Bonjour, 
Depuis le début de ma grossesse avec toutes ses péripéties mes priorités ont bien changé. Même si on dit souvent que la venue d’un enfant fait tout revoir,  en ce qui me concerne et vu comment les choses se sont présentées, j’ai davantage reçu des informations sur ce qui importait et moins sur le reste. 
Maintenant je suis presqu’au terme et après tous les changements intérieurs que j’ai vécu, je me suis rendue compte que j’avais moins de nouvelles du Prince.  Il n y a qu’une chose qui me vient à l’esprit quand je m’interroge c’est sa voix me disant tu as plus important à gérer actuellement.
« Et ça tu ne veux pas l’entendre, tu en veux plus. Tu es consciente qu’il y a beaucoup de choses autour de ta grossesse et au lieu de dédier tes sens à percevoir le moindre problème tu veux plutôt courir derrière des chimères.  » me dit Ariah 
Pourquoi des chimères ? Est-ce que c’est la réponse à la question que je vous ai posé ?
« Tout ce qui est inutile pour toi en ce moment ce sont des chimères.  Et puis nous te l’avons dit, laisse faire le temps tu verras comment les choses vont se présenter à toi. Tu as peur aujourd’hui de t’être trompée tellement les signes du lien se font rares. Saches que c’est tout à fait normal, de son côté il en reçoit beaucoup même s’il ne les comprend pas tous, il fait son chemin.
Est-ce tu voudrais encore une réunion avec lui? »
A dire vrai aujourd’hui, je sens que je suis sur une des bifurcations de mon chemin et si au final celle-ci était mon embranchement final avec tout ce que je vis énergétiquement,  je pense ne pas vouloir de réunion. 
Comment ne pas vouloir de réunion avec son jumeau ? Je pensais que c’était quelque chose d’essentiel dans le lien de flamme jumelle mais en fait je réalise que non. Les choix de vie font qu’ on choisisse autre chose et puis au final tant que l’Univers répond à notre vibration alors on n’a rien à craindre.
La difficulté sur ce chemin de flamme jumelle c’est le contexte de vie couplé au niveau d’éveil de l’un ou de l’autre. Tant que dans la vie de l’un comme de l’autre il y a encore des choses à régler que vous vous soyez reconnus ou pas il ne peut y avoir de réunion et parfois il y a tant à gérer,  je comprends pourquoi mine de rien j’ai très peu de cas de réunion de flammes jumelles. 
On peut la trouver et forcer le destin pour vivre avec elle mais s’en suivra une succession d’aller et retour qui pourrait même fragiliser la relation. 
Je n’arrête pas d’avoir cette image de mon retour après le congé maternité,  il semblerait qu’il se passera quelque chose d’intéressant en rapport avec ce lien.
« Il verra enfin la femme que tu es »
Après tout ce temps … soit. 
« N’oublie pas que le temps n’est qu’illusion et que tu peux t’en servir en devenant maître du tient. »
J’ai compris. Pour le moment ce n’est vraiment pas ce qui importe et ce qui doit arriver arrive toujours peu importe les bifurcations sur le chemin. Ce qui compte au final c’est que je sache reconnaître où j’en suis.
Merci Ariah. 
Belle journée 

Un commentaire

  1. Emilie

    13 janvier 2020 à 11 h 07 min

    Coucou Liliane,
    Je trouve ta manière d’envisager les choses surprenantes. Tout d’abord, le terme c’est à 9 mois et le dernier mois est rarement facile; ensuite le jour du retour après un conger mat est aussi celui où tu laisses physiquement le bébé. En général, vu le mal que l’on se donne pour les mettre au monde et assurer leur bien être, il est rare que cela ne modifie pas notre perception de ce qui sera essentiel, du moins durant les 2 ou 3 premières années. J’ai l’impression que cela va contribuer au développement de la puissance de la femme en toi et que tu l’affirmeras.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Sagesse et Discernement

Bonjour,  J’ai regardé un classique du cinéma ce week-end,  Salomon et la Reine de S…