mais je vais m’arrêter là. Je voudrais juste rappeler aux uns et autres que lorsque votre quête se porte au delà des préoccupations égocentriques et égotiques, il n y a aucune raison d’aller au casse-pipe avec ceux qui pensent détenir le monopole de l’indigné ou du blessé.
Belle journée 

4 Commentaires

  1. jaoni

    19 février 2020 à 21 h 59 min

    Bonsoir à vous,

    Merci beaucoup pour vos mots et surtout pour la façon avec laquelle vous avez accueilli cet article. Même si je mets un point d’honneur à écrire ce que je pense, j’espère toujours que mon propos sera compris et ça me touche vraiment de savoir sur ça a résonné avec vos expériences respectives.
    Fleur, la lumière attire les papillons et pas que malheureusement…
    Belle soirée

    Répondre

  2. Alexandre

    19 février 2020 à 13 h 29 min

    Bonjour Liliane,
    Un grand merci pour ton article plein de sagesse. Moi même , je suis conscient de ma colère en raison d’un passé familial houleux et certains traumatismes passes. Ce que je déteste, c’est que certaines personnes se servent eu passé des autres pour les blesser. J’ai eu récemment le cas il y a un mois avec ma responsable de formation actuelle. J’ai pris sur moi pour faire le travail et mener mon projet professionnel d’assistant comptable a bien mais celui ci n’a pas abouti en raison de la période de déclaration fiscale dans les cabinets d’expertise comptable et du surcroît de travail occasionnel.Mes demandes de stage et d’enquête de métier sont restées vaines. J’ai postulé hier pour une autre formation et croise les doigts malgré un CV light. Je crois qu’il est important de savoir a qui l’on se confie et comment ses confidences seront utilisées. Je ne dis pas que j’ai pardonne a la personne mais comme tu le fais remarquer les conflits d’ego ne font rien avancer. Surtout quand la personne qui blesse croie de détenir le monopole de la vérité ou de l’indignation sur un sujet.Après avec le recul,il est possible de s’extraire de ce contexte négatif et d’en tirer une leçon. A nous de savoir de rester au dessus de cela qu’elle que soit notre reliance bises

    Répondre

  3. Fleur

    19 février 2020 à 10 h 34 min

    Bonjour Liliane,

    Je te souhaite plein de douceur et tendresse, la paix et la sérénité !

    Merci pour tes articles.
    Cette nuit j’ai rêvé d’une personne qui me nommait un oiseau, c’était d’après elle, une sorte de pie puis elle m’a donné le « vrai » nom ensuite cette même personne faisait des bisous à une sorte de raton laveur dans sa fourrure, c’était marrant.

    Pour cet article, je ne sais pas, parfois se « rabaisser » à un certain niveau permet de se sentir moins seul… au moins un court instant. C’est tellement bizarre toutes ces histoires, attire-t-on vraiment les gens correspondant à ce qu’on émane ? Je ne sais, toujours, pas.

    Des Bisous et Belle santé.

    Répondre

  4. Emilie

    19 février 2020 à 8 h 31 min

    Coucou Liliane,
    Mais oui tu dois prendre des forces pour avoir suffisamment d’énergie pour le sprint de l’arrivée . Mes soeurs et moi nous avions toutes des surnoms d’animaux et l’une d’entre nous était « le gibbon » et tout le monde lui offrait des singes en peluche. C’était affectueux et juste une référence à ses longues jambes et très longs orteils. J’appartenais à une espèce bien moins évoluée : le raton laveur. Il y a de quoi finir abruti si on se fie aux réseaux sociaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Raconter sa vie

Bonjour,  Encore un jour qui se lève…  « tu cherches tes mots ? &raq…