Bonjour,
« Un peu lasse ma petite fille, dis moi ce qui ne va pas » me dit Anael
Je réfléchissais juste
« Alors tu dois trop réfléchir. Pourquoi tu affiches cette mine dure quand il est dans les parages? »
Je ne le fais pas exprès, ça me prend comme ça et quand il part je me détend tout de suite. Je ne suis pas nerveuse volontairement, je sens juste que l’air devient lourd et je n’aime pas ça
« L’air devient lourd donc… Dis moi est-ce que tu sens autre chose? »
L’envie de me retirer et de rester avec vous, je n’aime pas ce que je sens, ce n’est pas de la froideur tu sais comme avant, je ne sens même pas qu’il redevient distant, j’ai l’impression que c’est moi qui prend de la distance.
C’est moi qui émane cette lourdeur?
« Qu’en penses-tu? Et si tu respirais un peu pour voir les choses avec plus de hauteur, qu’est-ce que tu perçois? »
Je prends de la distance avec lui c’est vrai, c’est intuitif, je le regarde de loin mais depuis que j’ai dû raconter mes vacances et cette histoire de dentelles rouges et de contentement sexuel avec Axel à mes copines en sa présence (il n’aurait pas dû insister), j’ai senti le vent tourner
Je ressens cette lourdeur dès qu’il est près et pourtant je m’arrête pour le regarder de loin. J’ai aussi vu qu’il a pris le parti depuis que j’ai raconté cette histoire de laisser tomber (comme s’il y avait quelque chose à prendre), c’est ce que je ressens, je ne sais pas si c’est vraiment le cas
« Tu as peur d’avoir fait une erreur ou d’avoir précipiter les choses? »
Je ne comprends pas ta question, je n’ai pas fait d’erreur donc non je ne suis pas inquiète de ça mais précipiter les choses? Je ne vois pas où tu veux en venir
« Tu crains d’être allée trop vite et de l’avoir définitivement découragé à avoir un rapport particulier avec toi? Tu sais que c’est ce que tu veux, avoir un rapport particulier avec lui même comme tu sais que ce n’est sans doute pas la meilleure chose à faire, détache toi de lui, c’est difficile mais si tu arrives à te détacher de la personne physique tu vivras mieux votre lien.
C’est paradoxale mais ce n’est pas lui en tant que personne que tu attends au final, ne t’arrête pas à cette enveloppe, va plus loin que ça. Si tu es éblouie juste pas ce physique comment veux-tu comprendre l’immensité derrière?
Nous ne t’avons jamais dis de laisser tomber parce qu’il ne s’agit pas de laisser tomber la compréhension de l’âme et du lien avec cette âme et ce qui en découlera mais tu as grandi à ce niveau là et tu peux entendre laisse le partir, laisse ce corps physique, quitte devant le phare et regarde ce qu’il y a derrière.
Tu continueras à avoir de bons rapports avec lui si c’est ce qui t’inquiète, tu as peur de perdre quelque chose mais il n’en est rien, au contraire, tu vas t’ouvrir à tellement plus.
Celui à qui tu fais fasse n’est que l’enveloppe qu’a choisi ta flamme jumelle pour vivre cette expérience qu’est l’incarnation. Ce bout de vie est tout aussi important mais regarde au-delà de ça. »
Je comprends ce que tu me dis Anael, j’ai eu cette vision de nous, nous étions des êtres faits de lumière, il me passait une chevalière incrusté d’une améthyste
« Vous êtes liés par vos âmes, une Alliance d’Amour inconditionnel, le corps était là pour attirer ton attention et la fixer sur ce que tu ne voyais pas maintenant vois simplement ce que vous êtes l’un pour l’autre dans l’absolue éternité et laisse toi porter par cette vague là plus haut en vivant en conscience la vie que tu as aujourd’hui. »
Je vais faire le nécessaire…Merci Anael
« Ne pleures pas ma petite chérie, tu la retrouveras, tu retrouveras ta flamme. En attendant tu vas avancer avec elles par les plans subtils, tu vas utiliser ta capacité à saisir l’invisible et à naviguer dedans pour pousser tes limites et te débarrasser de ce qui te retient captive »
:) Merci
Belle journée
 

4 Commentaires

  1. Heleneveil

    9 janvier 2019 à 15 h 27 min

    Bonjour Liliane,
    C’est tellement beau ce que dit Anael ! J’avais compris cela à travers tes précédents messages.
    Je te souhaite du courage, je veux dire encore plus. Tu y arriveras, tu as cette beauté de la force en toi.

    Répondre

    • jaoni

      9 janvier 2019 à 15 h 42 min

      Bonjour Heleneveil,
      merci beaucoup! Il faut croire que moi je faisais la sourde oreille
      mais bon un pas après un autre :)
      Belle journée

  2. Charline

    9 janvier 2019 à 13 h 14 min

    Bonjour Liliane,
    Courage, tu y arriveras ! Tu es une femme forte. ;)
    Je trouve magnifique ce que dit Anaël, que j’aime ce guide, il m’apprend ou me fait redécouvrir ce que je sais déjà au fond de mon cœur. J’adore !
    Vivement tes prochains articles, tu me mets l’eau à la bouche et tu titilles grandement ma curiosité.
    Bien qu’un peu triste, je me sens fébrile en t’écrivant, enthousiaste comme une enfant.
    Bises.
    Belle journée.

    Répondre

    • jaoni

      9 janvier 2019 à 15 h 39 min

      Bonjour Charline,
      Merci pour les encouragements, il ne faut pas être triste lol
      J’ai constaté depuis l’écriture de l’article que je vais mieux et que ce n’est pas pour autant que j’ai cessé de lui lancer des œillades lol et que le chemin est encore long, je sais que je faire me faire tirer les oreilles par Anael mais il me dit qu’il m’aime alors hihihi
      Belle journée

Répondre à Heleneveil Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Parler à sa douleur

Bonjour, Il arrive que nous passions par des moments difficiles autant physiquement qu&rsq…