Bonjour,
Un jour votre compagne, compagnon vous quitte sans aucune raison. Vous lui avez consacré votre jeunesse et une bonne partie de votre vie adulte.
Vous pensiez avoir construit une relation forte, basée sur une belle complicité. Sexuellement rien à dire, vous étiez de grands sportifs sur ce point là. Rien ne laissait présager une telle séparation, brutale est le mot.
Au début vous cherchez à comprendre alors vous essayez de parler avec lui, vous voulez qu’il vous dise où était le problème et pourquoi il n’en a jamais parlé. 
Lui il veut tourner la page et vous vous rendez compte que la femme que vous avez croisé à l’anniversaire de votre frère est son amante. Vous vous demandez en plus du reste comment vous avez pu passer à côté de ça.
Vous n’avez pas les réponses que vous vouliez et pourtant vous aviez parlé au possible.
Vos amis se montrent présents ils sont d’un grand réconfort. Ils arrivent à vous sortir petit à petit de votre léthargie en vous rappelant la magnifique personne que vous êtes.
Le temps passe mais vous êtes encore trop fébrile pour entamer une nouvelle relation mais il y a cette homme/femme qui vous plaît, vous voulez juste penser à autre chose qu’à ce bouillon de souvenirs qui revient sans cesse. 
Vous vous jetez à l’eau vous vous sentez prêt et vous voilà dans cette nouvelle relation. Bien sûr au début quand on n’est qu’à la phase de séduction tout va bien mais ça commence à devenir sérieux, c’est ce moment que choisit le passé pour remonter à la surface.
Vous devenez suspicieux/se et vous l’accusez de tout et de rien. Au début vous lui avez parlé de votre précédent échec, il a compris et vous a promis de ne pas vous faire de mal mais ça commence à en faire trop, il s’épuise.
Vous avez porté du ressentiment en vous et il nuit sérieusement à votre nouvelle relation, vous vivez celle-ci sous le spectre de l’échec de la précédente et vous ne vous en êtes en fait jamais sortie.
Le ressentiment peut naître dans un couple après une épreuve sur laquelle l’un ou l’autre n’a pas tiré un trait et c’est quelque chose de nocif. Il peut aussi malheureusement trouver sa source dans une ancienne relation, des casseroles qu’on traîne avec soi.
Il n’y a pas qu’en amour qu’il peut exister, dès qu’on est en relation avec les autres on peut en être sujet. 
Le ressentiment est cette humeur là qui nait de choses non réglées.
Il empoisonne alors il vaut mieux en guérir quand on veut préserver ses relations. Il est normal d’avoir de la peine quand on a vécu une déception, une trahison en tout quelque chose qui nous a fait mal, mais il n’est ni bon pour nous ni pour ceux qui nous entourent de continuer à ruminer. 
Ruminer c’est la porte ouverte à beaucoup d’autres choses néfastes autant physiquement que psychologiquement sans parler de conséquences énergétiques qui peuvent être lourdes.
Il convient toujours de prendre son temps pour faire la paix avec soi même pour pouvoir faire la paix avec l’autre. 
Il ne sert à rien de se dire que l’autre doit porter tous les tords et doit souffrir comme on souffre, ça enfonce davantage. Il ne sert non plus à rien de se blâmer, il y a toujours plusieurs facteurs qui conduisent à une situation inconvenante. 
Ça peut être pour le cas de cette  personne qui part de relations en relations entraînant ce poids au cœur avec elle, la relation n’évoluait plus et que l’autre malgré tout voulait aller voir ailleurs, c’est parfois aussi stupide que ça ou encore dans le cas familiale, un frère qui ne parle plus à sa sœur parce que plus jeune leur mère avait préféré lui donner le dernier bonbon et que ça a réveillé en lui sensation que sa mère ne l’aimait pas au final, vu que c’était toujours pareil.
Revenir sur ce qui nous a blessé et le regarder sous un prisme différent, quand on a trop mal on a souvent du mal à regarder notre blessure en face, on fronce les sourcils, acceptons cette douleur pour un temps, ne nous pressons pas pour cautériser la plaie. Avec douceur et amour prenons le temps de guérir. 
Belle journée 

Un commentaire

  1. crystallia

    17 janvier 2019 à 21 h 37 min

    Coucou Liliane,

    Joli rappel.

    Bise ;)

    Dernière publication sur ni Ombre ni Lumière : La beauté est un cadeau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

A ma place

Bonjour, « Je ne peux être toi tant que je ne suis pas moi, Je ne peux t’…