Bonjour, 
« Je voulais qu’on parle ma petite fille » me dit Sahiel 
Je t’écoute 
« Que pense tu du silence forcé ? »
Du silence forcé ? Dans quel contexte ?
« Prenons le contexte familial plutôt qu’amoureux tu veux bien ? »
Le silence forcé dans la famille ? Je trouve ça destructif, le silence même à la base je trouve qu’il fait souvent plus mal que les mots les plus virulents.
Tiens par exemple dans la famille de ma mère les gens ont gardé le silence sur les origines de mon grand-père au point où faire l’arbre généalogique est une affaire complexe mais le sang ne ment pas, ils sont dans la grande majorité très clair de peau, un métissage est passé par là mais bien sûr personne ne veut rien dire ou ne dit rien. 
« En quoi cela aurait été un silence forcé ? »
Je suppose qu’il y a eu des affaires de viol ou des choses plus louches à un niveau de la famille que la meilleure façon de préserver l’honneur devant les autres étaient de garder le silence. 
« Il y aurait donc une raison au silence d’après toi » 
Je crois bien que oui, la honte, la peur de représailles … Ça peut faire garder le silence… Les promesses qu’on fait à une personne mourante… 
« Mais il y a certainement d’autres raisons qui conduisent à un silence forcé au sein des familles, tu ne vois pas ce que ça pourrait être ? 
Ah oui je vois, bien sûr. On voit de tout, il y a des noyaux familiaux qui ont tendance à vivre au crochet d’autres et bien sûr parfois, très souvent même pour préserver les egos on évite de dire haut ce que tout le monde pense tout bas. 
« Tu as compris le point commun ? »
L’ego… C’est L’ego qui reste le point commun de toutes ces histoires. Quand je prendrais même un exemple dans les relation amoureuse ou amicale, la raison pour laquelle on garde le silence sur certaines choses c’est souvent pour ne pas nourrir L’ego de l’autre, soit en le blessant soit en le portant aux nues. 
« Tu t’es gardé de dire à Axel qu’il n’avait pas à se mettre en colère pour si peu pour quelle raison ? »
Parce que je savais qu’il n’entendait pas à ce moment là et si je m’écoutais à ce moment là nous serions partis sur une dispute et moi je n’ai plus envie de me quereller pour des broutilles. J’allais essayer de rajouter une couche et ça allait vraiment vriller. 
Je me suis forcée à garder le silence alors qu’une part de moi voulait aller en découdre. 
« Qu’est ce qui est le plus difficile pour toi ? Voir une situation se dégrader et en rester détachée ou éviter de courir dans tout les sens pour toujours avoir le dernier mot ? »
Les deux sont difficiles parce que pour chacun je suis dans un état d’esprit différent. Je suis certes restée tranquille et même si je n’étais pas en ébullition à l’intérieur, je ne voulais non plus me rabaisser à aller lui dire c’est bon tout va bien.
« Tu l’aurais vécu comme un raidissement. » 
Un peu oui, il a le droit de se fâcher mais je n’ai pas à lui faire croire qu’il a le pied sur ma tête peu importe la raison. 
« Qui parle là ton cœur ou ton ego ? Qu’est ce que tu essaye de défendre en restant sur cette position ? »
…Si je réponds ma personne ça compte ?
« Ton cœur ou ton ego ? »
Mon ego… 
« Tu vois L’ego ne se manifeste pas seulement à travers les cries et les revendications ou la souffrances face à un refus, c’est aussi en utilisant la force de ton mental, la raison qu’il se manifeste.
Il n y a aucun à vouloir se faire respecter c’est cela établir ses limites et les faire respecter. Vous vivez dans un monde qui nécessite ce genre d’organisation, alors c’est important de le faire. 
Vibrer l’amour dans votre dimension ce n’est pas dire Amen à tout ce qui arrive mais plutôt Eureka encore un moyen de me rapprocher davantage de ce que Je suis. 
Ce « Je » n’est pas une construction mentale terrestre mais une facette de la Source. En apprenant à poser vos limites dans l’Amour vous vous rapprochez de ce que vous êtes en tant qu’image de la Source.
Alors si la manière de te faire un reproche ne te convient pas parce que tu la trouve violente même verbalement dis le en projetant la réalité de qui tu es. Même si tu ne sais pas encore totalement le fait d’avoir cette intention là t’aligne au moment où tu exprime les choses. »
D’accord, je vois ce qu’il me reste à faire. Merci Sahiel. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. Alexandre

    18 mars 2019 à 16 h 36 min

    Bonjour Liliane,
    Ton article résonne curieusement par rapport a une dispute que j’ ai eu avec mon frère il y a deux semaines. En effet, mon père m ‘a appelé aujourd’hui parce qu’il trouvait mon frère bizarre . Du coup, je lui ai explique ce qui s’etait passe et il m’a dit que mon frère ne lui avait pas parlé de cette dispute .J aurais une question a te poser :t es t il déjà arrivé d entrer dans l appartement ou la maison d une personne et de ressentir un frisson d horreur? Cela a été mon cas quand j’ai visite l appartement de mon frère il y a 3mois. Il y avait un autel avec deux icônes, une croix chrétienne noire et une tas de bougie de neuvaines vides dans la pièce. J’ ai eu l impression d’etre dans un lieu très noir style Serial Killer. Ou pour reprendre mon expression, là où l horreur se tapissant derrière une impression de normalité. Mon père m a dit que mon frère fréquentait une femme évangéliste qui lui avait fait une très mauvaise impression. Je la ressens très calée en magie . Qu’en penses tu?Mes ressentis sont ils trop alarmistes? Bises

    Répondre

    • jaoni

      18 mars 2019 à 19 h 57 min

      Bonsoir Alexandre,
      Ce que je sais avec certitude c’est que ceux que nous aimons n’ont pas toujours besoin de nous et même si nous nous rendons compte que des choses ne tournent pas rond, on ne peut rien faire tant qu’ils ne nous le permettent pas.
      Quoique te disent tes ressentis aujourd’hui, tu ne peux pas convaincre ton frère de quoi que ce soit, si tu peux lui envoyer de la protection fais le, c’est son chemin.
      Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Sur la plage ensoleillée

Bonjour, « Viens avec nous, sur l’autre rive là où l’eau est bleue,…