Bonjour, 
Les premiers flocons sont tombés… C’était trop beau mais n’est-ce pas trop tôt ?
« Trop tôt pour qui ? » me demande Anahel
Pour la saison. En même temps c’est une question de température, il pleuvait et la température est tombée plus bas du coup les gouttes d’eau se sont transformées en flocons de neige mais bon le sol n’était pas assez froid par chez nous et du coup ça n’a pas tenu.
« Tu l’as juste regardé de la fenêtre de ta chambre » 
LOL oui c’était agréable, un beau spectacle, j’étais bien au chaud. 
« Tu as beaucoup lu d’un coup » 
Oui mais tu sais après cette discussion que j’ai eu avec cette voix il y a deux jours, tout me ramenait à ça, j’avais davantage de détails et d’explications sur les thèmes que nous avions évoqués et avec mes dernières lectures, j’ai pu faire le tri et surtout j’ai ramené ce que la voix me disait à ma compréhension terre à terre. 
« Tu voulais mieux comprendre les enjeux des dimensions intrapersonnelles et maintenant c’est plus clair pour toi » 
Oui non seulement pour celles là mais aussi je m’interrogeais sur la pertinence des expériences oniriques et la nature des dimensions visitées par un corps astral.
J’avais les éléments de manière éparse dans mon esprit, c’est plus clair maintenant. En fait pour résumer, jusqu’ici je ne me concentrais pas spécialement à faire des rêves lucides ou des sorties astrales mais plutôt à bien me souvenir de mes rêves parce que je laissais les informations me venir et ça m’allait très bien.
Au delà de ça je sais par des sensations au réveil que je vais souvent bien plus loin que ce qui me revient au réveil. Pour ces steps là, parfois me reviennent des images fugaces ou même des bribes de conversations que j’aurai eu sur d’autres plans. 
Si je reviens sur les rêves, aujourd’hui je n’en fais plus du style ni queue ni tête, le tissu s’est densifié et même si je préférais rester en mode observation pour voir où me conduisent les choses, en prendre le contrôle n’est pas une difficulté en soi pour basculer sur un autre plan de conscience.
Bien évidement changer de plan de conscience est une chose il faut bien sûr savoir our quoi on veut le faire, le but du voyage défini le lieu dans lequel on va atterrir et ce que j’ai bien compris ces jours c’est si on veut se rendre sur des plans de conscience qui ne sont pas empreintes de nos projections.
Se défaire de ses projections n’est pas mince affaire parce que notre mental est capable de nous construire des réalités qui dépassent les plus grandes fictions, le but étant de faire face à nous même que ce soit nos peurs, nos doutes, nous blessures de manière générales.
Le but de ce genre d’expérience est de nous permettre de résoudre dans ces environnement ce qui nous empêche d’avancer sereinement dans nos vies, comme un punching ball, ça fait du bien de taper dedans. Malheureusement on peut s’enfermer dans ces projections et leur faire prendre des formes qu’on ne soupçonne pas parce qu’on a oublié au départ que tout part de nos pensées.
Qu’est-ce qui fait aller au delà de l’expérience qui guéri ? C’est la nature de la fréquence vibratoire que nous avons pendant l’expérience et la capacité de reconnaître ces projections. Comment le faire ? C’est simple ce que nous créons cesse d’exister dès qu’on arrête de focaliser notre attention dessus, les projections disparaissent tout simplement, c’est vous qui les créez c’est donc vous qui pouvez les faire disparaître.
Rappelez vous que le but de la manœuvre est de se dépouiller de se qui dépassent de nos enveloppes pour atteindre les états qui permettent de recevoir clairement la guidance mais aussi autant que la positive attitude, la pensée positive au quotidien permettent d’améliorer sa vie, la qualité des expériences nocturnes, que ce soit le rêve tout simple ou une sortie astrale, sont un super moyen de faire notre travail personnel.
Pour des nuits de 8h de sommeil je me dis toujours que c’est dommage de ne pas les mettre à profit. 
Donc de manière générale dans ce que j’ai bien mis à jour, c’est que les projections qui peuvent nous aider au début peuvent très vite nous égarer, ce qui est dommage mais pas tragique dès l’instant où on en prend conscience, il ne sert à rien de faire grandir notre ego. 
« Tu as bien travaillé jeune fille et penses-tu aujourd’hui avoir compris tes propres projections ? »
C’est là où c’est drôle, j’ai relu mes expériences à la recherche de ces projections, je me suis rendue compte que très souvent, dès que je passais en sortie astrale avec ma conscience éveillée, mes espaces ne changeaient pas et même si il s’agit de la conviction qu’on met dans les injonctions, j’avais du mal à quitter l’endroit où j’arrivais, problème de fréquence vibratoire et ces espaces ne se transformaient pas, ni les gens que j’y croisais.
J’en ai très peu vu, ce qui m’a perturbé à la lecture parce que ça veut dire que je ne ferai pas tant de projections que ça ?
« Et si c’était le cas ? Il ne faut pas faire de confusion, tu en fais moins parce que tu es conscience d’avoir ce qu’il te faut et d’être à ta place, ce qui veut dire que tu peux passer à autre chose notemment à te laisser transporter de manière consciente sur des fréquences plus hautes. Tu comprends maintenant pourquoi il t’est toujours rappelé que tu n’as pas beaucoup de ménage à faire en toi alors ne t’en crée pas inutilement »
C’est donc ça vivre l’instant présent. 
Merci pour ces éclaircissements, merci Anahel. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Bienvenue 2019

Bonjour, Nous y sommes, 2019… C’est dingue vous vous souvenez dans les vieux f…