Bonjour, 
« Tu sembles agacée petite fille » me dit Gabriel 
Hum… Un peu. Je ne devrais pas je sais. 
« Alors pourquoi tu l’es ? »
Je ne sais pas trop, peut être que les choses appuient là où ça fait mal. 
« Et ça fait mal où ? »
Dans ma façon de voir les choses, dans ma compréhension. 
« Est-ce que tu as l’impression que tu comprends mal les choses ? »
Je ne sais pas justement.
« Qu’est ce que tu dois faire pour comprendre ? »
M’y intéresser peut être, poser des questions… C’est ce qui me vient à l’esprit.
« Dans ce cas t’y intéresses-tu déjà ou as-tu déjà posé la question ? »
Je ne crois pas. 
« Pourquoi ? »
Parce que je me dis que ça pourrait prendre du temps pour avoir la réponse et que je ne serai peut être pas aussi patiente que ça pour ce genre de question. 
« Alors c’est que ça ne t’intéresse pas réellement dans le fond de savoir la vérité sur le sujet »
Qui me dit que ce sera la vérité et pas une projection de mon esprit ?
« Tu sais faire la différence maintenant non ? Alors tu sauras mais pour ça il faudrait que ça t’intéresse »
Alors je fais quoi ?
« Je viens de te le dire. Si tu n’as pas posé la question peut importe les raisons c’est que ça ne t’intéresse pas, tu n’es plus au stade où tu as peur des réponses que tu peux avoir ou en être déstabilisée. »
Alors je n’ai pas à être agacée. 
« Souviens toi que la foi est personnel. Cela veut dire que chacun selon sa vision des choses la vit différemment et si des visions peuvent se croiser, elles ne sont en rien pareil. C’est aussi simple que ça.
Nous te l’avons déjà dit, vous ne voyez pas tous la même face sur une pièce de monnaie. Quand une est visible l’autre ne l’est pas, ça ne veut pas dire qu’elle n’existe pas, elle n’est simplement pas visible quand l’autre l’est.
Tu sais aussi qu’il y a la possibilité d’être conscient de l’ensemble de la pièce de monnaie, peu importe la face qui se montre »
Oui je comprends.
« Est-ce que ton point de vue est meilleur que celui d’un autre en ce qui concerne la foi ? »
Non. 
« Est-ce que tu as conscience de réalités que d’autres n’ont pas encore réalisé ? »
Une réalité où au lieu de t’utiliser comme catalyseur on veut t’utiliser comme source quitte à t’éliminer ?
« MA petite fille, même si ce n’est pas fait de la même façon dans tous les milieux, cette réalité là est commune à beaucoup d’entre vous mais tu as raison vous n’en êtes pas tous conscients.
Partage ta vision du monde et quand une tierce personne n’a pas la même que toi continue à y voir une source de richesse, ne te laisse pas troubler par des questions que tu ne te poses pas. »
Tant que l’esprit reste ouvert il peut accueillir la multitude de facette de l’univers, merci Gabriel. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Clore les chapitres du passé

Bonjour,  Ça m’a fait bizarre de repartir là où je vivais avant. Tu sais repasser pa…