Bonjour, 
A la question « quand est-ce qu’on considère avoir tout fait avant d’abandonner ? », j’ai envie de donner une réponse. Mais avant d’y arriver, j’ai envie de demander quand est-ce que vous avez commencé et pourquoi avez vous commencé ?
L’abandon ici est pris dans son sens large donc pas de restriction à un domaine même si plus loin je prendrais des exemples.
Pour peu qu’il y ait besoin de revenir sur sa définition, abandonner c’est d’après le dictionnaire Larousse en ligne: 
  • Laisser définitivement quelque chose à la discrétion de quelqu’un, en son pouvoir ; confier, céder : Abandonner le pouvoir à un ministre.
  • Laisser quelque chose au pouvoir, à l’action de quelque chose ; laisser aller, livrer à : Abandonner une barque au courant.
  • Laisser aller un objet, le lâcher, ne plus le retenir : Abandonner les rênes d’un attelage.
  • Ne plus poursuivre quelque chose qui était en cours ou en projet, ne plus utiliser quelque chose, y renoncer définitivement : Au troisième round, le boxeur a abandonné (le combat). Abandonner un projet, une idée.
  • Quitter un lieu, une fonction, une activité pour un(e) autre : Abandonner la ville pour la campagne.
  • Laisser quelqu’un, un animal, des objets en un lieu quelconque sans s’en soucier ni s’en occuper davantage : Abandonner un chat.
  • S’éloigner de quelqu’un, le laisser, définitivement ou non, sans secours ; délaisser, quitter : Tous l’avaient abandonné. 
Donc d’après cette définition le lâcher prise est une forme d’abandon de ses attentes sur ce qui nous tient tant à cœur, renoncer à espérer mais accepter que ce qui doit arriver arrive sans qu’on n’ait besoin de s’accrocher comme à une bouée. 
L’abandon vient donc souvent qu’on a atteint des limites dans notre action possible sans obtenir de résultats intéressants. Ceci implique qu’une chose suscite notre action au départ. 
On ne commence pas par abandonner, par lâcher prise, on essaye, on se trompe, on recommence. On explore toutes les pistes à notre disposition mais quand des actions commencent à nous égarer de nous même, quand on commence à perdre le sens des réalités et la réalité sur nous même alors il faut abandonner. 
Mais vous voyez que L’abandon est à la fois compris comme un renoncement à quelque chose mais aussi au lâcher prise ou même le fait de laisser les choses entre les mains d’une autre personne. Le point commun à tous ces états c’est comment vivons nous la situation qui se présente. 
Si nous avons tout tenté, tout essayé alors soyons heureux d’abandonner parce que de manière objective nous comprendrons que ça ne dépend pas de nos propres efforts et laissons faire ce qui ne dépend pas de nous tout en continuant notre vie. 
Comprenez bien que tant que vous menez des actions en accord avec votre propre intégrité ou en alignement avec votre cœur, pour ceux qui entendent la voix du cœur même au milieu du tumulte, alors vous avez encore une marge d’action. 
C’est bien de cela dont il est question, d’action. Trop souvent, j’entends des gens se cacher derrière le demandez et vous recevrez mais personne n’insiste vraiment sur le aide toi et le ciel t’aidera. 
Nous sommes en co-création avec l’Univers, alors vous aurez beau pratiquer le lâcher prise si il n’y a pas un minimum d’action de votre part sur un sujet qui vous préoccupe, alors votre lâcher prise est vide de sens. 
« Je lâche prise sur les attentes par rapport à cette situation et je la confie à l’Univers afin de recevoir ce qui est bon pour moi » ça marche si et seulement si on a fait une partie du chemin. 
Ça peut être des actes concrets, pour un travail par exemple, mettre à jour son CV et le publier autant que possible, ou un changement d’état mental, on ressent de la joie comme si on avait déjà l’objet de notre demande.
Soyez des artisans des changements que vous voulez voir dans votre vie et sachez reconnaître à quel moment vous devez abandonner. Parfois on veut des choses par pure égoïsme et on trouve mille et unes raisons à cela, il ne faut pas s’en blâmer. 
Quand on a compris que l’objet de notre demande n’était pas l’idéal on change et puis on continue ça ne sert à rien de tourner en rond et d’essayer de faire passer des vessies pour des lanternes, ça fera illusion un temps et puis le masque tombera. 
N’oubliez pas une chose qui a son importance, c’est notre capacité à co créer consciemment avec l’Univers qui importe, après l’objet de votre création ne regarde et ne dépend que de vous. 
Belle journée 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Reconnaître l’Amour

Bonjour, « Comment aimes tu aujourd’hui petite fille ? » me de…