Bonjour, 
Je suis actuellement entrain de préparer un voyage. 
L’une de mes cousines se marie au Cameroun et il est hors de question que je rate ça mais où le bas blesse c’est que ça tombe pendant une période plutôt raide financièrement 
« Tu ne t’es pas suffisamment bien organisée » me rappelle Michael 
Sympa…
« Tu veux toujours faire pleins de cadeaux pour tout le monde mais ne pense pas que tu vas être reniée si tu viens les mains vides » 
Tu plaisantes Michael, le fait que je rappelle à tout le monde que la fin d’année va être raide ne change rien à la situation.
Que je vous explique, chez moi les gens aiment les cadeaux et sont capables de faire des histoires s’ils n’en reçoivent pas.
Ils ont des attentes et pour eux c’est facile d’acheter des souvenirs. Ils oublient que même si je dévalise tous les magasins il faut transporter tout ça et ce n’est pas gratuit. 
« Je te le répète tu peux éviter de t’infliger la crainte de décevoir, tu as beaucoup d’autres chose à faire avec ton argent que tu gagnes par un travail qui te permet d’être indépendant et sans attentes vis à vis de qui que ce soit, est-ce que tu me comprends ? « 
Oui, c’est vrai que généralement toutes ces exigences viennent de ceux qui ne travaillent pas ou dont l’activité professionnelle ne permet pas d’être complètement indépendant.
J’ai fait monter de la cave une valise pleine de vêtements que j’ai trié, après le passage en machine, ils seront parfaitement propre, ça fera déjà assez pour des cadeaux. 
« C’est le moment d’apprendre à dire non aux attentes venant de ta famille surtout quand tu ne peux pas les honorer » 
J’ai bien vu ça 
 » Tu as réussi à convaincre Axel d’accepter ton organisation pour le séjour « 
Oui et je dois dire que c’était drôle de voir la toile se tisser. J’ai clairement fait de la psychologie inversée. 
« Il ne voulait pas que tu dormes dans ta famille parce que ça aurait été mal vu sachant que vous êtes mariés  il ne voulait pas non plus que tu restes chez sa mère et toi tu ne voulais pas rester chez sa sœur, pourquoi ? Tu t’entends bien avec elle pourtant »
Oui c’est vrai que je m’entends avec sa sœur mais je craignais que la maison soit bondée, ce qui au final n’est pas le cas. Prendre une location pour la période aurait été une dépense supplémentaire que je voulais éviter. J’ai donc joué sur ce tableau en proposant à Axel de faire la première partie de mon séjour chez sa sœur et ensuite dans ma famille.
Je lui ai faite cette proposition après un moment dans la discussion, je l’avais gardé bien au chaud. Si j’avais joué le joker dès le départ, le résultat n’aurait pas été le même.
« Pourquoi ne pas lui avoir simplement dit que tu veux passer du temps avec ta famille, il l’aurait compris tu sais »
Pas sur le moment  pas pendant la discussion. Il y a encore des choses que j’évite de lui dire de but en blanc mais je l’emmène à voir différemment. 
« Tu le manipules donc » 
On est tous manipulé ou manipulateur d’une façon ou d’une autre parce qu’on a des objectifs à atteindre. Je ne dis pas que ma façon de voir les choses est la meilleure mais parfois il peut être très long à la détente pour finir par arriver à la même conclusion que moi alors je l’aide un peu en accélérant le mouvement.
Et si ça peut nous éviter des heures de discussions et d’hésitations inutiles moi ça me va. 
« Tu sais que ça ne marchera pas toujours ? »
Oui je sais et quand ça arrivera je ne forcerai pas les choses 
« Tu en es certaine ? »
Oui je ne lui ai pas forcé la main pour qu’il vienne en France mais habilement je lui ai fait comprendre que c’était pour son évolution et c’est vrai. 
« Tu développes de plus en plus le don de soumission mais tant que tu l’utilises avec sagesse tu en bénéficieras, nous ne te laisserons jamais en abuser, c’est pour ton propre bien. » 
Au début j’avais du mal avec ce mot mais j’en comprend le sens, tant que ce n’est pas pour assouvir un désir égotique je sais que m’en servir ne me brûlera pas les doigts.
 » Tu veux être resplendissante pour ce mariage  montrer que tu es devenue une femme mais n’oublie pas d’être toi » 
Oui je n’oublierai pas, c’est la raison pour laquelle ce que je veux arborer ce jour là doit refléter qui je suis aujourd’hui et je crois que ça va être extraordinaire.
« La confiance toujours le confiance » 
Lol
Belle journée 

3 Commentaires

  1. Emilie

    29 octobre 2018 à 14 h 33 min

    Coucou Liliane,
    Tu connais le mot « surenchère »! En général, on le rencontre facilement au travail mais nos proches sont là aussi pour nous le rappeler que si on laisse faire, ils peuvent en demander toujours plus. Je crois que c’est une excellente chose que tu n’aies pas trop les moyens d’être à la hauteur de toutes ces attentes !

    Répondre

  2. crystallia

    29 octobre 2018 à 11 h 47 min

    Salut Liliane,

    Je sais que ça peut être difficile de dire non à des proches.

    Ils pensent parfois que tout est plus facile pour nous, qu’il est pratiquement normal qu’on réponde à leurs attentes.

    Ce n’est pas le cas.

    J’ai appris qu’on a le droit de décevoir.

    Bise ;)

    Dernière publication sur ni Ombre ni Lumière : Mea culpa

    Répondre

    • jaoni

      29 octobre 2018 à 23 h 06 min

      Bonsoir,
      Le droit de décevoir, c’est vrai j’espère enfin comprendre ça mais il y a de l’espoir
      Lol Émilie en plein de le mil, je n’aurai pas d’autre choix que de faire avec ce que j’ai… Pas grand chose pour le moment.
      Merci beaucoup à vous deux.
      Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

L’amalgame

Bonjour,  Ça me fatigue et ça me fait de la peine ce que je lis sur les réseaux sociaux et…