Bonjour, 
La semaine commence et j’ai une chose en tête: faire de mon mieux pour que chaque jour soit lumineux. Je trouve que c’est un bel objectif. 
Il permet de mettre son esprit dans cet état particulier qui permet de transcender les obstacles. Bien évidement il y en aura. Ce n’est pas parce qu’on décide que la journée va être belle que les occasions de chutes disparaissent. 
Pour être honnête, je pensais vraiment avant qu’une intention comme celle là annulait toutes les choses moins drôles qui pourraient arriver. À force j’ai fini par me rendre compte du contraire. Ce n’est pas au monde de changer, c’est à nous de voir les choses différemment et de changer au besoin. 
Ça bien sûr, beaucoup le savent mais lorsque la pression du travail se fait ressentir ou la douleur liée à la maladie, ou la difficulté à satisfaire ses besoins primaires et j’en passe, on oublie très vite. 
Il ne s’agit pas de faire l’autruche, c’est un comportement que je qualifierais de dangereux mais plutôt toujours voir l’autre face de la monnaie. Ça peut être grave ce que vous traverserez dans la journée mais ce qui importe c’est comment vous prenez les choses. 
Chaque événement intérieur ou extérieur est compris comme une information par notre cerveau, par la suite vient la réponse à l’information reçu. Il y a certes des réponses réflexes mais il y a également tout le protocole mis en place par notre esprit. Alors la manière avec laquelle vous réagissez au final découle du protocole enregistré pour chaque type de situation.
Avoir de belles intentions pour sa journée participe non pas à la transformation de ce qui se passe à l’extérieur mais vient changer nos protocoles de réponses. Plus on le fait, mieux les résultats sont visibles jusqu’à être des plus probants. C’est donc une question de rééducation personnelle. 
Ceci fonctionne également pour ce qui se passe en soi-même comme les situations de maladie. Avant d’aller plus loin dans cet exemple, aller voir votre docteur quand vous êtes malades et suivez vos traitements. 
La guérison est un long processus qui demande pour certains cas le travail à plusieurs niveaux de soi. Nous sommes d’accord qu’un simple mal de tête ne va pas être soigné comme un cancer. Alors certes les intentions restent utiles pour changer notre propre état d’esprit face à notre propre maladie mais comme je disais selon la gravité, ce processus peur mener à explorer des couches parfois, très souvent même, inconscientes de nous même.
La maladie étant un signal de notre corps qu’il y a quelque chose qui s’est cristallisée et est entrée dans la matière, il est toujours utile de connaître l’origine du mal. Soigner les conséquences, tout ce qui est visible, sans aller sur la cause, laisse des chances pour que l’expérience se répète.. J’évite ici de parler des cas de maladies issues d’un sort où là plusieurs choses sont à considérer : ce qui a servi d’ancre en nous étant en pôle position des raisons. 
Toutefois les intentions c’est bien mais il faudrait aussi marquer sa volonté. Sans une intention précise et une volonté claire, on peut prononcer les mots les plus puissants sans en obtenir les bénéfices.
Soyez donc précis dans vos intentions, affirmez votre volonté et laissez la magie opérer.
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Clore les chapitres du passé

Bonjour,  Ça m’a fait bizarre de repartir là où je vivais avant. Tu sais repasser pa…