Bonjour,
Est-ce que la pitié exclue la justice qui doit être faites ?
« Qu’est ce que la pitié pour toi ? » me demande Mehayiel
Reconnaître la souffrance de celui qui a fait du tord à autrui
« Ce que tu dis c’est la compassion. La pitié ce n’est pas cela. » 
Alors c’est quoi ?
« Pour qui ressens-tu de la pitié et pourquoi ? Ne crois-tu pas que ce soit plutôt autre chose ? »
Je sais ce qui va arriver à ceux qui s’emprennent aux autres, ils vont récolter ce qu’ils ont semés. Mais plus on approche de ça plus ça me fait de la peine, je vois ce qu’ils ont fait et je ne vais pas aller jusqu’à dire que je comprends leur motivation mais je me mets à leur place.
J’ai une grande gueule parfois mais je n’ai pas un esprit de vengeance ou même j’ai du mal à laisser les conséquences s’abattrent. 
« Parce que tu pense toujours que ce qui est juste n’ inclue pas d’avoir pardonné » 
Je ne suis pas sûre de comprendre 
« Tu penses qu’il est mal de demander que les conséquences des actes retombent sur les responsables » 
C’est normal, je ne veux pas être responsable de ça, je ne veux pas être celle par qui s’est passé, je ne veux pas me sentir responsable de ça 
« Je vais t’arrêter tout de suite. Il ne faut pas que tu penses ainsi. Prendre ses responsabilités face à ceux dont tu as la charge d’une manière ou d’une exige que tu te prononces et non pas que tu joues avec le hasard. Ça c’est d’une part.
Ensuite, si tu as peur de tenir ton rôle alors qu’espère-tu atteindre en cheminant ainsi ? Tu veux rester à cette étape là où les autres ont la main sur tes décisions les plus difficiles. Tu ne veux pas prendre de risques, c’est en cela réside ta difficulté.
Quand c’est simple ça te va, c’est normal mais quand il faut rentrer dans le vif du sujet, tu te caches de ce que tu peux être.
Être juste, prendre des décisions justes ce n’est pas seulement quand c’est pour te prononcer sur des choses qui te plaisent. C’est aussi là quand tu dois te prononcer et surtout comprendre la justice qui est entrain de se faire. 
Ne penses que ce n’est pas manquer de compassion que de laisser les conséquences se faire, c’est aussi cela être juste. Justice pour les victimes, pour la victime que tu as été.
Il te faut encore comprendre cela. Une personne qui a vécue toute sa vie en captivité, en esclavage, ne sait pas quoi faire de sa liberté retrouvée surtout si elle n’en a jamais rêvée. 
Elle a toujours tendance à croire qu’au prochain pas elle sera rattrapée et tout n’était qu’un leurre. Personne ne te dit d’être d’être là main agissante mais ce que nous voulons de toi c’est de rester lucide sur ce qui est. De ne pas fermer les yeux sur ce qui se passe et de nier l’existance de ce qui fait mal. 
Maintenant prends le temps de bien le comprendre. Il n’est nullement question de vengeance, tu n’as pas à choisir comment les leçons doivent être apprises par les autres.
Tu vois ici tu as deux cas, dans l’un il va y avoir des retours à l’envoyeur, c’est un combat ouvert entre autre et dans un autre, c’est juste une question de libération qui devra être suivie par une libération de la parole. 
Dans un cas tu es directement impliquée et dans l’autre tu n’es que la personne par qui vient l’impulsion. Dans ces deux cas ce ne sont pas les mêmes forces qui sont en action, les motivations ne sont pas les mêmes. 
Et c’est bien de cela dont il est question, les motivations réelles d’une personne t’indiqueront toujours les mesures à prendre de ton côté. Quoiqu’il en soit quand tu es clairement impactée par les actions d’une personne, ce qui ne t’arrivera plus au vu de ta propre puissance, tu pourras faire intervenir un retour à l’envoyeur mais tu ne peux en aucun cas refuser que cela soit le cas quand il faut que ce soit le cas. »
Je dois donc être plus froide et tranchée c’est ça ?
 » Tu ne dois pas avoir peur de qui tu es en passant que ce que tu es feras trop de mal aux autres, laisse faire ce qui doit être fait. »
D’accord, ce n’est pas simple de régner. 
 » Pour être un bon Roi ou une bonne Reine, il faut de la Sagesse, pas seulement celle qui émane de vous mais aussi savoir la reconnaître chez les autres et l’écouter quand le besoin est. 
Il faut savoir rendre justice pas seulement quand c’est facile mais aussi surtout quand ça ne l’est pas. 
Il faut faire preuve de compassion pour donner l’exemple et il faut connaître le bon moment pour le faire. 
Et surtout le souverain n’est pas de tous les combats, il doit donc avoir confiance en ses généraux et se fier à leur expérience. « 
J’ai entendu ce que tu dis, je te remercie pour tes mots et pour ce coup de fouet. 
 » Ce sont des choses dont tu as clairement conscience, tu as juste besoin qu’on te les rappelle de temps en temps »
Merci Mehayiel. 
Belle journée 
 

16 Commentaires

  1. Bluebird

    12 juin 2019 à 14 h 50 min

    Merci à tous pour vos réponses très riches,
    et à toi Lucie pour le partage de ton expérience qui m’a amenée à m’interroger..
    J’ai de quoi intégrer !
    Je comprends qu’il y a un continuum entre « savoir-faire conscient en magie noire  » et « simple » mauvaise intention envers une personne. Ce qui serait naïf de ma part, c’est de chercher une frontière nette et rassurante.
    Quelque chose en moi a peur d’être en contact avec de la « vraie » magie noire. J’ai deux croyances à changer : la croyance que je ne saurais pas me libérer ou libérer une personne si c’est de la magie noire, parce que je n’ai pas les perceptions et connaissances nécessaires pour cela , et qu’il faut faire appel à des professionnels. Et la deuxième croyance que si c’est « seulement » une mauvaise intention, je suis tellement bien protégée par mes guides et la vie que ma bulle ne sera pas attaquée.
    En fait, ça ne marche pas comme ça.
    Bon, je continue à intégrer… il y a plein de choses qui me ramènent à ce sujet en ce moment, c’est impressionnant. Merci Liliane pour tes posts et pour toutes ces synchronicités !

    Bises
    Lara

    Répondre

    • jaoni

      12 juin 2019 à 22 h 10 min

      Bonsoir Lara,
      L’idéal en toute chose est de toucher à ce qu’on connaît. Peu importe la nature de l’action magique, il vaut mieux s’y connaître que d’y aller avec des peurs et des suppositions.
      Le plus sûre que je pourrais te dire c’est de demander de l’aide à chaque fois, d’avoir confiance en ta guidance et surtout la foi.
      Ça n’empêchera pas d’être embêtée mais quand tu sentiras que c’est le cas tu sauras quoi faire automatiquement.
      Tu parles bien de bulle de protection, n’hésite vraiment pas à en demander et à avoir confiance de l’avoir. Elles ne sont pas toutes pareilles, la tienne pourra par exemple toujours te révéler le chemin sûr ou même protéger ton intégrité en cas de coup dur.
      Et puis il n’y a pas de mal à demander de l’aide.
      Belle soirée

  2. Alexandre

    12 juin 2019 à 12 h 54 min

    Bonjour Liliane

    Pour répondre à Lara, je n’ai jamais cru a l’ inconscience de ce type de personnes. Je m’explique: quand on atteint un certain degré de colère et de haine toute intention devient acte de magie. Certes la personne citee manquait de connaissances mais son âme les avait. On peut également les avoir par la communication avec des anges ou des démons via la méditation sur un symbole choisi . Cela s’apparente à une forme de spiritisme. Ce collègue a mon sens savait parfaitement ce qu’il faisait. Mon maître avait coutume de dire que les gens les plus dangereux en magie sont ceux qui ne le montrent pas et donc ne portent aucun talisman ou autre type d’indice bises

    Répondre

  3. jaoni

    11 juin 2019 à 19 h 02 min

    Bonsoir Lara,
    Il faut de tout pour faire un monde. Tu sais je ne voyais que le côté gai de cette chanson mais quand on dit tout, c’est vraiment tout.
    Ce n’est pas naïf de se demander si tous sont conscients de manipuler des énergies sombres, Lucie a partagé un avis qui est le mien quand aux catégories de personnes.
    De la simple insulte au travail magique sombre le plus complexe, je pense que l’être humain excelle dans la magie noire, il oublie vite que sa parole est créatrice et qu’il peut créer de belles mais aussi de vilaines choses.
    Imagine une seule seconde la masse qui est créé et alimentée à chaque fois qu’une personne lambda s’attaque verbalement ou à de mauvaises pensées au sujet d’une personne ?
    À côté de ça tu as tout ce qui est fait par envie, jalousie, cupidité ou méchanceté gratuite…
    C’est naïf et dangereux de penser que si on ne fait rien à personne on ne devrait rien craindre parce qu’on suscite toujours des envies donc il faut se prémunir au maximum et même on ne peut pas échapper à tout, le simple fait d’être conscient du monde dans lequel on vit fait travailler en nous la capacité de tirer notre épingle du jeu.
    Belle soirée

    Répondre

    • Heleneveil

      12 juin 2019 à 5 h 50 min

      Bonjour Liliane,
      Mais comment se prémunir des envieux et jaloux car j’ai l’impression que mes derniers malaises sont vraiment le fait de « pensées » de certains collègues… Et tomber sur vos échanges ce soir me conforte encore.
      Bonne journée

    • jaoni

      12 juin 2019 à 22 h 33 min

      Bonsoir Heleneveil,
      Comment se prémunir des jaloux et envieux ?
      Il y en aura toujours et il ne sert à rien d’entrer en conflit avec eux, c’est une première chose à accepter. Tu peux prier pour demander la protection, tu peux demander à tes guides que tu les entendes ou non, il s’agit avant tout de soi. Il est aussi possible que la présence des ces personnes soit une voie d’apprentissage, il faut donc avoir du discernement pour comprendre ce qui est réellement en jeu.
      Quand on sent un fatigue en présence de certaines personnes, il y a de fortes chances qu’on soit entrain de subir une attaque énergétique ou même qu’on se fait pompier peut être donc que le contact avec ses personnes t’apprend aussi à prendre soi de tes propres énergies et tes protections.
      Il n’y a donc pas un protocole type à suivre tout dépend de ce qui se passe réellement.
      Belle soirée

    • Heleneveil

      13 juin 2019 à 15 h 42 min

      Bonjour Liliane,
      Merci beaucoup pour ta patiente réponse !
      Effectivement il me semble que l’on veut m’apprendre à prendre soin de mes propres énergies car beaucoup de choses vont dans ce sens.
      Merci merci d’accepter de m’aiguiller de temps en temps.
      J’espère que tu te sens mieux depuis ton dernier article.
      Bon jeudi

    • jaoni

      15 juin 2019 à 22 h 53 min

      Coucou Heleneveil,
      Ça y est je vais mieux, j’ai écouté tous les conseils et j’ai pris soin de moi :)
      Belle soirée

  4. Carène

    11 juin 2019 à 10 h 36 min

    Coucou
    Cet article tombe à point pour moi. Non pas par rapport à des travaux occultes mais parce que je gère une situation actuellement où un proche a commis l’inacceptable. Evidemment, j’en ai ressenti beaucoup de colère au début et puis elle s’estompe petit à petit. Avant ton article, je cherchais à me conditionner pour arriver à ressentir suffisamment de compassion pour ne pas rendre à cette personne la monnaie de sa pièce. Non pas dans un esprit de vengeance mais dans celui de la justesse et de la justice. Ton article me permet de comprendre que c’est ce qu’il faut que je fasse.
    Aussi en disant cela, je me rends compte que finalement je pratique cela depuis 1 an dans une autre situation. Un bras de fer engagé avec l’une de mes sœurs qui ne conçoit pas les relations en dehors du rapport de force là où moi je cherche toujours à concilier. Il y a certaines personnes avec lesquelles la conciliation est impossible. Elles nous amènent finalement à devenir ferme face à leurs attaques. Ce qui est drôle c’est qu’elles lisent dans cette fermeté une prise de pouvoir alors qu’il ne s’agit qu’une réponse et un miroir à leur propre comportement.
    Au cours de ces expériences, je me suis souvent dit que cette fermeté était la même que celle que j’emploie dans l’éducation de mon fils. Elle n’est donc en effet pas dénuée d’amour, bien au contraire….
    Belle journée à toi
    Bises

    Répondre

    • jaoni

      11 juin 2019 à 18 h 49 min

      Coucou,
      Je crois vraiment que c’est cela qui me fait défaut. On peut prendre toutes les décisions qu’on veut aussi sages soient-elles, si on manque de fermeté pour qu’elles soient respectées tout retombe bien vite.
      Merci à toi de mettre ça en lumière avec ton expérience.
      Belle soirée

  5. Lucie

    11 juin 2019 à 6 h 28 min

    Bonjour Liliane, Alexandre et Bluebird,
    Vos commentaires m’ont « inspirés »…..
    Tu sais Joani, à l’époque nous n’étions pas aussi avancés qu’aujourd’hui. Les travaux occultes relevaient de la sorcellerie et c’était très mal vu, on taisait ce genre de chose. Déjà, la partie guérison était montrée du doigt. Tout se passait dans les chuchotements.
    Je ne sais pas si connaitre la personne qui souhaite du mal apporte quelque chose. Je crois qu’il faut être bien dans sa tête et ses baskets pour accepter de le savoir.

    Oui, Alexandre, être juste est très difficile. Le jour où j’ai réalisé que le retour pouvait être aussi violent qu’un décès, je me suis dit que je ne souhaitais pas en arriver à cette extrémité.
    Depuis, quand je sens quelqu’un de négatif trop proche de moi je demande à Dieu de l’accompagner mais loin de moi.

    Ce passage Bluebird : »Bref : pour moi, il pouvait y avoir une forme de « magie noire » portée sur quelqu’un , même si l’émetteur n’avait pas conscience de l’impact de sa mauvaise intention.
    Qu’en pensez-vous ? Est-ce que je suis trop naïve ??
    Ce n’est pas être naïve, mais je pense que beaucoup de personnes sont dans le négatif pour divers raisons, et d’autres ne pensent pas à mal. Peu de gens sont vraiment protégés et ne savent pas qu’il existe une part de Lumière mais également d’Ombre.
    Il y a des personnes qui paient en espèces sonnantes pour mettre en place de la magie noire sur d’autres personnes. Et eux le fond consciemment.
    Le monde est ainsi fait, je ne suis pas blasée loin de ça mais je crois que c’est un équilibre très fragile qui existe et qu’il faut en tenir compte.

    Je vous souhaite une très belle journée, bises à partager.

    Répondre

  6. Alexandre

    10 juin 2019 à 20 h 49 min

    Bonsoir Liliane,
    Je rejoins Lucie dans sa réflexion. Être juste n est pas facile mais comme le disait mon défunt maître et ami , le premier devoir que nous avons en tant que medium, sorcière,passeur ou guérisseur, c’est d être juste envers nous même tout d’ abord (car on ne peut aider les autres en faisant litière de soi même ) et envers les autres. La compassion ne doit pas servir d’excuse au mal qui a été commis. On peut certes comprendre la souffrance qui les a mené a de tels actes en aucun cas les excuser. C est comme excuser les atrocités commises par un dictateur en raison de ses souffrances passes. La pitié s exerce en premier lieu vis a vis des victimes et non des bourreaux. Je sais ce sont des leçons dures à apprendre mais mon maître qui était relié à la lumière et l’ombre n’avait aucune pitié vis a vis des gens qui l’agressaient par des travaux occultes. Il renvoyait tout travail contre lui en double ou triple. Il était très gentil et compatissant mais savait faire preuve d’une fermeté exemplaire pour ce type d’actes. L’image de de la déesse égyptienne de la justice maat tout comme l’image de notre justice représente cela (femme portant un bandeau sur les yeux et tenant une balance). En fait, la notion la plus parfaite de justice est le karma. Vouloir l éviter a ces personnes reviendrait a tricher avec leur destin, chose très dangereuse et contreproductive pour toi comme pour elle. Camille m a fait remarquer avec justesse que je réagissais avec colère, cela est vrai sur le coup mais quand je suis agressé je ne renvoie que le travail effectué contre moi alors que je pourrais faire largement plus. Comme me le disait mon maître, la seule chose que nous puissions faire dans l’ existence c est d’etre juste et de vivre de la meilleure façon possible et ce peu importe le nombre d’annees qu’il nous reste à vivre bises

    Répondre

    • jaoni

      10 juin 2019 à 22 h 28 min

      Bonsoir Alexandre,
      Merci beaucoup pour tes mots… Je reconnais que j’ai souvent tendance à vouloir épargner les gens quand je vois s’approcher les conséquences de leur actes et tu l’as bien dit c’est détourner leur karma et je ne l’aide en rien. Merci de me rappeler aussi qu’on peut être compatissant mais aussi se montrer ferme, c’est bien cela qui me fait souvent défaut et il faut que je l’apprenne vite.
      Belle soirée

  7. Lucie

    10 juin 2019 à 8 h 54 min

    Bonjour,
    Il y a 40 ans, une amie m’a présenté un « pouzouaire » (dans le Sud Ouest c’est un guérisseur et autre…). Ce Monsieur m’a impressionné par sa bonté, sa compassion et son écoute. Depuis il est parti mais j’ai gardé son souvenir bien ancré en moi.
    Au cours de cet échange il m’avait expliqué qu’un vilain travail avait été fait sur moi. Lors de notre discussion je lui avais expliqué mon incompréhension face à « ça », je n’aimais pas m’occuper des autres et de leur vie et j’étais loin de souhaiter du mal à quelqu’un.
    Il a fait ce qui devait être fait et je me suis inquiétée de savoir qui cela pouvait être et du retour à l’expéditeur.
    Sa réponse reste graver dans ma tête ; « Écoute petite, tu n’as rien demandé, je ne renvoie à personne, Dieu fait ce qu’il doit. Quant à te dire Qui, je ne te le dirai pas mais tu sauras toujours qui c’est en voyant le résultat ».
    Et depuis, sans rien demander, j’ai toujours appris qui voulait me faire du mal, quelques fois de façon dramatique. Et je t’avoues que cela me perturbe encore.
    Je te souhaite une belle semaine, merci pour les échanges que tu partages avec nous.
    Bises.

    Répondre

    • jaoni

      10 juin 2019 à 22 h 25 min

      Bonsoir Lucie,
      Je ne comprenais pas pourquoi les praticiens ne donnaient pas l’identité des responsables d’un travail occulte sur une personne… Enfin, les praticiens que j’ai rencontré, ça peut être un choc d’apprendre que celui ou celle qui a été notre plus proche soit à l’origine du mal qui nous torpille mais aujourd’hui que moi aussi je préfère taire le nom du responsable sauf si je sais que la personne est prête à entendre et que cela ne créera pas une fissure en elle.
      Merci pour ton partage
      Belle soirée

    • Bluebird

      11 juin 2019 à 1 h 38 min

      Bonsoir Liliane, bonsoir Lucie,

      J’étais touchée par ton témoignage Lucie. Et à lire la réponse de Liliane, cela fait monter une question : est-ce que les personnes qui sont à l’origine d’un « travail » ou d’une grosse charge énergétique, lien, pollution etc en sont forcément conscients ?
      J’avoue que cette question est peut-être le reflet d’un trop grande naïveté de ma part.. ( j’ai du mal à croire qu’il y ait tant de gens capables de pratiques occultes néfaste, en conscience).

      Je pense aussi à un cas réel rencontré ( toujours avec ma formation d’harmonisation des lieux avec les baguettes) : notre patiente se trouvait en grande difficulté économique et personnelle. L’harmonisation aux baguettes de sa maison a fait émerger un lien avec une situation où cette personne s’était trouvée menacée et insultée verbalement de façon très violente sous couvert de « blague d’ivrogne en fin de soirée » dans son contexte professionnel ( un collègue aviné et très en colère qui avait lancé les mots « si tu continues, je te viole et je t’étrangle »)
      C’était il y a plusieurs années. Elle n’avait pas pris au sérieux ses paroles,ne s’était pas défendue, n’avait pas porté plainte et il n’y avait pas eu de suite. Elle n’avait plus contact avec ces personnes.
      Notre travail d’harmonisation a montré que ces menaces agissaient comme une malédiction toujours présente, avec un impact permanent sur son aura, et la présence d’une pollution énergétique qui avait pris la forme d’une « épée mortelle » et qui faisait obstacle à toutes les évolutions qu’elle souhaitait dans sa vie.
      Les baguettes ont proposé un « renvoie à l’expéditeur », avec une intention d »apprentissage et de croissance spirituelle pour toutes les personnes impliquées. Ce que nous avons fait énergétiquement avec un miroir ( il y a un protocole clair pour ça, je n’ai rien inventé..)

      Bref : pour moi, il pouvait y avoir une forme de « magie noire » portée sur quelqu’un , même si l’émetteur n’avait pas conscience de l’impact de sa mauvaise intention.

      Qu’en pensez-vous ? Est-ce que je suis trop naïve ??

      Je vous embrasse,
      Lara

      PS :j’adore cette image !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le temps de la patience

Bonjour,  « Qu’est-ce qui te ferais plaisir maintenant ? » me …