Bonjour,
J’ai assisté à la présentation d’une voiture sur laquelle je travaille actuellement et même si ce n’est pas la première, j’avoue que je me suis sentie très fière de moi. 
Franchement quand on est en plein dans le développement d’un projet, on peut souvent s’agacer et manquer de motivation mais devant les retours positifs et l’enthousiasme, on se dit que ce n’est pas une perte de temps finalement ce qu’on fait. 
Très souvent aussi, on ne mesure pas l’impact des choses que nous jugeons simples que nous faisons autant dans notre travail ou pour les autres jusqu’au jour où ils vous le font remarquer.
C’est agréable de savoir que ce qu’on fait est important, que nos actions ont de la valeur. La reconnaissance est quelque chose qui fait plaisir et qui nous rebooste dans les creux. 
Rechercher la reconnaissance est contre productif pour l’estime de soi, mais quand on la ressent sur le chemin, c’est gratifiant.
Je vais donc continuer à faire mon travail en réalisant davantage que ce que je fais est finalement pas mal et plus encore, les gens savent que c’est mon travail, ils l’apprécient et me le font savoir sans que je n’aille le chercher, c’est agréable. 
Belle journée 
  • La reprise

    Bonjour, C’est aujourd’hui que je reprends donc le travail après une longue ab…
  • Il se passe quoi au travail ?

    Bonjour, J’ai eu des nouvelles du travail et ce n’est pas la fête pour tout le…
  • Le déclencheur

    Bonjour, Qu’est-ce qui vous donne la force de continuer quand bien même tout semble …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jaoni
Charger d'autres écrits dans Développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Alors on court

Bonjour,  « Ça y est tu as fait tes premiers 5km de foulées, comment tu te sens…