Bonjour,
Ariel, j’ai besoin de toi est-ce qu’on peut parler ? 
« Si tu es prête à entendre alors oui » me répond Ariel 
À entendre ? Est-ce qu’il y a quelque chose que j’ai refusé d’entendre ? 
« Si et pas que » 
Ah bon ?! Il y a autre chose ? 
« Est-ce que tu prête à entendre ? » 
Oui je suis prête à entendre 
« Il n’y a rien à attendre vis ta vie tranquillement » 
C’est tout ? J’ai déjà entendu ça et je n’ai jamais refusé de l’entendre alors quoi ? 
« Tu l’entends avec ta tête mais pas avec ton cœur » 
Dur… 
« Tant que tu attends la moindre petite chose tu restes bloquée dans le passé, il te faut avancer te nourrir de ce qui te grandit pas de ce qui te réduit. 
Cherche à aller plus loin en toi ne t’arrête pas à ce que tu sais déjà aujourd’hui  va jusqu’au cœur de ton cœur, là à l’origine de tes deux fleuves. 
Va plus loin, tu vois tu tiens une lampe dans cette grotte, tu es encore trop près de l’entrée, les plus beaux trésors se trouvent dans les entrailles de cette grotte, les petites pierres précieuses que tu as trouvé dès l’entrée te donnent l’impression d’avoir trouvé le trésor mais le vrai est encore plus loin et c’est lui qui est à l’origine de ce que sera ta vraie richesse.
Qu’est-ce qui rend ta tâche difficile ? »
Je dois creuser pour passer, pour descendre encore plus et je crois que même la perspective du trésor ne me motive pas assez pour y aller, ça me fatigue. J’ai envie de me contenter de ce que j’ai trouvé  
 » C’est parce que tu ne connais pas la nature du trésor pour lequel tu creuse. Si tu en avais la pleine mesure tu t’arracherai jusqu’aux ongles à force de creuser tellement tu aurai envie de l’atteindre. 
Quand tu sais vers quoi tu cours et que le prix te satisfait, tu te donnes à fond mais quand c’est le brouillard tu es moins encline à poursuivre l’expérience et pourtant… 
C’est la foi qui sera ton feu intérieur, c’est lui qui te pousse à continuer dans un sens sans en connaître  avec ton mental la véritable raison. 
C’est la foi qui te nourri, qui te redonne des forces, tu n’as pas besoin de voir pour croire, aies juste foi en cette promesse que tu t’es faite en t’incarnant, cette fois tu iras jusqu’au bout, pour toi. Tu ne te retourneras plus pour te complaire sur le passé mais tu laisseras enfin cet avenir entrer dans la matière. Tu le lui as promis, alors avance.
Plus que la promesse, l’Univers même se mettra en branle pour toi et ce qui t’attend au bout sera encore plus grand que ta promesse »
Tu sais que c’est dure ? 
« Oui c’est dure mais tu sais ce qui rend les chose difficiles ? C’est la résistance farouche que tu opposes. 
Tu as grandi avec l’idée qu’il ne faut pas sauter sans être sûre de l’endroit où tu vas atterrir. C’était vrai pendant un temps  il fallait être sûre de l’endroit où tu allais donner ton premier coup de pioche mais maintenant que tu as fait ce grand trou sur le flan de la montagne, il faut aller tout droit peu importe la résistance. C’est ta seule consigne  aller tout droit. 
Alors peu importe ce que tu croises en chemin continue d’avancer tu sauras quand tu seras arrivée. « 
Et est-ce que je pourrais avoir des outils encore plus sophistiqués ? Parce qu’une pioche et une lampe ce n’est pas assez. 
 » Tu plaisantes ? Tu as laissé tes outils à l’entrée et tu es partie avec la pioche, tu as tout ce qu’il te faut pour creuser sans difficulté et même pour trouver du plaisir dans l’action. »
A l’entrée ? Mais je fais comment pour les trimballer dans la grotte avec moi ? La boîte à outils c’est bien mais une desserte avec des roulettes adaptées pour le terrain sur lequel je suis aurait été bien non ?! 
« Tu sais donc ce qu’il te reste à faire, fabrique d’abord ta desserte. » 
Les outils à l’entrée symbolisent le potentiel issue de vies antérieures, ça veut dire que dans celle ci je peux encore en avoir alors. 
« Tu n’auras pas de nouvelle capacité, tu as développé pendant tes autres vies et celles en parallèles tout ce que ton âme avait à explorer. Est-ce que jusqu’ici une situation t’a déjà semblée nouvelle ? » 
Non pas vraiment, j’ai toujours cette impression qu’en moi je me dis plus rien ne me surprend et parfois je sens que je feins la surprise et ce même si je n’avais jamais directement vécu ce qui se passe. 
 » Ton âme a emmagasiné beaucoup d’informations et de connaissances qui te servent ou non dans cette vie. 
Quand je te dis tu ne développeras pas de nouvelles capacités dans cette vie c’est pour dire que toutes celles dont tu as besoin tu les as prise avec toi de ton stock. Pour ta vie sur cette Terre les outils à l’entrée de la grotte représentent tout le potentiel dont tu as besoin pour aller au bout de ton chemin. 
De même pour les vies en parallèle tu as pris d’autres outils  tu l’as déjà remarqué. 
Rien n’est nouveau pour toi mais comme tout quand tu traverses le voile tu dois adapter ton utilisation de ces outils à l’environnement dans lequel tu vis aujourd’hui, donc un apprentissage. 
Jusqu’ici tu n’approfondissais rien,  tu prenais un outil à peine tu l’avais testé tu passais à un autre et ainsi de suite mais plus tu avances moins tu peux agir ainsi, il faut avoir tes outils prêts de toi  ils doivent traverser la grotte avec toi sinon tu devras toujours revenir sur tes pas. 
Est-ce que tu comprends ce que je te dis ? Est-ce que tu l’entends ? « 
 Ça va finir par entrer au bon endroit et l’image de la grotte et des outils m’aide bien, merci Ariel. 
Belle journée 
 
 
 

2 Commentaires

  1. Charline

    6 mars 2019 à 7 h 26 min

    Bonjour Liliane,
    A un moment donné de notre évolution, on ne développe plus de nouvelles capacités ou outils ?
    Pourtant je pensais qu’en évoluant et en en découvrant plus sur nous-mêmes, on continuait à faire naître nos potentiels afin de les réaliser. Je suis étonnée. Alors on les acquiert puis on les approfondit ?
    Cet article me pose tant de questions…
    Bonne journée.

    Répondre

    • jaoni

      6 mars 2019 à 7 h 53 min

      Bonjour Charline,
      Une âme en fin de parcours est une âme qui a développé au cours de ses vies tout ce dont avait besoin pour remonter à la Source.
      Ce qu’on fait naître comme potentiel en nous au cours des incarnations est à la fois le résultats de nos expériences antérieures et actuelles.
      En fonction de la vie que nous choisissons nous portons en nous le bagage nécessaire pour l’expérience ou comme je disais juste avant, c’est l’expérience qui va nous faire gagner un nouveau gadget.
      Je ne dis pas qu’une âme en fin de parcours sait tout mais comme mes guides me disent, elle sait ce qu’elle a à savoir pour son propre cheminement vers la Source.
      Ce n’est pas parce qu’on sait skier et qu’on a toute la panoplie du bon skieur que pour un voyage à la mer on va l’emporter avec soi.
      Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La fête des Esprits

Bonjour, J’ai fait une demande à des serviteurs et en retour je devais écrire trois …