Bonjour,
Parfois j’oublie… J’oublie par quoi je suis passée pour arriver où j’en suis.
Pour moi tout coule de source et quand bien même je m’impatiente que je n’ai pas l’impression de voir le bout du chemin, quand tout s’arrange je ne réalise pas par quoi je suis passée, je passe à autre chose dans une insouciance qui frise un manque de respect envers ce que je suis. 
Parfois je lis les expériences des autres, les détails les étapes de ce par quoi ils sont passés avec une telle précision. Ils sont conscient de comment les choses ont commencé et comment ça a tourné, ils savent dire à quel moment il y a eu le déclic et quels ont été les moments décisifs. 
Moi je n’ai pas souvent eu cette facilité là, tout ce que j’ai souvent su dire c’est qu’à un moment j’étais en galère et puis c’est passé et puis j’ai continué ma vie. Je n’ai pas toujours vu clairement les changements même qui ont été fait en moi.
Depuis que je tiens mon blog, je parle de choses qui pour moi avant n’étaient pas clairement admises. J’ai commencé à entendre mes guides mais je disais toujours ouais c’est mon imagination
« ça t’arrive encore d’avoir ce genre d’idées après tout ce temps » me dit une émanation du Prince 
Si maintenant on te laisse entrer et sortir comme ça dans mes énergies, genre tu as un laissez passer ça ne va pas le faire
« Je voulais juste te dire de dormir tôt » 
Bien je peux continuer mon propos. 
J’écoutais une chanson dans le bus, un chanson Nigerianne d’une artiste que j’aime bien Yemi Alade le titre c’est na gode. En résumé elle dit, quoiqu’il vous arrive dans la vie soyez toujours reconnaissant. 
J’écoute souvent cette chanson comme ça et quand j’essaye de comprendre pourquoi maintenant  je pense à cette semaine que j’ai vécu drôlement au niveau de mes énergies et qui a été porteuse de tellement de choses en moi que je ne sais pas encore comment je vais ranger tout ça. 
Là j’ai compris, je dois juste montrer ma gratitude. L’état dans lequel j’étais en début de semaine n’est pas le même que celui que j’ai aujourd’hui. J’ai pris en plus de cela conscience non pas de la chance que j’ai parce que pour moi il ne s’agit pas de cela mais du travail que j’ai abattu sur moi. 
J’ai eu l’occasion de travailler encore et encore sur des choses comme la confiance en moi, le respect de qui je suis, j’ai travaillé à refléter ce que je suis à l’intérieur et je me suis rendue compte que cela correspond exactement à ce que mon Âme poursuit, être tous les jours plus proche à l’extérieur ce que je suis à l’intérieur. 
Le Prince dans une de nos discussions en fin de semaine m’a dit une chose qui m’a vraiment touché et qui permet de réaliser que pour de vrai tout cela est réel, il m’a dit que je suis une personne harmonieuse, harmonieuse de corps et d’esprit. 
Vous vous rendez compte ? Le même jour où j’ai cette pensée forte, cette conviction d’avoir réellement touché le but de mon Âme, il me sort ça, lui…
Alors oui je comprends par ça aussi et par tout ce qui se met en place dans ma vie que j’ai toutes les raisons pour me montrer reconnaissante. Rien ne m’a été servi sur un plateau, je suis allée en cuisine et tous les jours j’ai été inspiré dans la réalisation de mes plats. 
J’utilise cette métaphore mais en réalité même quand je fais la cuisine très souvent je ne sais pas ce que je vais sortir mais je commence et au fur et à mesure j’ai des associations de goûts qui se forment dans mon esprit. 
Je continue donc à l’image de ma cuisine, de faire des associations, de laisser l’expérience se dérouler en sachant maintenant que les outils que j’ai en ce moment peuvent me permettre de faire des chefs d’œuvre tant que j’écoute mon cœur et ce qui m’inspire. 
C’est l’une des plus belles leçons que j’ai apprise, essayer de garder le contrôle sur les choses et vous le perdez, lâcher prise et vous devenez le maître. 
La maîtrise ne s’acquiert pas dans le contrôle, plutôt dans la tempérence et dans votre capacité à suivre le rythme de la danse. 
Quand vous arrivez à danser au même rythme que l’univers, vous pouvez être sûr que vous ne serez jamais à contre temps. C’est ce que j’ai appris cette semaine et je suis reconnaissante pour cela. 
Faire avec le cœur et en rythme, se laisser guider et inspirer même si ça a l’air fou. 
Je suis tellement reconnaissante d’avoir enfin pigé le truc… 
Je peux avoir mes numéro de loto maintenant ? 
« Toujours pas, tu es abondance alors as-tu besoin de plus ? » me dit Michael 
J’aurai essayé quand même  
Belle journée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

N’attendez pas

Bonjour, Une nouvelle semaine qui commence et surtout un nouveau mois et plus encore, c&rs…