Bonjour, 
Tu sais s’il ne sait pas comment revenir vers moi, je ne vais pas l’y aider. Je crois qu’on a fait le tour de la question et je vais vraiment suivre votre conseil, je garde mes distances. 
« Tant que tu ne le fais pas avec la rancœur dans le ventre » me dit Nihael 
Non pas de rancœur. J’avais encore à un moment l’envie trop forte de lui écrire mais je n’arrêtais pas de craindre qu’il se dise que je suis sur son dos ou que je l’ennui… Des choses idiotes comme ça jusqu’à ce que j’ai retrouvé mon calme et ai compris avec le cœur que garder mes distances était le moyen le plus sûr de voir comment les choses évoluent dans la matière. 
« Comment les choses se passent avec Axel ? »
Tu ne devines pas ? Comment tu me poses la question ? Ah je vois ça vient d’un lecteur.
Les choses se passent bien avec Axel, nous avons une routine de vie qui s’est installée. Je n’aime pas la routine mais le fonctionnement que nous avons actuellement me laisse le temps de plancher paisiblement sur les sujets qui me sont personnels, comme préparer mes articles, méditer, faire les tirages pour poser les mêmes questions lol vous devinerez bien lesquelles mais en tout cas ça me permet de jouer avec les interprétations. 
Axel lui aussi a ses petites habitudes et en fait c’est particulier comme organisation mais jusqu’ici ça va. 
« Pourquoi tu ne lui parle pas de ton blog ? »
C’est mon blog, et vu ce que je partage ici, je me suis bien gardée de partager le lien avec des membres de ma famille, il y a des guerres qu’il vaut mieux éviter et leur parler de ça en faut parti. 
« Pense-tu pouvoir maintenir indéfiniment une relation triangulaire ? »
Si je peux tenir 11 ans ce serait bien. Dans 11 ans j’ai l’intention de changer de vie. Ça veut dire que pendant tout ce temps je vais accepter de vivre comme ça ? On dirait oui, oui parce que jusqu’ici même quand le lien est quasi inexistant, la relation avec l’autre est bien présente et plus j’avance plus je me dis que ce n’est même plus la peine de me poser la question.
Je suis embarquée dans une histoire qui me conduit à en découvrir davantage sur moi, j’essaye de me rappeler malgré le caractère tordu de l’histoire que si elle me fait grandir alors elle est riche et elle est à valoriser. 
Je ne sais pas si pendant ces 11 prochaines années nous en seront encore là mais je sais que pour évoluer j’ai fait un sacré choix pour mon chemin de vie.
« Comment tu fais la différence ? Est-ce qu’à force de lire ou d’entendre parler d’histoire de flamme jumelle actuellement, il n’y a pas un phénomène d’attraction qui fait que tu penses que c’est une histoire de flamme jumelle ? »
C’est bien parce que tu laisses passer cette question jusqu’à moi Nihael autrement je n’y répondrai pas. Parce que je n’ai aucune preuve à donner à qui que ce soit et je me dis que la réponse peut aider la personne à se fixer mais je ne répondrai jamais pour personne. 
On attire à soi ce qu’on vibre, c’est le principe de la loi d’attraction. 
Votre flamme jumelle apparaît à un moment particulier de votre vie quelque soit la vie que vous avez eu ça à toujours été ainsi.
La flamme jumelle n’apparaît pas pour que vous vous réunissez systématiquement. Elle se présente pour vos besoins d’évolution dans votre incarnation donc ça dépend encore du chemin de vie de chacun. 
La flamme jumelle vient révéler vos besoins réels mais surtout en tout cas en ce qui me concerne à vous révéler à vous même et à l’Amour inconditionnel. 
On ne reste jamais terre à terre quand on a fait une rencontre avec sa flamme jumelle on se tourne irrémédiablement vers la spiritualité, si on y est déjà, on commence à avancer plus vite parce que même si toutes les relations font grandir, celle avec votre flamme jumelle à un moteur différent.
La plupart des relations sont dans le schéma de combler les attentes de l’autre qui nous le revaudra en retour, avec sa flamme jumelle ce qui fonctionne dans les relations habituelles ne fonctionne plus.
Oui les gens sont différents donc les relations ne sont pas toutes les mêmes mais le lien de flamme jumelle est dans une autre catégorie. Même dans une relation où le détachement est de mise, il y a souvent cette notion d’appartenance à l’autre comme une possession qu’habituellement on trouve sexy, adorable, avec votre flamme jumelle oubliez. 
Quand vous commencez à vouloir vous approprier l’autre vous échouez lamentablement et puis autre chose et c’est particulièrement mon cas. Nous ne sommes jamais passés à l’acte et théoriquement avec mon caractère de cochon et lui très à cheval sur ses règles, il se serait déjà lassé et moi aussi. Mais ni lui ni moi ne semblons mettre un terme à une histoire « qui ne mène à rien ». 
Je vous parlais d’évolution pour l’un comme pour l’autre dans une relation riche. Si moi je suis très ouverte sur ma vie pendant mon sommeil, lui qui semblait n’avoir aucune, aujourd’hui il dit faire des rêves et se réveiller avec pleins d’images « brouillons », ça évolue donc. 
Donc pour conclure moi je veux qu’il soit toujours réactif et prêt à flirter comme moi, je n’attire pas ça du tout mais par contre quand je prends la ferme décision de retrouver la paix et de ne plus me laisser distraire par ce magnifique lampadaire, je reçois de ses nouvelles dans mes rêves ou dans mon champ énergétique.
Je ne me pose donc plus la question et si pour une quelconque raison c’est juste un lien karmique, je serai toujours reconnaissante pour ce que ça m’apporte, c’est notemment pour m’exprimer plus grandement sur ce lien que j’ai créé ce blog, mon journal devenait petit pour le sujet. Et puis ici je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à vivre ces tumultes et d’une certaine manière, j’y trouve du réconfort. 
« Bien je crois que tu as fait le tour des questions. Tu y as répondu avec honnêteté » 
Il n’y a pas de raison pour que je fasse le contraire. Merci Nihael
Belle journée 

4 Commentaires

  1. Nady

    23 avril 2019 à 12 h 28 min

    Bonjour

    J’ai découvert votre site par hasard et je trouve vos articles très intéressants. Au sujet des flammes jumelles, je ne suis pas d’accord avec le fait qu’il y ait l’un des deux qui doit se décarcasser pour faire vivre le lien. En ce qui me concerne, il y a quelque années j’avais rencontré un homme que j’ai beaucoup aimé. Tout à coup j’ai commencé à me documenter sur les flammes jumelles alors que je ne savais même pas que ce type de lien d’âme existait. Néanmoins cette relation n’a pas du tout été heureuse et nous nous sommes séparées. Seulement, je ne sais pas comment l’expliquer rationnellement mais je le sens encore dans mon énergie. Des fois, il apparaît dans mes rêves. Mais le problème est que j’en ai tellement bavé que je ne voudrais plus jamais rien avoir à faire avec lui ni dans cette vie, ni dans les prochaines.

    Ma question est la suivante, est-il possible de couper définitivement le lien avec sa flamme jumelle ?

    Répondre

    • jaoni

      23 avril 2019 à 21 h 10 min

      Bonsoir Nady,
      Je vous remercie pour votre message.
      Pour répondre à votre question je vous dirai non, le lien de flamme jumelle n’est pas de ceux qu’on rompt.
      Ce n’est pas une fatalité non plus.
      Quand on est conscient d’être liée à une personne par ce lien là, on veut forcément le partager encore plus quand on peut le faire (quand vous êtes libres tous les deux) mais très souvent dans ce lien, on souffre justement parce qu’on a des attentes similaires à une relation lambda.
      En réalité on n’a absolument rien à entretenir. Ce lien existe au delà de nos individualités. Même si nous sommes en froid ou que nous avions décidé de prendre des distances parce que c’est trop complexes, le lien lui il persiste, c’est notre perception de lui qui peut soit augmenter soit diminuer, tout dépend de notre alignement à nous même.
      Pourquoi une de deux personnes se retrouve à se décarcasser avec le lien ? Parce que c’est elle qui en est consciente, ce qu’on sait on ne peut pas l’oublier.
      Ce n’est pas un chemin facile mais c’est souvent le chemin qu’on choisi quand on veut s’ouvrir plus profondément à l’amour de soi, parce qu’au final, c’est ce que notre jumeau nous apprend. Peut être pas de la manière la plus douce mais quand on se rappelle que dans la réalité il nous aime, pas spécialement comme on aimerait dans une relation amoureuse, alors on sent moins la sensation d’être trahi et abusé. Doucement mais sûrement, on y arrive. Alors je vous souhaite de vous aimez c’est ainsi que du lien vous ne ressentirez que l’Amour parce que tout le reste qui fait, ce sont les blessures à guérir.
      Belle soirée

  2. Charline

    20 avril 2019 à 9 h 26 min

    Bonjour Liliane,
    Merci d’écrire toujours à cœur ouvert.
    Oui, moi aussi, je vis des choses similaires. Tu sais… j’ai demandé des preuves pendant longtemps. J’en aie eu pleins. Des expériences. Du vécu. Difficile de nier. Je comprends parfaitement les doutes. En fait, c’est naturel de douter. Pour un humain. On peut douter mais pour moi, nier une réalité, c’est compliqué. J’attendais cet article, parce que je sentais que tu allais écrire dessus, et mes guides m’ont dit « Patience. » pour faire simple. Je ne peux pas expliquer. Mais je sais au moins une chose. Cette relation est bien plus riche que toutes les autres. Cette relation est différente de toutes les autres. Et j’apprends autrement sur moi-même. C’est difficile à expliquer. Pour te dire, moi aussi quand je tourne le dos, que je me me dit que cela ne sert à rien, qu’il ne me parlera pas, plus jamais… et bien il se pointe en rêve pour faire un geste d’affection. J’ai eu droit à un baiser sur le front. Étrangement, j’ai eu beau râler pour ses silences, j’ai maintenant envie de le remercier pour cette apprentissage. Je lui ai donc envoyer une bénédiction hier. Une prière du cœur.

    Je ne sais pas pourquoi je t’écris tout ça… Pas de hasard ! En tout cas, n’oublie pas d’avoir foi en toi et de continuer à évoluer. Les mondes intérieurs se mêlent parfois d’une drôle de façon aux mondes extérieurs. La limite est floue. Sans compter que les preuves ne sont que des cailloux sur mon chemin. L’important est ce que je crée et construis avec.

    Merci Nihael de m’avoir permis de mettre les choses au clair de mon côté également. D’habitude, c’est Ariel qui en parle. Seratiel est déjà intervenu aussi. Je vous remercie (le premier mot qui m’est venu est « bénie ») en ce jour.
    Liliane, merci pour la création de ton blog. Il me permet moi aussi d’avoir du réconfort dans ce que je vis et me conforter dans mon vécu. (Ma relation aux autres a changé grâce à Lui, mais pas…). Au non, ce n’est pas idyllique mais au combien pratique dans une incarnation quand on se croise ! On apprend tellement ! Je comprends mieux cette conjoncture maintenant. Ce n’est ni une malédiction, ni une bénédiction. C’est la vie et elle est belle, merveilleuse et remplie de surprises.

    Je te souhaite une douce journée.

    Bises.

    Répondre

    • jaoni

      20 avril 2019 à 23 h 24 min

      Coucou Charline,
      Je suis très heureuse que cet article te parle. Je dois avouer que je ne voyais pas qui se posait ces questions et j’étais surprise que Nihael me les laisse entendre.
      Les doutes, oui c’est humain d’en avoir, l’essentiel étant de retrouver la foi en son chemin (plus facile à dire qu’à faire)
      J’admire ce que tu fais dans ton lien, tu penses à le remercier pour l’apprentissage que tu vis grâce à lui, moi je râle et quand ça passe je me dis juste ah… Qu’est-ce qu’il est beau quand même lol.
      Belle soirée

Répondre à Nady Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Lotus blanc

Bonjour, Lorsque j’ai traversé la porte que m’ouvrait mon âme pendant la médit…