Bonjour, 
J’étais engagée dans une discussion avec un de mes guides lorsque nous en sommes venus à parler de l’importance de se poser des questions. 
Il y a deux écoles à ce sujet, la première: laisser venir ce qui doit être révélé pour ne pas se demander si ce n’est pas notre mental qui nous joue des tours, c’est la providence. 
La deuxième : poser la moindre petite question aussi futile soit-elle, elle peut conduire à une réponse plus grande.
Le problème que je remontais, si on peut appeler ça ainsi, avec la deuxième école c’est est-ce que toutes les questions sont bonnes à poser ? Est-ce qu’il n y en a pas qui relèvent du mystère et qu’interroger un mystère c’est remettre parfois la divinité en question ?
J’ai expérimenté les deux écoles, l’une est plus liée à la religion, au dogme même. Mon avis est simple, j’ai du mal, même si je me refuse encore de poser certaines questions. 
« Peut être parce que tu crains d’entendre les réponses… 
Il y a aussi cette raison qui empêche les gens de se poser des questions. 
On obtient les réponses qu’on est prêt à entendre et celui qui défini si vous êtes prêt, c’est votre âme parce qu’elle vous conduit toujours que vous soyez conscients ou non, vers les réponses qu’il vous faut au bon moment. 
Même si vous choisissez de ne pas vous interroger, arrive un moment où vous êtes face à cette réalité sur laquelle vous ne vous êtes jamais questionné, si cela est bon pour vous. 
Il y a bien sûr des personnes qui se donnent du mal pour avoir des réponses aux questions qu’elles même ne comprennent pas, elles se retrouvent donc sur des voies qui peuvent ne pas les porter vers le meilleur pour elles. 
Il est préférable de poser clairement votre question quand elle se présente et si vous n’en avez pas parce que réellement vous n’en avez pas et non parce que vous jugez que votre question n’est peut être pas appropriée, alors vivez votre vie tranquillement. 
Toujours est-il que lorsque vous vous posez des questions, vous ouvrez la porte à l’inconnu, faites vous confiance et faites confiance à la vie parce que vous saurez toujours ce qu’il y a à savoir. » me répond Ménahel
Bon d’accord, en fait au final, ce n’est ni blanc ni noir, on peut tout à fait suivre les deux écoles sans problème. Moi je trouve l’opération simple mais ça l’est moins pour les personnes qui sont entourées de dogmes, du coup, c’est quoi la solution ?
« Pour qui ? »
Pour ces personnes là 
« Ça ce n’est pas ton problème. Chacun le moment venu est prêt à voir ou à entendre et à accepter ou refuser. 
Tu peux donner les clés du ciel au premier venu s’il ne se sent pas digne de les tenir, il te traitera de démon et refusera même de les regarder. 
Une personne qui trouvera que tu n’as pas le droit de poser certaines questions n’est pas prête à suivre les deux écoles, c’est aussi simple que ça. 
Il y a pas de solution miracle pour tout le monde, seules les personnes qui le veulent sauront y faire. « 
D’accord, je comprends ce que tu me dis… 
Merci Ménahel 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La priorité

Bonjour, Mes rêves une nuit  m’ont laissé perplexe et je me suis levée avec la sensa…