Bonjour, 
Le week end passe trop vite… Mais bon, il fallait bien que ça passe. Comme je te disais Asharel je voudrais bien comprendre ce drôle de rêve là, celui dans lequel je sais qu’Axel est mort mais que son âme se rapproche de moi pour me consoler. 
« Ce n’est pas tellement ça qui t’intrigue. C’est surtout le fait qu’Axel ait fait ce même rêve là, qu’il était mort mais qu’il ne voulait pas te laisser seule mais qu’il a fini par comprendre qu’il devait te laisser continuer ta vie. » me répond Asharel
Oui c’est vrai. Nous avons très rarement des synchronicités de ce types lui et moi et je dois t’avouer que ça me laisse perplexe. Je lui ai raconté mon rêve et c’est plus tard qu’il m’a dit qu’il avait fait le même rêve. 
Asharel, je n’étais pas vieille dans ce rêve là et si vous êtes entrain de me dire qu’il va mourir du genre bientôt, ce n’est pas parce que dans le rêve je n’étais pas paniquée que je ne vais pas l’être maintenant. 
« Tu t’emballes. Le physique que tu avais importe peu à vrai dire. Il y a autre chose que la mort physique derrière. Tu ne crains pas de continuer la vie sans lui comme ça l’était avant et lui accepte que si les circonstances l’y obligent il devra accepter de te laisser continuer à vivre sans lui que tout ira bien pour toi.
C’est un rêve de préparation. Tu vas amorcer une étape particulière de ta vie spirituelle, il ne sert à rien de trop en dire mais rappelle toi que ce rêve fait suite à tes dernières prises de positon pas seulement envers le Prince mais aussi envers tous les aspects de ta vie, Axel devra te faire confiance quel que soit le plan sur lequel il va demeurer à partir de ce moment. 
Je ne veux pas te parler de sa mort physique, prend déjà le temps d’intégrer les nouvelles donnes. Beaucoup de choses ont changé pour toi lui comme toi devez l’accepter. « 
Je n’ai pas eu peur dans le rêve  je me disais juste que je vais y arriver et sa présence était plus un frein qu’autre chose, je le voulais plus comme allié dans le monde invisible plutôt que cette âme qui se sentait coupable de m’avoir laissé. 
 » Je sens ta peur, tu n’as pas à avoir peur, tout ira bien, continue ta vie et laisse les choses arriver en leur temps. » 
Tu me promets que j’aurai plus d’explications sur tous les autres points dont tu ne veux pas me parler ?
« Il y a un temps pour tout. »
D’accord. Je te remercie Asharel. 
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le chemin bordé d’or

Bonjour, Après avoir vogué un court moment, je me suis retrouvée assise dos à un arbre,  d…