Bonjour, 
Cette fois c’est moi qui raconte une histoire
« Comme tu veux » me dit Ammiriah
Il était une fois dans un village un vieil homme, il n’avait ni femme ni enfant et s’occupait tout seul de son champs situé à quelques lieux du village. 
Tout le monde dans le village savait qu’il se déplaçait à l’aide d’un panier volant, ça ne surprenait personne. 
Le matin il préparait ses affaires pour la journée de travail de la même manière que tous les jours. Sa houe, sa machette, sa tubercule d’igname à griller pour midi, de l’eau à boire, tout ce dont il pouvait avoir besoin allait dans le panier. Quand tout y était lui aussi il prenait place dans ce dernier. 
Lorsque tout était prêt avec lui dans le panier, il prononçait des incantation et le panier s’élevait dans le ciel au dessus du village et direction le champs. 
Dans le village il y avait un jeune homme du style qui ne fait pas grand chose de ses journées et qui en plus de cela avait une jeune femme pour épouse mais qui était entretenue par ses beaux parents. 
Le jeune homme avait déjà vu le panier volant et il se mit en tête de demander le secret du vieil homme. Le soir venu quand ce dernier revint de son champs dans son panier, le jeune homme tenta sa chance. 
Est-ce que tu peux me donner le secret de ton panier volant ? Demanda le jeune au vieux. J’ai trop envie de l’apprendre je veux aussi me promener dans les airs comme toi.
Je ne peux pas te le donner, répondit le vieux. Je l’ai reçu de mon père qui lui même l’a reçu de son père et ainsi de suite, le secret s’est transmis de père en fils. Moi je n’en ai pas eu je ne peux le transmettre qu’à une personne digne de confiance. 
Mais tu peux me faire confiance, je vais te le montrer, insistait le jeune homme. 
Après ce jour là, le jeune homme se montrait assidu chez le vieux, l’aidant dans ses tâches ménagères et guettant toujours l’instant où le vieux dira les mots pour faire voler le panier, en vain. Le vieux comprenait les intentions du jeune et faisait attention à ne pas dire les mots en sa présence. 
Puis un jour, le jeune se cacha pour prendre le vieux sur le fait. Quand le vieux termina de préparer ses affaires pour les champs, il dit les mots pensant qu’il était seul et le jeune homme les mémorisa.
C’est en courant qu’il arriva dans la cuisine de sa femme, prit un panier, s’y installa et dit les mots pour le faire voler. 
Quelle ne fût pas sa joie quand le panier s’éleva dans le ciel ! Il exhultait ! Il était si heureux de voir toutes ces choses d’un point si élevé. Il sillona le ciel, changeant de paysage, montagnes, forêt, habitations… Il était si heureux.
Le soir tomba et le lendemain il était toujours dans le ciel, il ne trouvait plus l’affaire drôle et il voulait descendre mais rien n’y faisait. Il avait beau hurler au panier de le laisser descendre quand celui-ci passait au dessus de sa case, le panier n’obéissait pas. 
Dans les cours des enfants hurlaient ce qui éveilla la curiosité des parents du jeune homme. Les enfants leur disaient que c’est leur fils qui était dans le panier et qu’il n’arrivait pas à descendre. 
Pris de peur ils allèrent directement dans la cour du vieil homme pour plaider et demander pardon pour leur fils. 
Le jeune homme resta trois jours à tournoyer dans le ciel jusqu’à ce que le viel homme regardant le panier qui passait au dessus de sa cour ne dise les mots pour que le panier retombe. 
Fin de l’histoire. 
« Tu l’as aimé cette histoire » 
Oui beaucoup, le jeune homme trop curieux, il n’a pensé qu’à la montée, il n’a pas pensé à la descente lol. 
Belle journée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Savoir évaluer ses dépenses

Bonjour, J’ai l’impression que les vacances sont encore dans un siècle, je sui…