Bonjour, 
Ça m’a fait du bien de parler à Sylvie et à Camille aujourd’hui. 
« Tu en avais besoin, comment te sens-tu ? » me demande Seleniah
Vidée. Je me suis demandée qui souffrait en réalité en moi et la réponse était plutôt claire. Je n’ai pas arrêté de penser à cette vie dans laquelle mon enfant intérieur s’était senti triste de voir que l’homme qu’elle aimait ne voyait en elle qu’une enfant joueuse. 
« Tu te souviens que bien plus tard, il a enfin vu la femme et l’a aimé en regrettant son choix et son jugement » 
Oui ça aussi mais la petite fille là bas avait eu beaucoup de peine. Je me suis senti comme ça et quand j’analyse ce que j’ai ressenti c’était la même chose. 
« Tu as décidé de faire les choses différemment. La petite fille joueuse est pour ceux qui auront passé la barrière des autres femmes » 
Oui en attendant elle va faire ce qu’elle a à faire, trouver la joie et la paix au quotidien. 
« Tu as fait ce que tu ne voulais pas faire depuis le départ. Tu as avoué les sentiments que tu avais et il t’a dit que ce n’était pas réciproque par contre il t’a clairement dit qu’il accepte l’aide que tu lui propose pour opérer les changements en lui. »
Lui parler de ces sentiments là semblaient être le mieux à faire pour en finir avec cette période de flou et ce qui devait être dégagé l’a été par cette action, la peine s’estompe et je vois les choses ainsi. 
Je ne me sens plus attachée à lui dans le sens de la dépendance affective, c’est peut être pour ça que j’ai pu lui en parler aujourd’hui, au cas contraire, j’aurai trop eu peur de le perdre. 
Maintenant il accepte que je l’aiguillone. Je ne pensais pas que ça tournerait comme ça mais je commence à comprendre que je vais être cette clé qui est sorti dans le tirage en début de semaine, une clé pour s’ouvrir vers lui même.
Maintenant que je suis plus calme je le vois. L’allié va vraiment faire sa part du travail. Moi je vais garder mon équilibre et l’emmener où je peux, je ne veux pas être son gourou ou un truc du genre mais je l’ai senti très réceptif et attentif, il voulait savoir pleins de choses. Maintenant je verrais comment ça avance. 
S’ouvrir à soi est un chemin personnel mais quand on peut avoir des aides sur le chemin ça fait du bien. Pourquoi réinventer la roue ?
« Tu devras faire attention à toi, à ne pas perdre le fil de ce que tu veux lui transmettre. »
Oui, ça j’ai compris. L’Amour est ce qu’il est seul le temps me dira mais je sais ce que j’ai vu Seleniah, j’ai aussi vu des choses pour Axel et aujourd’hui elles se réalisent. 
J’ai compris que c’est un chemin de foi. Aucune réelle assurance, pleins d’oasis sur le chemin juste quand tu veux tourner le dos. J’ai déjà eu des sentiments pour une personne qui ne les partageait pas je n’ai jamais eu cette voix là qui dit continue d’y croire, tu le fais pour toi.
C’est absurde. Je me suis même demandée si je ne me fourvoyais pas en parlant de ce type de lien ici et en partageant cette expérience mais il faut croire que si je l’ai fait c’est pour moi, pour voir ce que tout ça fait travailler chez moi. 
« Tu vas de plus en plus comprendre la dimension de l’Amour inconditionnel et c’est cela le but de votre incarnation respective. Lui il comprendra que l’Amour est et ne demande pas de faire un choix, l’Amour n’enferme pas, il libère et laisse vivre. 
C’est une force qui vivifie. Et que ce soit conscient ou non quand l’Amour est présent entre des êtres, il opère toujours des miracles. Alors laisse la vie et le temps te le montrer. »
Merci Seleniah. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. jaoni

    23 juin 2019 à 21 h 30 min

    Bonsoir Charline,
    Garde les souvenirs doux et agréables, je te comprends.
    Généralement je ne prévois pas de thème, c’est en fonction de ce dont on veut me parler où ce qui m’arrive lol mais je pense que vue que je travaille sur l’amour inconditionnel et les liens d’âmes dans mon cas précis, je pense que les généralités viendront aussi.
    Belle soirée

    Répondre

  2. Charline

    20 juin 2019 à 18 h 17 min

    Bonjour Liliane,
    J’ai compris à quel point je pouvais aimer quelqu’un en laissant partir ce portugais que j’aime tant. La distance n’empêche le fait d’aimer les autres. Je l’ai compris avec nos adieux remplis de tendresse. A vrai dire, je ne me souviens pas du tout de quand ils sont partis (les chers portugais qui m’ont marquée à vie grâce à l’expérience théâtrale dont je t’ai déjà parlée).
    L’alchimie entre nos énergies, les gestes de douceur que nous avons l’un pour l’autre, le sentiment de familiarité et de nouveauté à la fois que j’ai eu dans ses bras, cette attirance inexplicable, j’ai eu l’impression de me retrouver chez moi, de le retrouver enfin. Je voulais me voiler la face en me disant qu’on ne peut pas aimer d’un amour si différent, sans attentes, et vivre un tel manque avec son absence qui me force à travailler bien plus profondément sur moi-même, plus que ce que j’ai pu faire jusqu’à présent. C’est à la fois magique et effrayant ! Magnifique et terrible !
    Si tes guides pouvaient développer sur l’amour inconditionnel et sur les liens d’âme (merci Ariel !), ce serait gentil, merci ! :)
    Belle soirée.
    Bises.

    Répondre

Répondre à Charline Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Que la lumière soit!

Bonjour, À la fin de l’interprétation de mes rêves un matin Michael m’a suggér…