Bonjour, 
Ça y est, c’est la fin de la semaine et la fin de la série sur les trois grandes nuits. 
Aujourd’hui c’est la fête des défunts, c’est le jour particulier où nous honorons la mémoire de nos êtres chers disparus.
C’est l’occasion aujourd’hui d’utiliser toute la lumière que nous avons reçu à la Toussaint pour qu’elle porte les intentions et prières que nous formulons pour eux aujourd’hui. 
Pendant la période des trois grandes nuits, les âmes défuntes elles aussi ont voix au chapitre. Elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. 
Il y en a qui dans comme vous le savez qui ont du mal à passer dans la lumière soit parce qu’elles sont attachées à leurs anciennes vies, soit parce qu’elles sont prisonnières dans des dimensions peu fréquentables.
Je l’ai déjà évoqué, il n’est pas facile pour toutes les âmes de passer dans la lumière, nous pensons souvent à tord que c’est naturel  que non. La lumière nous met face à nos ombres et selon la manière avec laquelle nous accueillons ces ombres nous entrons dans une dimension plus ou moins élevé. 
Pendant la fête des défunts, des âmes oubliées reviennent vers leur proches, les âmes esseulées se rapprochent des points de chaleurs qui sont créés par les lumières laissées par le passage des Saints et ainsi petit à petit il y en a qui voient enfin le passage vers davantage de paix.
Il est bien d’avoir une pensée pour ceux qui nous ont quitté pour les aider en cas de besoin. Il ne sert à rien de revivre le deuil, la séparation mais faire revivre les beaux moments, les doux souvenirs ce sont d’eux dont ils ont besoin.
Il y a des défunts qui comme je disais sont des oubliés, je pense à ceux qui meurent dans la rue, qui ont perdu le contact avec leurs familles, ceux là, à moins que ce fussent des maîtres qui venaient vivre une telle expérience, attendent eux aussi qu’il y en ait qui élèvent des intentions pour eux. 
À la fête des défunts célébrons la vie qui continue après la mort, les cloches sonnent les portes se referment. 
Belle journée 

2 Commentaires

  1. jaoni

    2 novembre 2018 à 12 h 12 min

    Bonjour Lucie,
    Même si les portes se referment il y a toujours le trou de la porte lol
    Merci à toi
    Belle journée

    Répondre

  2. Lucie

    2 novembre 2018 à 10 h 38 min

    Bonjour,

    Merci pour ce très beau texte qui me conforte dans mes croyances et confirme mon vécu.

    « À la fête des défunts célébrons la vie qui continue après la mort, les cloches sonnent les portes se referment. » se referment elles vraiment?

    Belle fin de semaine, bises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Besoin de silence

Bonjour,  Ça y est nous sommes mercredi, je ne sais pas pour vous mais moi j’ai ress…