Bonjour, 
« Alors tu te décides pour une petite histoire ? » me demande Ammiriah
Oui va pour une petite histoire en plus ça fait un petit moment que tu ne m’en as pas raconté. 
« C’est l’histoire d’une petite fille qui avait pleins de blessures sur elle. » 
Ah… Ça commence bien
« Laisse moi raconter. 
La petite fille avait reçu plusieurs blessures et d’autres encore émergeaient d’elle. 
Autour d’elle, il y avait ceux qui la prenait en pitié et voulait la soulager en lui faisant des pansements mais la petite fille était hargneuse et détestait cette main tendue. 
Elle était fière et prétendait qu’elle avait réussi à contrôler la douleur. Elle ne voulait pas qu’on l’approche et sortait les crocs dès qu’une personne se montrait un peu trop entreprenante. 
Mais quand elle se retrouvait seule, elle pleurait à chaude larmes se demandant jusqu’à quand elle allait devoir subir cet état. 
Elle n’avait confiance en personne et se faisait elle même ses décoctions pour apaiser la douleur et la gêne. Elle était donc devenue très douée pour les mélanges d’herbes et de ce fait elle restait persuadée qu’elle finirait par se guérir. 
Un jour au détour d’ une ruelle, un homme assi par terre l’interpella. Elle était prête à lui bondir dessus comme à son habitude quand elle remarqua qu’il était manchot et aveugle. 
Elle calma sa fureur un instant pour observer l’homme. 
Celui-ci lui demanda simplement si elle pouvait l’aider à remettre la main sur un objet qu’il avait égaré en s’installant. 
Elle en ri lui faisant remarquer qu’il n’avait pas de mains, ce qui fit également rire l’homme. 
Elle devait retrouver un miroir, ce qui intriga encore plus la petite fille. Que pouvait-il faire avec un miroir alors qu’il était aveugle ?
Cette fois elle ne dit rien et chercha simplement. Ce ne fût pas long et quand elle trouva, elle le tendit à l’homme qui lui demanda de le nettoyer. 
La jeune fille nettoya le verre délicatement et se vit à travers lui. Elle se figea. 
L’homme lui demanda se qu’elle voyait et la petite fille sanglotante lui décrit la scène qui se jouait dans le miroir. 
Elle y revoyait son quotidien et son refus de se laisser aider puis elle se vit guéri après avoir laisser une vielle dame lui donner un peu d’eau. 
L’homme lui dit simplement qu’elle pouvait repartir et de se laisser aider par la prochaine personne qui lui proposerait quelque chose comme elle a bien voulu l’aider lui. 
C’est fini »
Comment ça ? Elle croise la vielle dame après ça ?
« Il peut se passer beaucoup de temps avant qu’une personne ne comprenne qu’elle est à l’origine de ses propres malheurs.
Il peut s’en passer encore beaucoup avant qu’une personne ne comprenne qu’elle doit se pardonner. 
Il peut s’en passer ensuite beaucoup avant de se laisser voir non pas pour ses malheurs mais pour l’être qu’elle est. 
Tu comprends ça petite fille ? « 
Je crois oui. Merci Ammiriah. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Bluebird

    5 novembre 2019 à 21 h 53 min

    Bonsoir Liliane,

    Ah oui, comme Hélèneveil , cette histoire résonne terriblement.
    A l’échelle de plusieurs vies , j’ai l’impression.

    Et moi aussi j’ai pensé à relire tes posts de la Toussaint de l’an dernier. Mais cette année,pour moi les énergies étaient différentes, plus douces et sereines. Je n’ai pas eu l’impression de « passer à travers le miroir » comme l’an dernier.
    Peut-être aussi parce que je suis beaucoup plus souvent connectée à l’invisible avec les baguettes, et pas seulement à la Toussaint ?

    Bises
    Lara

    Répondre

  2. Heleneveil

    27 octobre 2019 à 11 h 03 min

    Bonjour Liliane,
    Merci à Ammiriah et toi !
    Ça résonne grave ! mdrrrrrr
    Et comment tu prépares ces 3 derniers jours d’octobre Liliane ? je compte aller relire tes posts de l’année dernière.
    Bon dimanche !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

S’intéresser à l’hypnothérapie

Bonjour,  « Tu veux qu’on parle un peu jeune fille ? » me dema…