Bonjour, 
Je ne sais pas si je l’ai déjà dit mais je n’aime pas la notion de groupe, de communauté. C’est problématique pour une personne qui tient un blog et qui de ce fait crée une communauté de lecteurs et participants par les divers échanges. 
Dans la notion de groupe ou de communauté très vite certains s’attendent à ce que l’intérêt commun passe avant l’intérêt individuel. C’est normal mais jusqu’à un point. Pour moi lorsque l’investissement à un groupe est supérieur à celui qu’on se porte à soi même il y a un problème et c’est en cela que réside mon problème. 
On apprend en intégrant un groupe ses règles, son code de conduite, ce qui est toléré, ses obligations et bien d’autres, c’est normal. Nous sommes des êtres humains et si chacun fait comme il veut c’est la voie royale vers l’anarchie. Mais très souvent se sont ceux qui dictent ces règles là qui sont les premiers à les enfreindre, le fameux « faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais ». 
Quand on peut être libre de penser, d’être qui on est, de faire ce qu’on veut tout en respectant les autres pour moi c’est l’idéal. 
La notion d’identité elle-même est ce qui nous pousse à travers nos expériences. Quand une personne est contrainte, le jour où une faille se présente, il peut se passer beaucoup de choses. 
Je regardais un documentaire sur une secte et toutes les atrocités qui ont été commises par ses adeptes sous la guidance de son gourou et je me suis rendue compte à quel point cette recherche d’identité peut conduire à perdre définitivement de vue qui on est pour adopter l’identité d’un autre. 
Je ne souhaite à personne de passer par ce genre d’expériences parce qu’en en sortant, quand ça arrive, il faut du temps pour se reconstruire. 
La quête de soi ne vient pas des paroles d’un autre, aussi belles soient-elles. Une personne qui laisse sous entendre qu’elle détient la vérité, fuyez, ce n’est pas à vous que je vais apprendre que c’est à cause de la gourmandise qu’Hansel et Gretel se sont retrouvés enfermés dans la maison de la sorcière. 
Il faut arriver à trouver un équilibre entre ce qui vous vient de l’extérieur et ce qui vous vient de l’intérieur parce que certes tout attendre de l’extérieur est préjuciable, ne vivre que par l’intérieur vous coupe de la réalité du monde dans lequel vous vivez. 
Vous me donnerez l’exemple des hermites, je vous demanderai de vous rappeler de la raison de votre incarnation: vivre une expérience individuelle pour le collectif qui est l’Un. Si vivre en hermite est votre expérience alors soit. Le vrai hermite ne vit pas caché du monde parce que le monde vient à lui sinon nous ne saurions même pas que ces personnes existent. 
C’est en gardant notre individualité que nous pouvons exprimer ce qui nous est propre, notre créativité par exemple et ce même si c’est mis au service des autres par la suite. 
La communauté sans le respect de l’individualité, de l’identité propre à chacun des membres est source d’endoctrinement. 
Que ce soit dans vos lectures, vos divertissements, vos passions, quand une chose commence à vous mettre mal à l’aise, demandez vous pourquoi, est-ce que c’est votre être profond, si tant est que vous en soyez conscient, qui est touché ou juste vos peurs ? 
Quand bien même vous ne faites pas encore cette différence utilisez les outils que vous avez pour vous décider à suivre ou non un chemin… Correction à construire votre chemin sur la base de ce que vous entendez. 
Belle journée 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Recharger les batteries

Bonjour,  Il faut avouer qu’il fait chaud. Ils ont dit canicule cette semaine et ce …