Bonjour, 
« Ici aussi on pleure, ici aussi on ne sait pas si demain le soleil brillera 
La seule certitude que nous avons, c’est que tant nos cœurs restent ouverts, l’Univers le remplira 
Tu ne penses pas tout de même que vous êtes les seuls à attendre de lui ?!
Nous aussi, nous nous tournons vers lui pas de la même façon, il nous entend 
Il rempli les coupes vides mais faudrait-il qu’elles soient d’abord vides. 
Vous parlez de coupes débordantes de bienfaits ? Nous parlons de juste rétribution ainsi les limites n’existent pas, si la coupe déborde nous prenons un contenant plus grand.
Ne te limite pas au contenant que tu as sur le moment. Sache reconnaître le grondement lointain qui annonce l’arrivée prochaine de la rétribution pour choisir ton contenant avec sagesse. 
Les êtres d’ici ne sont pas différents de chez toi, ils ont eux aussi des craintes, des doutes même si leurs doutes se situent sur des choses éloignées de la survie. 
Nous avons eu le temps nécessaire pour nous soucier de notre survie aujourd’hui nous le consacrons à œuvrer de concert avec l’Univers »
Mais qui êtes-vous ?
« Tu ne sais pas encore d’où nous venons, tu fais des suppositions qui ne sont pas justes. Ce n’est pas le plus important, nous nous recroiserons. »
D’accord, je vais vous appeler les voix de loin pour le moment. 
« Ça nous va très bien. »
Merci à vous les voix de loin. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Prendre les chemins de traverse

Bonjour,  « Pourquoi c’est si difficile pour toi de concevoir que lui aus…