Bonjour,
« Si tu avais une clé qui ouvre toutes les portes, quelle porte ouvrirais-tu en premier jeune enfant ? » me demande Ammiriel
Ah je ne sais pas trop… Je crois que je serai davantage perdue au milieu de toutes ces portes. 
« Et si pour t’aider il y avait un écriteau à chacune d’elle ? »
Ce serait déjà une bonne information, mais je pense que j’aurai du mal à me décider. 
« On n’a pas dit que tu avais le droit de n’ouvrir qu’une seule porte » 
Oui je vois mais… J’irai vers ma porte qui indique connaissance de soi. Choisir d’ouvrir une porte en particulier signifie qu’on a fait un choix et le choix se fait en fonction de ce qu’on sait vouloir découvrir derrière la porte, hors pour savoir ce qu’on veut, il faut savoir qui on est, alors je prendrais cette porte là avant les autres. 
« Alors tu commencerais par te connaître pour ensuite décider de quelle porte tu voudrais découvrir le secret, c’est une bonne façon de faire. Attendras-tu d’avoir complètement achevé l’expérience à travers ta première porte pour explorer les autres ? »
Je pense que je le ferai par étapes. Sinon il faudrait plus d’une vie pour connaître tous les recoins de qui je suis, surtout si je n’ai jamais fait cet exercice. J’irai au fur et à mesure vers les autres portes et quand je manquerai de clarté sur moi, je pourrais toujours revenir à la première porte. 
« Et si tu devais partager la clé avec une personne ? »
Je ne sais pas comment ça se passerait. Est-ce qu’on l’utiliserait l’un après l’autre ?
« Une porte ouverte à la fois »
Ah… Il faudra qu’on arrive à se mettre d’accord. Si au début on arrive à s’arranger, c’est sûr qu’à un moment on n’aura pas envie d’explorer dans la même direction. 
« Que ferais-tu ? »
C’est dur mais je laisserai l’autre explorer sa porte et j’attendrai pour explorer la mienne et si il y en a une que nous voulons faire tous les deux alors nous irons ensemble. 
« Comprends donc que sans la connaissance de soi, explorer le monde c’est comme aller en aveugle. L’autre sur le chemin aura toujours à un moment envie de vivre sa propre expérience, laisse le libre et accepte de ne pas faire partie de son expérience. »
J’ai bien compris ces points Ammiriel et je suis contente que tu m’aies donné cette image de la clé qui ouvre tout.
Nous avons tous la clé qui ouvre toutes les portes, il faut juste savoir par laquelle nous voulons commencer l’exploration. 
Il est important de définir ce qui est prioritaire pour soi et qui permettra de rendre l’expérience plus enrichissante sinon c’est une perte de temps et source d’ennui profond. 
Merci Ammiriel. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

L’appel aux ancêtres

Bonjour, « Tu as ressenti l’arrivée des ancêtres de ta famille quand on f…