Bonjour,
Personne ne vous dira jamais réellement qui vous êtes, c’est une question dont on obtient la réponse en cheminant.
Je me souviens que pendant longtemps je  voulais savoir à quel niveau j’en étais sur mon chemin, je voulais évaluer le chemin parcouru. Je voulais aussi savoir si j’avais débloqué des capacités et quelles étaient-elles… Je voulais tellement de choses qui m’auraient rassurées sur ce que je pensais devoir être. 
Ce sont des questions ou alors des réponses qu’on cherche très souvent qu’on on commence à s’éveiller, tout n’est pas fulgurant, tout n’est pas limpide, on n’a pas tous une apparition qui vient solidifier notre foi et parfois même quand on l’a on a des doutes. 
Ce qui importe c’est se rendre compte un jour que nos aspirations ont changé et qu’on se contente juste d’acceuillir ce qui vient et ce qui est avec gratitude en attendant on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. 
Il est une chose qu’on apprend en cheminant, c’est sa valeur. Ce n’est pas tant ce qu’on est capable de faire, les énergies que nous sommes capables de manipuler mais surtout la manière avec laquelle on occupe la place qu’on a dans ce monde, la manière dont on incarne la lumière divine au quotidien. 
C’est dans ce qu’on exprime qu’on trouve notre valeur, c’est dans notre capacité à laisser imprimer notre marque que nous savons ce que nous valons. 
Il est du rôle de chacun d’avoir un impact aussi minime soit il sur le monde autour de lui, même le grain de sable dans la mer ou dans le désert aussi petit soit-il participe à son niveau à un écosystème plus grand que lui. Il ne présume pas de son importance, il joue sa partition. 
Plus on grimpe sur l’échelle et plus grand est notre impact sur ceux qui sont autour de nous. Il ne s’agit pas seulement de capacité spirituelle. Imaginez un peu que votre boulanger, le seul du coin où vous êtes décide de fermer… Il ne fait que du pain et parfois ça n’a rien de transcendant mais s’il décide de fermer ça va bien vous embêter. 
Je me souviens quand j’étais encore dans mon pays d’origine, ce cordonnier sur mon chemin vers location d’étudiants. Un jour que mon école organisait la fête de fin d’année, l’arbre de Noël pour être précise, je me suis rendue compte que la chaussure que je voulais porter était décollée 
Je ne prêtais pas souvent grand intérêt à ce cordonnier mais je vous assure alors qu’il était déjà 16h environ et que je devais être prête pour 19h, cet homme a accepté de réparer ma chaussure en express. 
Il était installé sous un parapluie monté sur une tige pour qu’il puisse s’asseoir en dessous avec une caisse en bois, rien de transcendant… 
La valeur de chacun réside en ce qu’il donne autour de lui peut importe la manière. Ça peut-être un service payant ou non. En être conscient aide à aller vers la meilleure façon de donner. 
Toutefois une chose que j’ai apprise c’est aussi de connaître ses limites et reconnaître le bon moment. Connaître sa valeur c’est bien mais si on laisse les autres abuser de qui nous sommes ou si par nos actions nous empêchons les autres d’exprimer qui ils sont alors il nous manque encore la sagesse pour voir que c’est en nous que tout commence, c’est de nous que tout part. 
Nous sommes là pour vivre chacun nos vies mais nous sommes également là les uns pour les autres tout en évitant de vivre la vie des autres à leur place et de prendre sur nos leurs propres croix. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Lucie

    20 juin 2019 à 10 h 24 min

    Bonjour,
    Quand un texte me « titille » je reviens le voir quelques jours plus tard. Autant pour certain, je participe à action – réaction, mais là j’avais besoin de réfléchir et de relire.
    Donc nous revoilà lui et moi face à face. Et j’ai compris ce que je devais accepter pour être en accord avec moi m’aime. Ce qui ‘est pas toujours facile pour moi.
    Merci à toi pour cet exercice!!!!
    Bises

    Répondre

    • jaoni

      20 juin 2019 à 14 h 52 min

      Bonjour Lucie,
      Tu me fais rire, tu as donc pris le taureau par les cornes lol
      On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.
      Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

De drôles de rêves

Bonjour « Je voulais qu’on revienne sur tes rêves avec le Prince de ces d…