Bonjour, 
J’ai vu ce qu’il y avait dans le lac. Pendant toute la journée j’ai fait face à des états intérieurs que je n’aime pas beaucoup notamment la sensation de ne pas être appréciée. 
C’est assez sournois en fait tout ce qui est remonté. Je montre plus d’assurance mais on aurait dit que ces sentiments de dépréciation de soi étaient toujours tapis dans l’ombre et là j’ai pu enfin les voir et surtout voir ce qui les déclanchait.
« Alors qu’ as-tu trouvé ? » me demande Ammiah
J’ai trouvé qu’ils prenait leur origine dans le manque de confiance en soi. Ça devrait pas me déranger par exemple d’être seule et pas en groupe ou même de ne pas être le centre de toutes les discussions mais ce qui ouvre toujours la boîte de pandore c’est la tristesse. 
D’où qu’elle me vienne dès que je me sens triste, la dépréciation montre sa tête. 
Et pour le coup j’étais triste pour autre chose et qui n’avait rien à voir avec tout ce qui est remonté et puis d’un coup la toile s’est tissée. 
« Tu devrais donc faire attention à ce qui te fait ressentir tristesse ou tout autre sentiment qui mine ton moral. 
Et maintenant comment te sens-tu ? »
J’ai apprécié le rêve que vous m’avez envoyé. J’ai merveilleusement résisté à la culpabilité alors que tout le monde m’accusait pour une chose que je n’avais pas faite et que je me retrouvais seule. 
J’ai gardé intérieurement une confiance inébranlable et malgré les accusations des autres, je trouvais le moyen de me réjouir.
« Il faut toujours croire en toi en plus de la foi. Si tu ne crois pas suffisamment en toi tu auras du mal à tenir face au vent fort. 
Aies confiance en toi alors seule ou accompagnée, tu ne verras pas de différence et tu ne feras que profiter des expériences. »
Merci Ammiah 
Belle journée 

3 Commentaires

  1. Heleneveil

    6 novembre 2019 à 15 h 40 min

    Bonsoir Liliane,
    j’avais beaucoup apprécié cet article et je remercie aussi Bluebird pour son commentaire : « Cela me rappelle que nos mémoires peuvent prendre la forme d’émotions fortes ou de malaises en apparence incompréhensibles . »
    Merveilleux mercredi !

    Répondre

  2. Bluebird

    5 novembre 2019 à 22 h 05 min

    Bonsoir Liliane,
    Merci Emilie pour ce commentaire qui éclaire beaucoup pour moi.

    Cela me rappelle que nos mémoires peuvent prendre la forme d’émotions fortes ou de malaises en apparence incompréhensibles . J’apprends à écouter les messages certaines mémoires pour les apaiser et les dépasser avec certaines personnes particulières pour moi , mais je découvre que ce phénomène peut être aussi tissé dans la trame la plus anodine (en apparence) du quotidien.

    Bonne soirée,
    Lara

    Répondre

  3. Emilie

    26 octobre 2019 à 10 h 42 min

    Bonjour Liliane,
    Il y eut des temps qui ont laissé en mémoire que « seule et isolée » une femme est d’autant plus vulnérable. Qu’il s’agisse d’une mémoire personnelle ou collective, ces mémoires existent et elles sont plus vivaces chez la femme que l’homme. Au delà du manque de confiance personnel, il convient de voir à quel point les femmes sont fortes dans le monde et de ressentir cette part en soi pour oublier la voix qui rappelle la vulnérabilité, la nécessité de plaire et d’être aimée, celle d’être soutenue … Qui pourrait croire en nous et avoir confiance si nous ne sommes pas à même de nous faire confiance ? Les mémoires ne s’effacent pas par enchantement et des rappels comme le tien sont toujours nécessaires.
    Beau we avec des rayons de soleil autant que possible

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Allumez le feu

Bonjour,  Je suis en difficulté, il allume mon feu avec une facilité déconcertante  «…