Bonjour, 
« Tu veux que je te raconte une histoire petite fille ? » me demande Ammirah
Oh oui ça faisait un petit moment
« Dis moi avant, comment tu vas ? »
Plutôt bien, ça y est la formation est terminée et j’ai vraiment apprécié, j’ai essayé d’aller à la pyramide comme m’a demandé Hathor mais je crois que j’étais un peu fatiguée, je vais le faire tranquillement 
« Elle t’attend tu sais » 
Oui je sais, mais vous me dites de faire les choses avec le cœur, là c’est mon corps qui était HS, j’ai un regain d’énergie je vais le faire. 
« Bien, alors c’est l’histoire d’une petite qui avait une bourse magique. 
La petite fille vivait avec sa famille dans un petit village, ils n’avaient pas grand chose, ils travaillaient la terre. 
Ses parents se sont toujours assurés qu’elle ne manque de rien malgré leur dénuement. 
Puis un jour, la petite fille a dû quitter sa famille pour aller dans un collège, elle était bonne élève et ses parents voulaient qu’elle fasse des études pour ne pas finir comme eux. 
Dans la petite commune où elle s’est installée, elle s’est retrouvée dans une famille d’accueil. Cette famille avait des enfants de son âge qui allaient dans la même école qu’elle. 
Les premiers jours tout se passait bien, elle partageait le repas avec toute la famille et faisait ses devoirs au calme. 
Mais un jour… »
Ne me dis pas que ça s’est gâté… Pardon je t’ecoute
 » Mais un jour, la maîtresse de maison a changé vis à vis de la petite fille. Il faut dire qu’elle avait de bonnes notes alors la fille de cette femme ramenait des avertissements de l’école. 
La pauvre petite fille s’est progressivement vue le droit de manger à table avec tout le monde retiré sous le prétexte qu’elle devait d’abord faire ses taches ménagères. 
Plus le temps passait plus ça devenait difficile pour la petite fille pour rester concentrée dans ses études et pour ne pas être punie à la maison parce qu’elle n’avait pas fait la vaisselle ou donné son bain au chien. 
Un soir en allant enfin se coucher après tout le monde, elle sentit quelque chose sous son oreiller, c’était une bourse. 
La bourse était dans un tissu de fortune, attachée avec un vieux lacet. Elle l’ouvrit et y découvrit une petite pièce avec un bonbon.
Elle ne comprenait pas trop, elle a même eu peur. Elle a donc attendu que quelqu’un réclame la bourse mais les semaines passaient et personne ne cherchait la bourse.
Ça faisait un moment qu’elle ne mangeait pas à sa fin dans la maison, la pauvre avait maigri, un matin n’y tenant plus, elle décida de prendre le bonbon de la bourse. Il était bon, parfum pastèque. 
À la récréation ce jour là , elle s’est achetée un goûter et jeté la vieille bourse. 
Le soir venu elle était si contente qu’elle chantait. Elle avait bonne mine et le ventre encore plein de son goûté. 
La maîtresse de maison l’ayant constaté, lui redonna plus de travail à faire, ce qui plomba le moral de la petite fille. 
Elle retourna enfin se coucher et senti quelque chose sous son oreiller, c’était la vieille bourse. 
Stupéfaite, elle l’ouvrit et y trouva une pièce et un bonbon. Elle eût peut, personne ne réclamait la bourse comme la dernière fois et comme la dernière fois, elle fini par manger le bonbon et s’acheter un goûter et comme la dernière fois devant la mine joyeuse de la petite, la maîtresse de maison l’accabla de travail. 
La petite essayait de comprendre ce qui se passait et puis un jour elle croisa une personne qui lui demanda si tout allait bien. 
La petite fille en larme raconta son malheur auprès de la famille et son envie de rentrer chez ses parents. 
Le monsieur lui demanda s’il n’y avait rien qui lui donnait un peu le sourire dans tout ça et elle répondit: « si une chose, j’ai toujours un bonbon et une pièce sous mon oreiller quand je vais me coucher » 
Eh bien dans ce cas, lui dit le monsieur, tout va bien alors. 
La petite fille lui sourit en disant c’est vrai.
Fin de l’histoire »
Ammirah tu as des chutes terribles, qu’est-ce qui arrive à la petite fille après ? Est-ce qu’elle part de là ? 
« Non, pour quelle raison partirait-elle ? » 
Elle est quand même maltraitée là 
« C’est ainsi que tu le vois ? » 
Pour moi c’est clair… 
« Mais tu vois aussi la leçon derrière, tu auras toujours ce dont tu as besoin même au cœur du tourment.
Ce n’est parce que tu ne reçois pas de douceur des personnes de qui tu en espères qu’elle ne te vient pas d’ailleurs. » 
Il faut savoir reconnaître cet ailleurs là … Je comprends. J’ai commencé à reconnaître cet ailleurs là  pas tout le temps mais je m’en rends compte maintenant quand je me focalise sur tout ce qui m’arrive et qui me fait du bien j’oublie le reste et je reconsidère mes attentes.
Je sais aussi qu’il vaut mieux que je reste dans l’accueil pour souffrir moins, je le comprend beaucoup avec ma tête mais tu sais avec le cœur ça commence à venir. 
« Dans ce cas tout va bien. »
Oui merci :)  
Belle journée 
 

2 Commentaires

  1. alexandre

    12 janvier 2019 à 14 h 01 min

    Bonjour Liliane,
    C est dingue ton article tombe a pic. Ai du traverse cette semaine des problèmes de voisinage dans le bloc HLM ou j habite ; l ambiance était lourde plombée. Je viens de purifier mon appartement en faisant bruler du sel (comme un encens) sur une pastille de charbon. Ai également achète un paillasson sur lequel j ai trace deux lignes de sel pour éviter les visites de gens trop négatifs. J espère que cela suffira. Cette histoire m a remonte le moral et fait beaucoup de bien. Je pense que tu as raison ,il y a toujours un élément positif dans la tourmente. Après avoir prie la saints vierge, ai reçu la visite et protection de l archange uriel . Le plus drôle c est quand il s est présenté, ll m a dit: »je suis aluriel » j ai compris après quelque recherche qu’il voulait al-uriel. Al voulant dire en hébreux haut ce qui signifiait uriel le plus haut Je te souhaite une belle initiation dans la pyramide dorée bises

    Répondre

    • jaoni

      12 janvier 2019 à 22 h 55 min

      Bonsoir Alexandre
      J’espère que ça ira pour ton appartement, c’est compliqué d’avoir un voisinage difficile.
      En plus du sel, tu utilises appose aussi des symbole de protection sur ta porte d’entrée, je suppose.
      L’initiation à la pyramide dorée j’espère qu’elle se passera bien lol, pour le moment j’éprouve de la difficulté à me maintenir seulement à l’entrée, peut être un peu de fatigue, je vais encore essayer, je vais bien finir par y arriver lol
      Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Je suis heureuse

Bonjour,  Je vous depuis une chambre magnifique dans un gîte. Quand je dis magnifique c&rs…