Bonjour, 
« Tu veux parler d’éveil spirituel, jeune enfant ?  » me demande Mettaniel
Ça me semble un sujet intéressant… En fait c’est vous qui me suggérez ça alors je vous écoute. Pourquoi on parle d’éveil spirituel aujourd’hui. Je passe bien sûr sur le fait que tu es son guide et tu viens me voir, c’est très aimable. 
« Du sarcasme ? » 
Non une surprise non feinte. 
« Je t’ai suggéré ce sujet parce que tu peux considérer qu’il est en plein dedans et il n’y a pas que lui, votre allié également. » 
Oui c’est vrai mais rassure moi on ne va pas parler d’eux n’est-ce pas ? J’ai décidé de prendre une certaine distance et de voir comment il avance sans interagir directement. Je pense qu’il est important qu’ils se forgent chacun leurs outils et je suis contente de voir que c’est le cas. 
« Lui en tout cas il travaille. Mais tu ne souhaite pas parler directement de lui, je respecte. 
L’éveil est différent selon les personnes, tu t’en doutes bien mais comment reconnaître qu’une personne vit un éveil spirituel et pas seulement qu’il traverse une mauvaise phase ? 
Dès l’instant qu’il réalise qu’il est descendu très bas, que sa vie ne lui apporte pas de réelles satisfactions, quand ce en quoi il croyait jusque là s’effondre et qu’il se met en quête de réponses, l’éveil commence. 
Avant d’aller plus loin, quand il est amorcé, même s’il doit prendre plusieurs vies, il ne s’arrêtera pas. 
Une personne ne peut provoquer un éveil chez une tierce si celle-ci n’est prête. C’est comme un fruit mûre pour la récolte, tant que le fruit est encore vert, qu’il n’est pas encore chargé de sucre, il ne sert à rien de le cueillir. 
L’éveil survient quand vous êtes prêts. Il n’est pas le même pour tous. Certains le vivront par fulgurance d’autres par une succession de prise de conscience ou une succession de questionnements dont les réponses demandent de quitter la zone de confort. 
L’éveil vous invite à suivre un sentier qu’il vous faut parfois rendre pratiquable ce n’est donc pas souvent une voie toute tracée. 
Il vous entraîne vers des réalités qui bouleversent vos considérations et vos croyances. Il n’est pas lié à une religion, il est lié à ce que votre cœur, votre essence veut exprimer. 
Quand vous êtes face à votre cœur, vous vous dépouillée pour rester au plus près de lui. Il ne s’agit pas particulièrement d’aséthisme ou d’hermetisme ou de suivre une doctrine en particulier, il s’agit de vous écouter et de changer de point de vue pour ne plus être entraîné par le mouvement de la masse mais d’être au dessus de la masse et voir le véritable chemin qui conduit à l’auto réalisation. 
Il ne faut pas vous leurrer, vous vivez dans un monde de matière et il vous faut vivre en harmonie avec cette matière. Un cheminement peut vous conduire à travailler à préserver l’environnement, à ne plus manger de viande, ni aucune autre chair mais un autre peut vous conduire sur un chemin de prospérité matériel sans aucune restriction sur votre régime alimentaire. 
Prenez bien garde, il est important de bien se nourrir et de ne pas négliger vos besoins et retenez bien que ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de l’être qui le rend impur mais c’est ce qui en sort. 
Quand Jésus le disait à ses contemporains ils n’y avait pas pris garde mais les vibrations ont bien évolué depuis son temps. « 
Le chemin nous demande donc de regarder d’abord en nous et de travailler à nous voir le plus clairement possible. On dirait du narcissisme parfois, on se lustre pour que notre reflet soit des plus brillants. 
 » Vous vous lustrée pour que la lumière divine se réfléchisse mieux sur vous. N’oubliez pas que vous êtes, nous sommes tous, des bouts de cette conscience divine, de la Source et le but est de s’en souvenir et de se souvenir de la raison pour laquelle le bout que vous êtes s’est retrouvé sur la dimension qu’est la vôtre. 
Pour le faire, il est important de vous rendre compte des couches qui se se sont superposées en vous au cours du temps et petit à petit comme un oignon, les enlever. 
L’éveil peut être doux quand on accepte vite les choses, il devient difficile quand on résiste et quand on veut rester dans des configurations qui ne correspondent plus avec les nouveaux paradigmes. « 
Sur ce chemin on se découvre comme je le fais moi même mais tu sais j’entends beaucoup de gens se dirent éveillés… 
« L’éveil n’est pas une finalité, la finalité c’est l’illumination. En clair à quoi ça sert de sortir de votre sommeil, de vous réveiller le matin sans rien faire de votre journée ? Sans rien réaliser ? 
L’illumination n’est pas un état perpétuel, votre dimension ne peut contenir des êtres illuminés il faut qu’il passent sur d’autres plans d’une manière ou d’une autre. Pour que la matière continue d’exister, en l’occurrence vos corps physiques, une personne qui atteint l’état d’illuminé sera emmené à chuter dans ses vibrations, la seule différence est que contrairement à la chute originelle, il garde en conscience cet état. »
Mais évidemment avant d’atteindre cet état il y a un chemin. 
 » L’illumination ne devrait pas se chercher, c’est une une succession de prise de conscience, de guérison. Vous vivez de petites illuminations chaque fois que vous comprenez enfin la raison d’une peur par exemple et que vous la transcendez, cela vous laisse dans un état de béatitude. « 
Ah… Je vois je connais ça, c’est agréable. 
 » C’est en cheminant que ce bien être là devient un état d’être et qu’il continue d’évoluer et vous permet de vivre des expériences spirituelles et d’apporter votre aide aux âmes qui elles sont aux portes de l’éveil. »
Merci Mettaniel de ta présence. 
Belle journée 
 

Un commentaire

  1. Lucie

    24 juin 2019 à 8 h 54 min

    Bonjour,
    Comme ce texte me parle!!!!!!
    Merci pour ce partage.
    Belle semaine, bises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Par ici la monnaie

Bonjour,  « L’univers est bon payeur.  Il se souvient de ses dettes et ne…