Bonjour, 
Rien que le silence parfois, pas besoin de mots pour exprimer la quiétude de l’esprit. Alors ceux qui ne comprennent pas s’étonnent et demandent si on a gagné au loto. 
Il vous arrive à vous aussi d’être dans un état de bien être intérieur qui n’est pas une réponse à quelque chose d’extérieur, chérissez ces moments là. 
Non pas qu’ils sont rares mais parfois on est si vite retombé dans la monotonie de la vie avec son lot d’actions répétées au point d’oublier que être juste là ne rien faire, ne rien dire est tout aussi important. 
Loin de moi de parler d’oisivité dans son sens commun mais d’une saine oisiveté, celle qui laisse, l’instant du moment présent, l’être être. 
Je suis d’avis que ces instants là devraient être créées tous les jours ou du moins le plus souvent et ne pas attendre les vacances par exemple pour s’adonner à cette saine activité. 
Bien sûr vous pouvez retrouver cet état d’esprit dans ce que vous faites tant bien sûr qu’on ne court pas après la performance. 
Moi je suis dans cet état d’esprit en ce moment, et je commence à redouter la reprise du travail. J’ai encore une semaine de vacances et je me dis je vais arriver trop détendue lol
Mais vous savez quoi ce n’est pas grave, je serais suffisamment détendue pour ceux qui auront repris avant moi, oui je pense aux autres lol. 
Le message n’est pas bien compliqué ici, prenez le temps de vous poser réellement, le monde ne va pas s’arrêter de tourner si vous décidez de vous poser et si vous prenez vos charges du quotidien comme excuse, sachez que elles aussi ont besoin de prendre congés de vous de temps en temps. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Faire du bon pain

Bonjour, Après ma première expérience de lecture d’âme, j’ai eu, quelques soir…