Bonjour,
Je ne suis pas très contente Asharel, je suis déçue de voir comment les choses se passent
« Tu veux parler avec lui directement ? » me demande Asharel
Je n’ai rien à lui dire de plus que ce que je lui ai dit. Je ne comprends pourquoi j’ai la sensation de chaos en moi. Au départ j’allais bien, je suis arrivée le matin tout allait bien si ce n’était déjà la pointe de malaise que je ressentais.
J’ai bien vérifié et ce n’était pas de moi et là je viens de vérifier en me servant moi-même de pendule et ça vient de lui. J’étais pleine de morosité et je ruminais les choses. C’est venu jouer avec des choses qui étaient censées guéries.
Je voulais juste aller à la confrontation, je sentais monter un agacement en moi à cause de ça.
« Maintenant que tu es calmée est-ce que tu veux lui parler? »
Je ne pense toujours pas, en fait je pense que chez lui aussi c’est encore un peu incandescent. Sérieusement qu’est-ce qui se passe? Mon but est clair, je veux vivre ma vie tranquillement mais il est encore sur mon chemin pourquoi?
« Tu ne veux plus de lui sur ton chemin? »
Non je ne veux plus de lui, sa présence m’empêche de regarder devant et c’est loin d’être aussi facile que je le pensais d’avoir sa flamme jumelle dans les parages, c’est la configuration la plus difficile.
J’étais bien bon sang! J’étais tranquille! Pourquoi il n’a pas réussi à se faire muter ailleurs? Bien sûr il devait rester
« Je vois que tu es dans le creux de la vague une nouvelle fois.
Ce ne sont pas tes émotions, tu ne fais qu’exprimer les siennes, ce n’est pas toi. Tu as appris à vivre avec sa présence ou son absence, lui par contre a du mal avec ta présence parce qu’elle suscite beaucoup de choses en lui.
C’est à lui de gérer de son côté.
Garde tes distances dorénavant parce qu’il amorce le travail sur la reconnaissance, c’est la phase la plus difficile pour la personne qui ne s’est pas éveillée au lien.
Garde tes distances parce que le cas contraire, tu vas beaucoup souffrir de ses projections, préserves toi.
Il se cache derrière … »
Il se cache derrière son travail, j’ai compris. Il en a certes mais c’est une belle planque. Il me voit encore comme un danger dans sa vie, on est revenu à la case départ Asharel.
Moi je me dois d’avancer, je n’ai plus le temps pour les hésitations et les manques d’assurance, ce n’est pas plus possible. J’ai remis les cadrans à niveau pour la dernière fois dans la partie visible, je reste en retrait et je fais ma vie. Il n’est pas encore assez fiable pour moi au final.
Je sais qu’il a des sentiments, le savoir est une chose mais devenir une souffrance pour lui au quotidien non, ça je ne veux pas. Je vais m’arranger à le voir le moins possible.
« … »
Quoi? Tu ne me soutiens pas?
« Qui parle? la souffrance? Ton égo? Ton cœur? »
Tu as oublié un, la déception. Je pensais qu’il serait plus mature pour ça
« Tu es dure. C’est donc ta souffrance et ton égo qui parlent. Que te dirait ton cœur si tu l’écoutais plus? »
Il me dirait qu’on ne vit pas les choses de la même façon et que ce n’est pas parce qu’on ne vit pas les choses de la même façon que ça fait de nous des ennemis.
Il me dit que ça fait plutôt des relations riches. La richesse d’un relation se voit à la manière dont les gens changent. Si une relation te fait grandir, te pousse à voir les choses d’une nouvelle manière, elle est riche. Une relation dans laquelle il ne se passe rien est de celle qui n’existe pas .
Même si tout existe, l’absence d’interactions quelles qu’elles soient signifie que l’élan n’y est pas et que les forces ne se sont pas encore rencontrées mais ce n’est pas le cas avec mon Jumeau.
Mon cœur me rappelle qu’un lien qui veut entrer dans le plan d’existence physique doit recevoir l’impulsion nécessaire du monde invisible, tout est de savoir si les parties en cause le veulent réellement.
Il me redemande ce que je veux réellement et là je cale…
« Dans ce cas tu es au même stade que lui, la reconnaissance n’est pas seulement liée à ce que vous êtes l’un pour l’autre mais aussi à ce que vous voulez réellement l’un et l’autre. Quand ce sera vraiment clair, il suffira de passer à l’étape suivante, la mise en lumière. »
La mise en lumière de quoi?
« Tu le sauras »
Et si lui il savait déjà ce qu’il veut?
« Tu sais bien au vue de ses propres changements que ce n’est pas clair, il reviendra bientôt vers toi et tu pourras le constater. Vous êtes tous les deux en réactions par rapport à ce que vous émettez comme questionnement intérieur. Quand il n’y aura plus cette résonance, vous aurez fait un pas de plus dans l’équilibre »
D’accord
« Il ne t’en veut pas et toi non plus en réalité »
Je garde donc mes distances en faisant le point sur ce que je veux réellement
« Voilà qui est plus juste »
Merci Asharel
Belle journée
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

L’équilibre

Bonjour, Une nuit j’ai eu 7 rêves ,  le matin j’ai donc demandé d’en com…