Bonjour, 
Il faut le dire nous vivons une période de grosse pollution sur plusieurs plans. Ces pollutions ont un impact non négligeable sur notre capacité à garder le calme à l’intérieur. 
Il y a beaucoup d’agitation autour et ceux qui se prennent à montrer qu’ils cultivent un certain calme à l’intérieur sont taxés d’illuminés. 
C’est donc un problème d’être illuminé ? J’en apprends tous les jours. Il ne faut pas se leurrer, les gens sont en stress permanent. Le stress du mari qui doit prendre soin de sa famille, le stress de la femme qui doit s’occuper de nourrir sa famille, le stress de la jeune fille qui ne sait pas si le garçon qui lui plaît sera à la fête ce soir… C’est devenu un vrai business, le stress.
Je suggère souvent aux personnes qui me parlent de leur difficulté à se poser tranquille après une longue journée, de méditer. 
J’ai souvent été surprise de voir que pour la plupart, méditer c’est s’asseoir en tailleur sur un coussin et chanter OM. Mais à vous qui me  lisez si vous êtes arrivés jusqu’ici alors vous savez que la méditation ne s’arrête pas uniquement à ça et qu’il existe plusieurs manière de pratiquer.
Quelque soit le moyen utilisé, il important de savoir ramener la calme à l’intérieur de soi. C’est à travers le calme qu’on peut analyser la vie sous un meilleur plan et comme Michael me disait une fois, on ne peut voir le fond d’un cours d’eau si l’eau est trouble. 
Un esprit trouble laisse ses marques sur nos réflexions et nous maintient dans une sensation d’urgence parce que oui pour la raison, pour un mental sous la pression d’éléments exterieurs, il trouve toujours urgent de nous faire réfléchir à des choses qui font grandir l’anxiété.
C’est tellement sournois comme système. Regardez le hamster dans sa roue, il tourne, de plus en plus vite, qu’est-ce qu’il s’est dit en commençant cette course ? Que s’il allait vite, il atteindrait le but, mais quel but ? Il s’est peut être dit qu’en un tour il aurait terminé mais tout compte fait il est encore là à tourner.
C’est de cette manière que notre mental nous maintient dans des états qui entretiennent le stress. On se dit que si on se pose, on va manquer beaucoup de choses et qu’il y a des choses plus importantes là à faire. Peut être bien, je ne vais pas porter de jugement. Je pense que si votre enfant pleure vous n’allez pas d’abord faire votre retraite intérieure avant de savoir ce qu’il a. 
Le calme intérieur vient déjà de notre intention avant toutes les techniques qu’on pourrait utiliser pour l’atteindre. 
Comment dissocier l’agitation intérieur et la nécessité de se pencher sur une  problématique importante? Il n y a rien de plus important que votre paix intérieure.
Prendre le temps d’écouter, de ressentir l’impact des choses en soi. On ne nous a pas appris à faire de nous même la priorité et c’est jugé comme de l’égoïsme de d’abord penser à soi et pourtant c’est ainsi qu’on aide le mieux les autres. Bien sûr je ne parle pas du cas de figure où on fait des choses au dépends des autres, là c’est un abus. 
Ça sonnera comme une répétition mais si vous ne vous mettez pas au centre de votre vie en considérant que ce qui se passe en vous a un impact sur le monde autour de vous et que celui intéragi avec vous, vous vous retrouverez toujours dans des situations de déséquilibre. 
Déséquilibre entre le donner et le recevoir, entre être et laisser être, entre agir et laisser faire. 
Il n’est pas question de prétendre que l’état de calme intérieur est simple et que c’est nous qui sommes dur de la feuille, quoique des fois… Mais il s’agit surtout de se rappeler que c’est dans cet état qu’on agit de la manière la plus juste. 
La méditation est d’une grande aide mais comme je disais plus haut il n’existe pas que la forme classique. De manière général, tout ce qui nous permet de nous sentir bien en nous participe à nous mettre dans un état de calme intérieur. 
Un bain bien chaud, relaxant, un massage, un livre, écouter de la musique, s’occuper de son jardin, jouer avec ses enfants ou avec ses animaux, vous rouler dans l’herbe dans un parc… Autant de choses qui vous détachent d’un état de réflexion permenant vers le bien être et le calme. 
L’esprit apaisé on réalise plus facilement les belles choses que la vie donne  malgré les rochers sur le chemin.
Belle journée 
 

4 Commentaires

  1. Celia

    28 juin 2019 à 12 h 18 min

    Coucou Liliane,
    J’aime beaucoup cet article ! Des fois on veut faire compliqué et on cherche loin, alors que la réponse est dans le calme intérieur. Merci pour ce rappel
    Bises,

    Répondre

  2. jaoni

    23 juin 2019 à 21 h 18 min

    Bonsoir,
    Merci à toutes les deux.
    on va essayer de suivre les sirènes n’est-ce pas Émilie ?
    Belle soirée

    Répondre

  3. Charline

    23 juin 2019 à 12 h 09 min

    Bonjour Liliane,
    Merci pour cet article, il me fait tellement de bien !
    Bon dimanche !
    Bises.

    Répondre

  4. Emilie

    23 juin 2019 à 10 h 29 min

    Bonjour Liliane,
    J’aime bien la remarqué de Michael à propos de l’eau trouble. On m’a fait une remarque du même genre il y a peu : « Vois les sirènes qui nagent dans des eaux pures – sois comme une sirène « . Elles sont exigeantes et ne barbottent pas n’importe où ! C’est vrai que toutes ces pensées qui flottent à la surface, les doutes, les craintes, font barrages et peuvent aussi nous rassurer en nous évitant de nous confronter à ce qui nous gêne le plus.
    Si on me prend par les sentiments avec des sirènes … ton article tombe aussi à pic ! Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Début de semaine surprenant

Bonjour,  Mon chef a posé sa démission, il va nous quitter début juillet et on ne connaît …