Bonjour,
Vous serez d’accord à ce moi que si vous demandez quelque chose à une personne qui ne vous connaît pas vous aurez moins de chances de l’avoir que si vous le demandiez à une personne familière. 
Alors pour quelle raison une entité avec laquelle vous n’avez aucun lien viendrait spontanément vous aider ?
La culture judéo-chrétienne à donné l’habitude à un grand nombre d’adresser des prières à des saints, à certains anges parce qu’évidement tous les autres don’t vous pourriez entendre parler sont des inventons new age, non si vous demandez  l’aide à d’autres anges que Michael, Gabriel,  Raphaël, Ariel ou Uriel, vous êtes entrain de vous perdre.
Et si les noms de ces derniers ne sont pas suffisants, faudrait vous adresser à divers chœurs angéliques. 
On m’a posé cette drôle de question, quel lien ont-ils avec ceux qui demandent cces aides ? Que peuvent-ils attendre d’êtres avec lesquels ils n’ont aucune affinité ? Pourquoi ne demanderaient-ils pas de l’aide aux ancêtres de leur lignée familiale ?
Du coup j’avais moi aussi cette question, est-ce que tout le monde connait forcément le nom de son arrière arrière grand mère et de plus est-ce que cette dernière est partie en bon terme avec la famille ? Plus encore est-ce qu’elle a le rayonnement nécessaire pour apporter l’aide demandée ou plus est-ce qu’elle me connaît ?
Je ne pense pas spécialement que ceux qui nous ont précédé sont tous là à s’assurer que leur descendance reste prospère mais je sais aussi qu’à force d’évoquer un être, on arrive à créer un égrégore qui est nourri par les attributs qu’on lui donne. 
Une personne qui continue de rayonner malgré son absence est plus intéressante qu’une autre dont on entend plus parler 10 min après. 
De nos précédentes vies nous avons également gardé des liens avec des entités ou des guides que nous retrouvons dans celle-ci ce qui expliquerait nos affinités avec un tel ou un tel. Toutefois ça peut devenir bien complexe si on doit aller chercher les liens qu’on a créé pour s’assurer qu’on parle avec le bon interlocuteur et c’est dangereux de se créer par la grande force de notre mental des guides.
La difficulté réside donc dans la reconnaissance de ce qui est vrai. On demande souvent de sentir ce qui nous fait vibrer mais qu’est ce qui doit vibrer pour être sûr d’être dans le vrai ? Le cœur évidement mais pas sous l’impulsion de notre envie, uniquement sous celle de ce qui est.
Ceux qui nous guident sont forcément des familiers la base ou alors que nous avons appris à reconnaître dans la vérité et avec qui nous avons noué des liens. 
Quand vous n’entendez pas vos guides est-ce que ce n’est pas parce que vous voulez en entendre spécialement un ? Auquel cas ce n’est pas non plus une mauvaise chose de ne rien entendre au moins on ne risque pas de se perdre.
Nous sommes également guidés selon notre évolution d’âme avec plus ou moins de rigueur et en fonction de ce que nous sommes amenés à faire, c’est une sorte de sur mesure. Ce qui reste vrai c’est que la guidance qu’on reçoit ou même les rapports que nous avons avec l’invisible doivent prioritairement nous servir à vivre au mieux cette incarnation.
Belle journée 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Aller vers l’autre

Bonjour, Je vais arrêter de me plaindre de toutes les façons ça ne fait rien avancer au co…