Bonjour, 
« Tu veux qu’on écrive ensemble ? » me demande son dragon
Mais voilà une belle surprise… Oui bien sûr 
« Je voulais te remercier pour lui. Il fait monter le feu comme tu as pu le constater. 
Je sais qu’il n’est pas souvent très coopératif mais tu vois il travaille et pendant ces vacances il ne perdra pas la main. »
Je suis contente pour lui mais il ne vous entend toujours pas alors qu’il avance à grand pas et ça fait parti de son questionnement. 
« Il ne sait pas encore entendre, il veut voir avant tout. » 
Mais dans ce cas, vous voulez faire comment ? Moi je suis contre le forcing et je suis bien contente tant qu’on laisse le temps au temps.
« Tu lui as pourtant dit de quelle nature est votre lien » 
Lool oui mais simplement parce que je voyais que ça l’intriguait, je sais qu’il n’en fera absolument rien maintenant et j’ai insisté sur le fait, lui aussi d’ailleurs, qu’il y avait d’abord ce chemin en lui à faire. 
Et pour être honnête, une partie de moi voulait se débarrasser de cette information. Au moins maintenant c’est dit lool ce n’est pas la révélation du siècle mais j’avais que le fait qu’il ne soit plus là à psychoter sur un truc que je refuse de lui dire ça m’arrange. J’ai fait un transfert de charge émotionnel. 
Je sais que c’est loin d’être sympa mais tu vois, tu es suffisamment immense pour que sa base tienne. 
« Il va y penser tu le sais ça, il va faire des rapprochements malgré tout. » 
Tu veux dire que je n’aurai pas dû peu importe les raisons ? Je suis désolée mais moi je suis soulagée. On parle plus de ce qu’il fait comme exercice, des résultats de ces méditations, de ses rêves et des analyses qu’il en fait, oui bien sûr avec des plaisenteries en dessous de la ceinture mais les bases que je souhaitais avoir semblent être là.
C’est agréable pour moi de ne plus avoir ce détail là à l’esprit et qui sait il n’arrivera peut être pas à la même conclusion. 
« Tu l’aide énormément dans son travail, tu es vraiment un élément essentiel et il te l’a dit mais ce qu’il ne t’a pas dit et que tu dois savoir, c’est qu’il sait que vous êtes jumeaux d’âme, qu’il a eu cette intuition… »
Mais tu veux dire au niveau de son âme, il le sait c’est clair… 
 » Là il s’agit de sa conscience, il n’a pas été surpris de l’entendre mais maintenant il va analyser avec ce qu’il a comme information, il va faire ça un moment et plus il évoluera vers lui plus il décortiquera les indices qu’il aura pour voir si ça correspond. « 
Ah c’est pour ça qu’il m’a dit lui aussi il va voir si ça correspond au final… Je pensais que c’était comme ça. 
 » Tu sais bien que non. »
Bon…ok, j’ai compris et là ce sont ses vacances, ça va nous permettre à l’un comme à l’autre de tester nos nouveaux jouets. Il sait faire monter sa kundalini jusqu’à son Chakra coronal… Il me surprend de jour en jour. 
« Et tu verras quand il reviendra de vacances même si avant tu pourras le sentir. » 
Oui c’est vrai. Je suis contente parce que les choses se passent bien et que moi je sois restée tranquille. 
« Il apprend et il est content d’apprendre, il est content de se retrouver petit à petit » 
C’est un très beau cadeau, merci. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Heleneveil

    11 juillet 2019 à 23 h 25 min

    Bonsoir Liliane,
    Ouaouh c’est super ! Il évolue vite dis donc !
    C’est grâce à sa puissance spirituelle ?
    Ou alors c’est juste l’assiduité ? hihihihi.
    Passionnant en tout cas.
    Bonne nuit !

    Répondre

    • jaoni

      15 juillet 2019 à 19 h 22 min

      Coucou Heleneveil,
      Il est très assidu et sa propre puissance y est aussi pour beaucoup, je suis très contente pour lui :)
      Belle soirée

Répondre à Heleneveil Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Les anges du Milieu

Bonjour, « C’est toujours aussi difficile de parler de soi n’est-ce…