Bonjour, 
« Je t’invite à faire un voyage avec moi petite fille, veux-tu ? » me demande Selenia
Oui un voyage, ça faisait longtemps. Où m’emmène-tu ? 
« Là où tout a commencé » 
Où ça ? Commencé quoi et pour qui ? 
« Tu le sais bien, pour le prince et toi. » 
Je pensais que vous aviez compris que je ne voulais plus rien savoir 
« Toi ne rien vouloir savoir ? Nathanael t’a aidé à comprendre les énergies que tu ressentais ces jours et en plus tu fais des tirages qui se sont révélés exact pour te rassurer, je crois que tu veux juste prendre plus de recul mais pas au point de ne plus vouloir en entendre parler. 
De plus, c’est ton état d’esprit qui est à l’origine de cette invitation. Tu es plus détachée alors tu peux accéder à d’autres informations importantes pour une meilleure compréhension du lien. « 
OK, c’est bon j’ai compris… Alors par où on va ? Au fait je pensais que tout commençais à la scission de l’âme d’origine ? 
« Ce n’est pas de ce début dont je parle mais de votre première incarnation ensemble. »
Il était le fils du maître de la maison quand j’étais esclave… C’était lui ? 
« Tu noteras plus tard laisse le souvenir revenir » 
Le fils du maître était très beau et moi Kalinda j’étais loin d’être une esclave docile. J’étais à peine puberte quand il a commencé à me rendre visite. 
J’étais un sacré numéro. J’ai commencé à travailler dans la cuisine de la maison des maîtres, ça me changeait des champs. 
Selenia, je sens qu’un truc moche va remonter 
« Alors laisse le remonter » 
Il a choisi une autre. J’avais déjà entendu les histoires d’esclaves qui étaient affranchies parce qu’un maître s’unissaient avec elles mais le mien était sous la responsabilité de parents qui n’aimaient pas cette idée, j’ai été revendu à un autre maître. 
Il a écouté ses parents et n’est pas allé au delà de ce qui lui était interdit. 
Selenia… C’est ce que je crois là ou… 
« À ton avis ? » 
C’est de là que remonte ce nœud chez lui ? Le fait de ne pas arriver à suivre ce que lui dicte son cœur et suivre la raison qui elle est bien établie. 
Il ne savait pas de quoi notre vie serait faite et il avait peur de ne plus avoir le soutien de ses parents, qu’on lui tourne le dos, il avait peur de mal agir. 
Chez l’autre maître je n’ai plus entendu parler de lui jusqu’au jour où nous avons été prêté à sa maison pour assurer les récoltes, il ne m’a pas reconnu et il était déjà en pleine épousailles. 
Je veux revenir Selenia. Je pense que j’ai tout ce qu’il faut pour comprendre l’impact de ce genre de souvenir sur une personne comme lui. 
« Comme tu le souhaite. Maintenant repose toi, tu en as besoin. » 
Merci pour cette sortie. 
Belle journée 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Flammes jumelles : Quand le doute s’installe

Bonjour, Dans cette série sur les flammes jumelles, la dernière fois je vous parlais de la…