Bonjour, 
Je n’étais pas très en forme ces derniers jours et là ça va mieux je reprends du poil de la bête. Au départ de cette situation des malaisaises en transport qui m’ont laissés un peu flagada.
J’ai été très en colère parce que ça ressemble à des choses simples alors qu’en fait ce ne sont que des répliques de choses plus sérieuses qui se passent et vu que les actions sont encore en cours je ne vais pas rentrer dans les détails de cette situation complètement malsaine. 
J’en suis arrivée à la me demander comment pardonner ce genre de choses ? Comment prendre la hauteur nécessaire pour comprendre les réels enjeux derrière ?
Rien que ces deux questions m’ont conduites à accepter que ce n’est absolument pas de ma faute et que les choses ne sont pas aussi simples en ce qui concerne les liens d’âmes.
S’il est clair que nous choisissons en grande partie les personnes qui nous accompagnent, que nous concluons des contrats, ce qui est indéniable c’est que les contrats d’incarnation peuvent être rompus.
La rupture d’un contrat se fait lorsque ce qui devait être intégré par le biais de celui-ci est acté. Aucune action de la personne avec qui vous avez conclu un contrat pour votre incarnation ne doit conduire à une sortie d’incarnation ou plus simplement à la mort.
La mort quelqu’elle soit, doit être le choix de l’incarné du moins elle ne devrait pas résulter d’une action acharnée d’une tierce personne.
Alors quand on est dans ce cas de figure on est en droit de croire que ce lien là ne fait pas parti de ceux qui aident. Je rappelle bien sûr qu’ils sont principalement de deux ordres: ceux qui nous soumettent et ceux qui nous aident ; le but de chacun étant évidement de vous emmener à la guérir.
J’étais donc en colère et mes guides n’ont pas perdu de temps pour me rappeler que je n’avais rien à craindre malgré les intentions claires que je connais maintenant. Et même si mon corps a fortement réagi à tout ça, je n’en reste pas moins à l’abri. 
Pourquoi ça dure aussi longtemps ? Personne ne me répond vraiment mais ce que j’y vois c’est l’entêtement et quand on devient entêté on ne voit pas qu’on est parfois entrain de courir à sa perte et même si j’ai vu la fin de cette histoire, j’en suis encore éberluée.
Donc oui j’ai encore été secouée mais je vais bien et en plus j’ai la possibilité de travailler à distance parce que mon employeur ne me complique pas la vie et cerise sur le gâteau je suis en vacances en fin de semaine alors tout va bien. 
Il y a des vérités qui sont difficiles à accepter malgré tout mais plus on prend du temps à les accepter plus on s’expose à des situations délicates à vivre.
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Alexandre

    13 janvier 2020 à 14 h 53 min

    Bonjour Liliane,
    Je suis tombé sur cet article aujourd’hui et pour moi, la coïncidence est troublante. J’ai vire de chez moi le mois dernier l’ex consultante qui m’avait cause tant de problèmes. Le pire, c’est que malgré le fait que je lui renvoie ces attaques magiques depuis un an, cette personne s’est entête a me nuire. Ton avis sur sur l’entêtement est plein de sagesse car, j’ai pu le constater que cette personne avait changé. Et cela pas en bien si l’on considère qu’elle fait subir des maltraitances a son chien. C’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé a rompre tout contact avec elle. Je crois que son entêtement signera sa perte. Car, enfin, a quoi ça sert d’attaquer une personne capable de se défendre et plus puissante que soi? Je dirais que certains comportements me dépassent. Mes veilleurs ont d’ailleurs appuyé mon dernier rituel de protection, c’est tout dire. Emilie a raison également quand elle parle d’investissement dans la durée et d’orgueil. Mais , perso, si mes veilleurs me disent qu’une route est barrée , je renonce. Car , perso, je crois que c’est pure folie de s’entêter en magie. Mon défunt maître me le répétait également. Bref, la sagesse doit guider nos choix surtout en magie. Bises

    Répondre

  2. Emilie

    18 décembre 2019 à 9 h 58 min

    BonjourLiliane,
    L’entêtement comme tu dis, résulte généralement de l’investissement engagé. Il y a eu un tel investissement, un tel engagement dans la durée, qu’il est ensuite compliqué de renoncer sans avoir été au bout du bout, qui peut aussi conduire à la perte de tout. Ce n’est pas de l’entêtement pur, c’est aussi le refus d’accepter une réalité qui révèle les erreurs ou les déséquilibres engendrés (et aussi une bonne part d’orgueil). Y

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Une douce journée

Bonjour, Ça y est déjà dimanche…  « Le week-end passe bien vite à ton goû…