Bonjour, 
On dit souvent qu’il faut avoir vécu une expérience pour pouvoir comprendre ce qu’on peut ressentir à tel ou tel autre moment. Vous connaissez bien ça mais je vais vous avouer quelque chose, à moins que j’en ai déjà parlé, je ne suis pas d’accord avec ça.
Un exemple tout bête, je n’ai pas besoin de connaître l’expérience du viol pour savoir que c’est un acte insoutenable et destructeur pour celui qui le vit. La différence étant que contrairement à la personne qui l’a expérimenté dans sa chair, je ne vais pas avoir l’affect qui est associé à cet acte. 
Est-ce que ça veut dire que je n’en ai pas l’expérience ? Est-ce que l’expérience n’est validée que lorsqu’on la vit dans notre chair ? Ça voudrait dire que la personne violée ne pourrait être comprise que par une autre personne ayant vécue la même expérience mais selon vous que se passe-t-il lorsque vous rencontrez une personne dont la même expérience a généré le même affect ?
Que se passe-t-il actuellement sur le plan économique ? Laissons de côté l’exemple du viol, la conclusion est la même. Dans une salle vous réunissez des personnes ayant subi une diminution de leur salaire, vous les laissez en parler. Elles ne vont pas se concentrer sur les solutions mais sur ce que ça leur fait au quotidien d’avoir perdu de l’argent.
Elles vont naturellement se complaire dans la redite de leur souffrance avec le sentiment de n’être compris que par ceux qui vivent la même chose sauf que voilà non seulement pour le même évènement, même si les réactions sont similaires, elles ne sont pas motivées par les mêmes choses mais dans la salle malgré tout ce malheur il y a une personne qui a un discours positif. 
Que pensez-vous que les autres diront de lui ? Ils diront certainement des choses du genre « Tu dis ça parce que toi tu n’as pas les mêmes charges que nous » ou encore « Tu es bien trop naïf ».
En voulant réagir comme tout le monde on s’éloigne inéluctablement de son chemin personnel et c’est bien de cela qu’il s’agit. L’expérience de la vie de manière générale est comme la pluie qui tombe sur la terre, les zones à nue la subissent et les zones couvertes ne la sentent pas mais ce n’est pas pour autant qu’elles n’en ont pas conscience, elles ont juste vécu l’expérience différemment. 
Pour aller plus loin dans la comparaison ou alors plus haut, nous sommes nos propres marionnettes ou plus gentiment nous sommes des représentations holographiques plutôt réussies des versions plus élevées de nous même, les expériences que nous vivons sont des dés lancés sur la table de jeu très complexe qu’est l’incarnation. 
Le temps que prend les dés pour rouler sur la table est le temps que dure l’expérience pour les hologrammes que nous sommes et pendant que nos versions supérieures attendent de voir comment les dés vont tomber, nous, par le truchement de nos actions définissons l’issu du tour tout en palpitant devant ce que nous vivons. 
Nous n’avons pas les mêmes chemins et se dire qu’un tel à plus d’expérience qu’un tel n’a donc aucun sens parce qu’il faut être situé sur le même repère pour pouvoir comparer et l’illusion du groupe qui nait de la proximité de certains chemins grossi ce besoin de comparer si bien qu’une personne trop différente peut ne pas être comprise et traitée donc d’inexperimentée et voilà comment on passe à côté de l’occasion de voir le monde différemment. 
Vive les différences. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Alexandre

    30 novembre 2019 à 21 h 39 min

    Bonsoir Liliane,
    Ton article résonne étrangement par rapport à ce que je vis en ce moment. Une consultante et amie en voyance a eu il y a quelques jours un comportement irrespectueux avec moi en me faisant des avances grossières. Cette personne n’a pas compris que je ne recherchais pas ce type de relations et ce vu le nombre d’années qui nous sépare. Je me suis senti sali a posteriori par cet événement et suis très en colère contre celle ci. Je pense d’ailleurs éviter tout contact avec elle. C’est dingue ce que les gens peuvent s’imaginer dans leur tête. Je n’ai pourtant pas eu l’impression de laisser entendre quoique ce soit même si elle faisait des plaisanteries « lourdes » , je répondais avec humour mais en lui faisant comprendre qu’il n’y avait aucun espoir. Parfois, les gens veulent imposer leurs sentiments sans faire preuve d’empathie ni d’intuition. Que me conseilles tu si cette personne revient me voir? Bises

    Répondre

    • jaoni

      1 décembre 2019 à 18 h 51 min

      Bonjour Alexandre,
      Moi je suis partisane de la communication. Il faut éviter en toutes circonstances les situations ambiguës encore moins de les entretenir. Je reconnais que parfois il y a des situations au cours desquelles on peut être décontenancé ou même éviter de mettre certains sujets sur la table mais le problème avec le flou c’est qu’on peut se cacher derrière des non dits. Quand les choses sont claires, il n y a pas de murs derrière lesquels se cacher, alors mon avis serait que tu aies une discussion claire avec cette personne.
      Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La physique du couple

Bonjour,   « L’homme est chargé positivement, la femme éveillée négativem…